11 octobre 2017

Une grande tristesse a envahi mon coeur

Tristesse (1)

 

D'ordinaire, mon blog est consacré à la déco et au bricolage.

Cependant, j'ai le coeur si lourd depuis un certain temps que je peux m'empêcher de m'épancher un instant.

 

La vie actuelle devient si difficile. Tout n'est que critique de la part des autres. Plus de politesse, de gentillesse. On tue comme on respire, au nom de la religion ou de la passion. Il n'y a plus d'entraide, plus d'humanité. Mais que devenons-nous ? Où allons nous ?

La semaine dernière, j'ai vécu des moments professionnels où les choses m'ont dépassée. Délation mensongère de certaines de mes collègues de travail pour une faute que je n'ai pas commise. Pourquoi ? Qu'est-ce qui leur a pris ? Dans quel but ? J'ai heureusement pu prouver que c'était faux auprès de mes supérieurs hiérarchiques, mais ça fait mal au coeur, ça marque. Convoquée à la première heure dans leur bureau, comme au Tribunal... C'est difficile à digérer et tellement injuste !

Toute la semaine, il aurait fallu que j'ai des journées de soixante douze heures pour tout faire, et je n'ai subi que critiques. On a seulement vu le peu que je navais pas eu le temps de faire, mais pas tout le travail que j'avais réussi à abattre. Un peu ça va, mais trop c'est trop ! Jamais de reconnaissance.

Puis vendredi est arrivé. Et là, l'appel tant redouté. A Metz, le cimetière de l'Est a été vandalisé. Cinquante quatre tombes vandalisées, dont celles où repose mon grand-père. Un bel ange veillait sur lui, comme celui ci-dessous. Ils ont scié sa tête et ses ailes... Ça fait mal ça aussi. Des morceaux à terre, plus rien à faire. Mais pourquoi ? Dans quel but ? Mais que le monde est méchant, cruel, injuste !!!

 

Tristesse (2)

 

Et ce n'était pas fini. Samedi matin, j'ai appris le suicide d'une amie, partie bien trop tôt à cause de cette vie devenue si difficile. Elle, si belle et douce, qui a fait ce geste irréparable !

 

Alors, il m'a fallu m'occuper la tête et l'esprit... J'ai profité des dernières fleurs du jardin, où les abeilles faisaient leur dernier repas avant l'hiver.

Tristesse (3)

Tristesse (4)

Tristesse (5)

Tristesse (7)Tristesse (9)

 

Constaté que les baies étaient là pour nourrir les oiseaux cet hiver.

Tristesse (8)

 

Fait des tas des premières feuilles mortes, attendant que les autres tombent aussi.

Tristesse (6)

 

Surveillé les dernières tomates, mis à sécher les hortensias.

Tristesse (10)

 

Fait un essai. De la gelée des fruit de mon cognassier du japon. Cela ressemble au coing, mais en plus citronné. Bien bon.

Tristesse (11)

 

Ramassé les pommes tombées à terre. Très petites cette année, mais qui feront bien quelques bonnes compotes. Ramassé les noix tout en attendant que celles qui sont en haut de l'arbre finissent de tomber.

Tristesse (12)

 

Regardé les fleurs de la maison.

Tristesse (13)

 

Fait de la compote et de la gelée de vrais coings.

Tristesse (14)

 

Ramassé un bouquet que j'ai dédié à Véronique, un ange parti trop tôt au ciel. Je serai trop loin pour l'accompagner dans sa dernière demeure, en Pas de Calais. C'est ma façon à moi de lui rendre hommage.

 

Tristesse (15)

 

J'ai fait tout ça, pour me rapprocher de la nature qui, elle, ne nous déçoit pas comme les humains. J'avais besoin de communier avec elle, pour que mon petit coeur malade trouve un peu de sérénité dans ce monde de fous et de brutes où les âmes sensibles n'ont plus leur place. Tout ça aussi, pour éviter de penser, de ruminer. Il fallait que j'occupe mon esprit.

