01 novembre 2017

Balade ardéchoise

Balade ardechoise (1)

 

Dimanche dernier, mon mari avait envie de brocanter. L'endroit le plus proche où se rendre restait quand même à une heure un quart de la maison. Cela fut donc prétexte à une belle balade en Ardèche, sous un beau soleil.

Tout au long du trajet, j'avais en tête la chanson de Jean Ferrat, la Montagne...

Par contre, excusez la qualité des photos, je n'avais que mon téléphone portable...

Balade ardechoise (2)

Balade ardechoise (3)

Balade ardechoise (4)

 

Notre destination : Aubenas.

Balade ardechoise (5)

 

Perchée sur son éperon rocheux, la ville d'Aubenas domine la vallée de l'Ardèche. Entre l'Auvergne et la Provence, le Lyonnais et le Languedoc, elle est un véritable carrefour touristique. Sa position géographique en fait la capitale de l'Ardèche du Sud. Au débouché de l'Ardèche, elle est située au croisement de deux principales routes du temps jadis : du Puy au Rhône par le col de la Chavade, et de Priavas à Alès par le col de l'Escrinet.

On trouve dans ses environs de nombreux sites touristiques : les gorges de l'Ardèche, la montagne ardéchoise avec le Mont Gerbier de Jonc et les Cévennes, la cité médiévale de Largentière, les magnifiques villages de pierres de Vogüé, de Balazuc, de Ruoms, la station thermale de Vals les Bains.

 

Un peu d'histoire :

Au Vème siècle de notre ère, on trouve dans la plaine de l’Ardèche deux grandes exploitations agricoles, les « Villae romaines ». Avec la chute de l’empire romain d’occident en 476, va s’agréger autour de ces fermes un nouvel habitat rural.

A cette même époque, les seigneurs évêques du Puy en Velay et les comtes évêques de Viviers dans la vallée du Rhône, vont prendre conscience du potentiel stratégique du promontoire rocheux qui domine la vallée. Ils se livreront une lutte d’influence pour sa possession.

En effet, le rocher d’Aubenas offre trois avantages indéniables:

  • sa hauteur qui permet de surveiller les alentours
  • la route qui passe à ses pieds est la seule depuis l’antiquité à relier la vallée du Rhône au massif central. Elle est également la seule accessible aux chariots en convoi. On peut donc y placer un péage. C'est cette même route qu'emprunte Jules César lors de son périple vers le pays Arverne.
  • sa situation à la convergence de deux terroirs très différents : au nord et à l’ouest les Cévennes dont la terre volcanique est propice à la culture des arbres fruitiers et notamment du châtaigner et au sud un plateau calcaire dont la terre est plus propice à la culture de la vigne et de l'olivier.

Au XIème, ce sont les évêques du Puy qui l'emportent et décident d'inféoder les terres d'Aubenas à leur vassal, le seigneur de Montlaur, originaire du plateau ardéchois. Il épouse la fille du comte d'Ucel ancien seigneur des lieux. Dans un premier temps, il s'installe au pont d'Aubenas dans un logis situé au bord de la rivière pour surveiller le passage du pont à péage présent depuis au moins l'an mil. Puis, voyant deux familles nobles, les Taulignan seigneurs de la Barre en Lozère et les Géorand, originaires du plateau, s'installer sur la colline, le seigneur de Montlaur va faire édifier une tour de pierre de 25 m de haut, symbole de son pouvoir féodal : le donjon.

Durant les XIIème et XIIIème siècles, ils vont édifier autour de ce donjon le rempart du château. Les tours rondes sont elles construites à la fin du XIIIe.

Ce bâtiment apparaît alors comme un château fort médiéval typique austère et défensif. L'entrée se fait à cette époque par un pont-levis à l'ouest.

La ville va grandement se développer au cours du moyen-âge grâce à son dynamisme économique. Elle gagnera aussi une importance politique puisqu'elle est choisi en 1209 pour recevoir une importante réunion entre le légat du pape innocent III, Arnaud Amaury et le comte de Toulouse Raymond VI. Cette conférence a pour but de pacifier le Languedoc en proie aux révoltes cathares. L'échec de cette réunion, dit-on, incitera le pape à déclencher la croisade contre les Albigeois.

Un siècle plus tard, la province du Vivarais est rattachée au royaume de France par le roi Philippe IV le bel.

Au XVIIème, un nouveau seigneur arrive : Jean-Baptiste D'ornano qui va décider de transformer la forteresse en un manoir d'habitation et d'apparat. Pour cela il va s'inspirer de ses séjours en Bourgogne, où il a pu observer les toits aux tuiles vernissées des hospices de Beaune. Il va faire percer les premières fenêtres à meneaux et dotées de grilles de fer sur la façade sud et la porte à bossage de la tour ouest dans le style Louis XIII .

Il y a longtemps eu une dichotomie entre la ville basse, arrosée par la rivière et de nombreuses sources et la ville haute qui pendant 700 ans sera appelée la ville sans eau.

Au XIIIème siècle, les moines de l'abbaye de Mazan ont ainsi creusé un canal qui sera à l'origine du développement économique de la ville (moulin, foulon pour le drap).

 

 Balade ardechoise (6)

 

Quelques belles brocantes au milieu des vides greniers.

Balade ardechoise (7)

Balade ardechoise (8)

Balade ardechoise (9)

Balade ardechoise (10)

Balade ardechoise (11)

Balade ardechoise (12)

 

Après avoir déjeuné, nous avons pris la direction de Vals les Bains, à cinq kilomètres d'Aubenas.

