26 juillet 2017

Genay

GENAY (1)

 

Partager un peu de mes vacances pour celles et ceux qui ne sont pas encore partis. Nous sommes montés deux jours dans l'Ain, chez ma fille aînée.

Le premier jour nous avons d'abord visité Genay, située à une vingtaine de kilomètres de Lyon, sur la rive gauche de la Saône et qui fut tour à tour rattachée à l'Ain, puis au Rhône.

 

Nous avons d'abord vu l'église Sainte-Madeleine, cernée par un mur d'enceinte et deux petites tours. J'ai adoré le mélange des pierres jaunes et rouge. Un puits se trouve au fond de la cour.

 

GENAY (1)

GENAY (2)

GENAY (3)

GENAY (4)

GENAY (5)

GENAY (9)

GENAY (6)

 

Puis nous avons vu le fortin, élevé par les chanoines comtes de Lyon en 1364. Il fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques.

 

GENAY (7)

GENAY (8)

 

Juste en face du fortin se trouve la « halle du franc-lyonnais », qui fait office d'abri pour le marché du samedi matin. A son entrée, de magnifiques trompe l'oeil.

 

GENAY (10)

GENAY (11)

GENAY (12)

GENAY (13)

GENAY (14)

 

Un peu plus haut, un joli parc, qui sépare l'église du château de Rancé (qui a servi de cadre aux premiers épisodes du feuilleton Louis la Brocante).

 

GENAY (15)

GENAY (16)

GENAY (17)

GENAY (18)

 

Quitter le village en passant devant le lavoir.

 

GENAY (19)

 

Et puis continuer notre route pour une autre visite. Mais ça, ce sera pour une autre fois...

 

Bisettes de Calinquette

 

 

GENAY (20)

Posté par Calinquette à 06:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 mai 2016

Le vie au bord du Rhône...

1

 

Petite balade dominicale au bord du Rhône, côté Ardèche. Dimanche dernier, il faisait un temps idéal pour aller à la foire aux fleurs à Guilherand Granges, juste en face de Valence.

 

L’occasion pour moi de faire un bon dans le temps pour vous parler du pont qui relie la Drôme à l’Ardèche. A son commencement, côté Ardèche on trouve de jolies peintures qui rappellent celui qu’on appelait le pont Seguin, du nom de son constructeur.

 

2

 

Un pont suspendu, construit par la société Marc Seguin Frères,  et il reste connu sous le nom de pont Seguin, pont suspendu, ou encore pont en fil de fer, selon l'appellation de l'époque. Son originalité réside dans sa pile unique, décrite ainsi dans un rapport de 1863 : "le pont de Valence est un des trois premiers ponts construits en France de 1827 à 1830. Les matériaux tirés de la carrière de Crussole (Ardèche), en face de Valence, sont les plus beaux qu'on puisse trouver."

 

3

4

 f552bfdf-ea82-4b0c-b031-55fba43a3e05

Il sera le premier pont "en dur" depuis le Moyen-Age, et remplace le bac à traille (photo ci-dessous) qui seul permettait de traverser le Rhône à Valence jusqu'au 24 septembre 1830, où, par arrêté préfectoral, le sieur Gourmet, fermier du bac à traille est enjoint d'en suspendre la circulation et Jules Seguin autorisé à ouvrir le pont au public. Mais le bac reprendra du service à chaque réparation du pont suspendu, après les incendies de 1836 et 1855, en 1863 lors de travaux sur le tablier du pont, ou lors de cérémonies.

5

 

Le 31 janvier 1885 le rachat de la société concessionnaire par l’État permet la suppression du péage sur le pont. Non seulement le passage devient gratuit le 1er février 1885, mais la route est reclassée "route nationale" et devient la RN86.

  L'état du pont suspendu sera toujours surveillé par le service des Ponts et Chaussées de la Drôme et soumis à des "épreuves" régulières. Sa hauteur, limitant la navigation, le passage de lourdes charges restent problématiques. Et lorsqu'il a été question de l'arrivée du tramway son existence même a été menacée.