 

Je n'ai pas usage de pleurer sur mon sort, mais, là, je pleure sur notre société qui perd ses marques, qui débloque à plein tube et qui fait au passage des victimes. Une société dans laquelle je ne me reconnais plus. Où chaque jour un nouvel attentat, un nouveau meurtre a lieu. Où chaque jour on nous montre la souffrance de l'autre d'une manière tellement banalisée que cela ne touche plus personne. Une société qui me fait vomir. Et que je ne sais comment changer.

J'arrête là mes épanchements. Trop de larmes envahissent mes yeux. Je voulais juste crier ma peine, un moment, pour qu'on n'oublie pas les victimes de cette satanée société individualiste et cruelle. Pour ne pas oublier les anges, pour ne pas oublier Véronique.

 

Pardonnez moi si je vous ai choqué(e)s, mais je ne pouvais pas garder tout ça au fond de mon petit coeur qui n'arrive plus à contenir sa peine, tellement il est traumatisé.

 

Que cela ne vous empêche pas de passer une bonne journée.

 

Calinquette

 

 

Tristesse (16)

Posté par Calinquette à 05:13 - - Commentaires [90] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


27 septembre 2017

Respecter les temps de séchage

AUTOMNE (1)

 

Le week-end dernier, nous avons eu de l'aide pour continuer la terrasse. Notre gendre est venu nous donner un coup de main. Petit mari et moi-même avons fini de déplacer le trois dernières tonnes de gravier pour le comblement. Mathias s'est occupé de la maçonnerie.

 

AUTOMNE (2)

AUTOMNE (3)

 

Cependant, vient un moment où il faut laisser sécher le béton. Alors que faire pendant ce temps ? Prendre la voiture ?

(Photos de la voiture de notre voisin, avec plein de petits véhicules de collection sur son tableau de bord).

 

AUTOMNE (4)

 

Nous somme partis à pied par ce bel après-midi de dimanche, admirant les fleurs et les baies sur notre chemin. Constatant que l'automne commence à imposer ses couleurs.

 

AUTOMNE (5)

AUTOMNE (6)

AUTOMNE (7)

AUTOMNE (8)

 

Petite virée vers le lac.

 

AUTOMNE (9)

 

Nous n'étions pas seuls. Il y avait celui qui marchait sur une corde, ceux qui jouaient à la pétanque, ou qui digéraient un bon pique-nique. D'autres qui préféraient pêcher ou lire.

 

AUTOMNE (10)

 

Ou encore donner à manger aux canards.

 

AUTOMNE (11)

 

Ceux qui jouaient, se faisaient bronzer, qui refaisaient le monde.

 

AUTOMNE (12)

 

Ceux qui dormaient, étaient venus en caravane, ou à cheval.

AUTOMNE (13)

 

Et ceux arrivés en 2CV ou qui militaient pour une planète sans pesticides et sans téléphone portable.

 

AUTOMNE (14)

AUTOMNE (15)

 

Et puis s'étonner d'une biche en plastique au beau mileu d'un jardin, retrouver la maison surveillée par Khanna Byss du haut de l'abris bois.

 

AUTOMNE (16)

 

Rester un peu en famille et profiter des derniers rayons du soleil qui jouaient à faire des ombres sur la petite cage du salon.

 

AUTOMNE (17)

 

Pofiter des temps de séchage pour profiter quand même un peu de la vie.

Car elle est bien courte. Garder en effet son esprit tournée vers Claudie qui a rejoint le paradis des artistes. Penser fort à elle.

 

Profiter tout simplement.

 

Bisous à tous.

 

Calinquette

 

AUTOMNE (18)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2014

Drôle d'époque

0

 

Drôle d'automne que nous traversons. De la pluie, du ciel gris presque tout le temps. Même si hier le soleil a daigné se montrer un peu et qu'on nous en annonce pour aujourd'hui.

 

1

 

Les couleurs de quelques feuilles nous annoncent cependant que la saison est bien là.

 

2

3

4

5

6

7

 

 

 La pluie incessante fait pousser plein de champignons au jardin. Du jamais vu !

 

A

B

C

 

Quelques fleurs de saison sont translucides, gorgées d'eau.

 

8

9

10

 

Les rosiers remontent. C'est la première fois que j'ai des roses en novembre.

 

11

 

Mais la plupart du temps les fleurs ne s'épanouissent pas entièrement, pourrissant sur place.

 

12

13

 

Des fleurs d'été les côtoient.

 

14

15

 

Même le gazon espagnol refleurit, se croyant au printemps, alors que les olives sont mûres.

 

16

 

Le violettes aussi se trompent d'époque.

 

17

 

Tout comme cet iris. Fleurira-t-il ou pas ?

 

18

 

Guisou, lui reste fidèle à lui même, toujours dans mes pattes quand je suis au jardin...

 

19

 

Il n'y a plus de saison. C'est impressionnant !

Seul avantage, les économies de chauffage, et l'absence de neige pour le moment...

 

Excellente journée. Tout plein de bisouilles.

 

Calinquette

 

 

V

Posté par Calinquette à 06:04 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 octobre 2014

Comment croire...

,1

 

Comment croire que l'automne est là ?

Après les intempéries de la semaine dernière, le soleil est revenu et rien ne laisse présager la présence de cette saison. Sauf peut être les petites boules de ces arbustes qui vont rester ainsi tout l'hiver et deviendront fleurs blanches au printemps...

 

2

 

Ou la valériane qui se couche...

 

3

 

Comment deviner l'autome avec ces insectes qui butinent encore les cosmos ?

 

4

 

5

 

Quand mon tout petit olivier fait des fruits pour la première fois ?

 

6

 

7

 

Certaines fleurs portent encore les traces des pluies diluviennes d'il y a une semaine.

 

8

 

9

 

10

 

Des fleurs se sont détachées pour se coucher ailleurs.

 

13

 

D'autres printanières se mettent à fleurir.

Le renflement de cet iris annonce une fleur.

 

 

DSCF1211

 

Mon seringa se trompe de saison, comme les violettes.

 

 

e

 

 

Ces petites boules roses sont aussi de symptômes de l'automne, alors qu'il y a encore quelques roses.

 

14

 

Pourtant les fushias sont encore présents. Les fleurs du jasmin sont encore transparentes des pluies qu'elles ont reçues.

15

  

Cependant, les asters se fanent.

 

16

 

Les pivoines qui, tout comme les hortensias, rougissent et se cassent, hébergeant deux petits escargots peuvent nous dire que c'est bien l'automne.

 

17

 

Aux légers rayons du soleil revenu, deux punaises se réchauffent.

 

18

 

 

Un petit escargot discute avec une araignée, un gros va à la rencontrer de l'insecte trônant sur sa feuille.

 

g

 

 

Les tomates sont tombées, pour le plus grand plaisir d'escargots qui en ont fait leur festin...

 

19

f

 

 

 

Les pommes sont elles aussi à terre. La pluie les a bien touchées.

 

20

 

Peut être un autre signe de l'automne, avec l'abandon de ce nid par les guêpes,

 

 

d

 

 

ou encore ces petits champignons qui poussent de partout,

 

22

 

b

 

ou enfin, cette feuille qui se fait dentelle...

 

 

a

 

 

L'automne s'installe doucement au jardin. Même si on a du mal à y croire.

C'est ainsi, le temps passe avec son cortège de saisons.

 

Je vous le souhaite bien doux.

 

Bisous

 

Calinquette

 

 

 

23

Posté par Calinquette à 06:31 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : ,

23 septembre 2014

Conte matinal

Conte de fée matinal (1)

 

En ce premier jour d'automne, un petit rêve inspiré de quelques photos faites sur le chemin du travail...

 

Par un matin bien sombre, annonçant des pluies violentes les jours suivants, on devine au loin, sous le ciel d'encre et les cirrus, la vallée encore endormie.

 

Conte de fée matinal (2)

 

Conte de fée matinal (3)

 

Petit à petit, le ciel se lève, laissant place à d'étranges cratures.

 

Conte de fée matinal (4)

 

Un petit dragon m'ouvre le chemin...

 

Conte de fée matinal (5)

 

Est il doux ou bien agressif  ? Je me pose la question...

 

Conte de fée matinal (6)

 

Conte de fée matinal (7 1)

 

Est-ce lui qui donne de si jolies couleurs au ciel ?

 

Conte de fée matinal (7 2)

 

Conte de fée matinal (8)

 

Toujours est il, il me laisse poursuivre mon chamin.

 

Conte de fée matinal (9)

 

Je m'envole donc vers ma destination.

 

Conte de fée matinal (10)

 

Arrivée dans la vallée, je traverse comme tous les jours le parc qui me mène à mon lieu de travail.

 

Conte de fée matinal (11)

 

Conte de fée matinal (12)

 

Et ce matin là, un petit bonhomme chapeauté m'attendait au détour du chemin...

 

Conte de fée matinal (13)

 

Il me fit un brin de causette, esseyant de me charmer au passage pour que je reste avec lui.

Conte de fée matinal (14)

 

Conte de fée matinal (15)

 

Mais un petit elfe me rappela que le devoir m'attendait...

 

Conte de fée matinal (16)

 

Je quittais donc mon ami.

 

Conte de fée matinal (17)

 

Conte de fée matinal (18 1)

 

Je m'étais déjà imaginé une vie d'amazone...

 

Conte de fée matinal (18 2)

 

Rêvant du dragon qui s'était transformé en prince charmant.

 

Conte de fée matinal (19)

 

Un bel elfe...

 

Conte de fée matinal (20)

 

Mais j'ai poursuivi mon chemin avec le soleil levant.

 

Conte de fée matinal (21)

 

Pour rejoindre ma triste réalité d'une journée de travail.

 

Conte de fée matinal (22)

 

Parfois, la tête s'évade lorsqu'on n'a pas spécialement envie d'aller travailler... Petit délire matinal sous forme de conte de fée.

Les photos sont miennes, les images sont tirées du net...

 

Bel automne ! Puisse-t-il être rempli de beaux rêves.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Conte de fée matinal (23)

Posté par Calinquette à 05:20 - - Commentaires [85] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2012

Couleurs d'automne

 

00 (1)

 

Depuis quelques temps, la nature change. Au gré de mes balades, j'ai fait quelques photos que je tiens à vous montrer. Des vieilles maisons, des murs qui supportent des choses étranges telles que des courgettes ou une poule en pierre (volonté du propriétaire ou hasard de la nature ?).

 

Couleurs d'automne (1)

 

Les feuilles rougissent devant mon objectif

 

Couleurs d'automne (2)

 

 

DSCF1310

 

 

Mélange de nuances

 

Couleurs d'automne (3)

 

Les champignons s'éclatent

 

Couleurs d'automne (4)

 

Couleurs d'automne (5)

 

Les monnaies du pape offrent leurs graines

 

Couleurs d'automne (6)

 

Des escargots repérés à travers la lucarne d'une monnaie du pape

 

Couleurs d'automne (7)

 

Les rose fanent, mais restent malgré tout bien belles

 

Couleurs d'automne (8)

 

Un papillon profite des derniers rayons de soleil

 

Couleurs d'automne (9)

 

La vigne est finie

 

Couleurs d'automne (10)

 

Couleurs d'automne (11)

 

Quelques insectes profitent des dernières fleurs du jardin

 

Couleurs d'automne (12)

 

Les orthensias sont coupés et prêts à sécher

 

Couleurs d'automne (13)

 

Couleurs d'automne (14)

 

Les derniers bouquets de fleurs de la saison ont envahi la maison

 

Couleurs d'automne (15)

 

Couleurs d'automne (16)

 

Le ciel nous offre, lui aussi de superbes teintes

 

Couleurs d'automne (17)

 

Finalement, l'automne, même s'il annonce l'hiver, est somme toute sympatique, avec sa palette de couleurs.

 

A bientôt

 

Calinquette

 

 

00 (2)