 

Balade ardechoise (13)

 

Situé au sud-est du département de l'Ardèche, Vals-les-Bains qui fait partie du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche est connue pour son thermalisme.

C'est une station thermale spécialisée dans le traitement du diabète, les affections du foie, de l’estomac, des intestins et les problèmes d’obésité. Depuis quelques années, on peut aussi y venir pour du bien-être et de la remise en forme. La commune, en plus de ces 145 sources d’eaux minérales différentes est aussi traversée par le Voltour, la Volane, et est bordée par l’Ardèche et la Besorgues, ce qui en fait une ville d’eau dans tous les sens du terme.

Station touristique, elle est également terre de contrastes, avec une altitude variant de 328 à 985 mètres.

Vals était aussi une cité industrielle avec ses moulinages et sa société d’embouteillage des eaux minérales.

Les eaux de Vals ont été découvertes en 1602 par un pêcheur, nommé  Pierre Brun, qui grâce à l’absorption de l’eau venue d’une nouvelle source, après une crue, s’est trouvé guéri de la maladie de la pierre. Ce fut ensuite au tour de Claude Expilly (conseiller au parlement de Grenoble), d’être guéri de cette maladie. Il vécut longtemps, et attribua sa longévité aux eaux de Vals.

Les férus d’architecture apprécieront l’église de style néo-gothique et ses magnifiques vitraux. On y trouve aussi de remarquables orgues en noyer, et un original chemin de croix émaillé en noir et blanc. On peut aussi  admirer le calvaire, construit en 1732 par le docteur Malmazet, dominant la ville, et depuis peu, le chemin de croix en mosaïque réalisé par Bernadette Soufflet, une artiste du nord Ardèche.

Avec la Maison Champanhet petits et grands feront un voyage dans le temps, ludique et interactif, à la découverte des savoir-faire et traditions des paysans cévenols d’antan. De retour à notre époque, vous pourrez découvrir les différents visages de Vals-les-Bains à travers trois parcours disponibles à l’office de tourisme : le parcours des eaux, le parcours des sources et le parcours des arts.

Au terme de votre balade, ombre et fraîcheur vous accueilleront dans un agréable parc arboré. La source intermittente y jaillit naturellement toutes les six heures. Toujours au cœur du parc, le casino, le théâtre et le cinéma animent vos soirées, n’hésitez pas à nous demander le programme ! A Vals-Les-Bains, les produits régionaux sont aussi mis à l’honneur : les bières à la châtaigne, au nougat ou à la myrtille de la Brasserie Bourganel et les pastilles à l’eau de Vals de la Pastillerie des thermes. Des plaisirs gustatifs inédits à découvrir…

 

Balade ardechoise (14)

Balade ardechoise (15)

page

page1

Balade ardechoise (16)

 

La brocante est couverte, dans une ancienne usine de plus de 5 000 m². C'était la première fois que nous y allions et nous n'avons pas été déçus. Pas de vide grenier, que du beau !

Balade ardechoise (17)

Balade ardechoise (18)

Balade ardechoise (19)

 

Heureusement pour mon porte monnaie, la dame (ou le monsieur) aux dentelles était absent(e) de son stand...

Balade ardechoise (20)

Balade ardechoise (21)

Balade ardechoise (22)

Balade ardechoise (23)

Balade ardechoise (24)

Balade ardechoise (25)

Balade ardechoise (26)

 

Tranquillement nous avons repris le chemin du retour, bien contents de notre petite sortie. Autre route pour rentrer à la maison, mais toujours la présence de la montagne ardéchoise, que j'aime tant, autour de nous, parée de ses couleurs automnales.

 

Balade ardechoise (27)

Balade ardechoise (28)

Balade ardechoise (29)

Balade ardechoise (30)

Balade ardechoise (31)

Balade ardechoise (32)

Balade ardechoise (33)

Balade ardechoise (34)

Balade ardechoise (35)

Balade ardechoise (36)

 

Au final, j'ai été très sage. Je n'ai ramené qu'une sacoche de plombier en métal, pour y mettre des plantes.

DSCF7286

DSCF7287

Et voilà, la promenade se termine avec une vue plongeante sur mon village. Toujours la chanson de Ferrat dans la tête...

 

Je vous souhaite un beau jour férié en cette Toussaint et vous fait de gros bisous.

Et si vous ne faites rien de spécial, une petite visite chez Catherine sera la bienvenue pour elle qui reprend son blog et ses jolies créations... Elle espère beaucoup de clics pour ses beaux vêtements. Merci pour elle.

 

Calinquette

 

 

Balade ardechoise (37)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 septembre 2017

Respecter les temps de séchage

AUTOMNE (1)

 

Le week-end dernier, nous avons eu de l'aide pour continuer la terrasse. Notre gendre est venu nous donner un coup de main. Petit mari et moi-même avons fini de déplacer le trois dernières tonnes de gravier pour le comblement. Mathias s'est occupé de la maçonnerie.

 

AUTOMNE (2)

AUTOMNE (3)

 

Cependant, vient un moment où il faut laisser sécher le béton. Alors que faire pendant ce temps ? Prendre la voiture ?

(Photos de la voiture de notre voisin, avec plein de petits véhicules de collection sur son tableau de bord).

 

AUTOMNE (4)

 

Nous somme partis à pied par ce bel après-midi de dimanche, admirant les fleurs et les baies sur notre chemin. Constatant que l'automne commence à imposer ses couleurs.

 

AUTOMNE (5)

AUTOMNE (6)

AUTOMNE (7)

AUTOMNE (8)

 

Petite virée vers le lac.

 

AUTOMNE (9)

 

Nous n'étions pas seuls