En 1940, en juin, alors que la Wehrmacht déferlait vers le sud de la France, pour ralentir son avance, l'état-major français décida de faire sauter les ponts sur le Rhône depuis Andancette jusqu'à Valence. Il fit de même sur l'Isère et la Drôme, considérant ces deux rivières comme des points d'appui pour une ligne de défense ultime.

En août 1944, pour ralentir la poussée de l'US Army et des soldats de de Lattre de Tassigny, la Wehrmacht pratiqua la même tactique tout le long du Rhône et sur les rivières drômoises. À ces destructions totales ou partielles, il faut ajouter celles occasionnées par les bombardements, plus ou moins précis, qui ont préludé au débarquement de Provence le 15 août 1944, pour « encager » les arrières de l'opération. La Résistance sabota également plusieurs ouvrages pour désorganiser les communications de la Wehrmacht. Les ponts drômois subirent donc de nombreuses attaques et très peu furent épargnés pendant le conflit.

 

796e427e-2522-4fd4-8db4-ec9629683cef

7

 Ce pont est frappé deux fois pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1946, une passerelle suspendue sur la pile centrale du premier pont Seguin est aménagée et fonctionne jusqu’en 1967, date à laquelle on construit, sur décision du Ministère, un pont de pierre, à quelques mettres de l'ancien.

  

 6

9

1

C'est le pont Mistral que j’emprunte tous les jours pour me rendre à mon travail.

10

11

Aujourd’hui, il ne reste que ces vestiges du pont suspendu.

 

12 (1)

12 (2)

 

Et quelques fresques, sous forme de cartes postales, sous le pont Mistral relatant cette époque. Le pont provisoire est représenté entre le pont suspendu et le pont Mistral, en haut. En bas le bac à traille qui avait repris du service le temps de rétablir la circulation, à la fin de la seconde guerre mondiale.

 

13

14

15

 

Le long du Rhône, en ce dimanche, nous avons oublié le passé pour acheter quelques fleurs à mettre sur les vieux vélos du jardin. Il y avait l'embarras du choix entre plantes et dérivés.

page

16

17

18

19

20

21

22

Je vous montrerai les vélos plus tard. Il pleut tellement depuis deux jours que je ne vais pas dans le jardin. J'ai même rallumé le feu !!!

J'espère que la balade au bord du Rhône vous aura plu.

 

Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

1

Posté par Calinquette à 06:02 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 septembre 2015

Quel chemin prendre...

Ciel 29 08 15 (1)

 

Un samedi matin, en descendant travailler, j'ai été attirée par une belle lumière sur ma gauche.

Comme j'étais en avance, j'ai fait demi tour et me suis arrêtée un moment avec mon portable.

 

Ciel 29 08 15 (2)

 

Là, juste au dessus du Rhône, le soleil se levait.

 

Ciel 29 08 15 (3)

 

Et se reflétait dans l'eau.

 

Ciel 29 08 15 (4)

Ciel 29 08 15 (5)

Ciel 29 08 15 (6)

Ciel 29 08 15 (7)

 

Une envie de m'asseoir sur ce banc, juste en face du spectacle. Mais se souvenir que le devoir m'appelait...

 

Ciel 29 08 15 (8)

 

Tourner le dos et se diriger vers la voiture. Mais entre temps regarder à gauche, puis à droite, avec l'envie irrésistible de prendre ce chemin longeant le fleuve, pour s'échapper, prendre l'air de cette matinée naissante et fort calme.

Quel côté choisir ?

 

Ciel 29 08 15 (9)

 

Un cycliste m'a fait sursauter, me sortant de mon rêve éveillé.

Alors, je suis revenue à la réalité et j'ai pris...

... le chemin du boulot !

 

C'était ma participation au ciel du lundi chez Sylvie & Arlette.

 

Belle semaine ! Bisettes.

 

Calinquette

 

 

Ciel 29 08 15 (10)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : ,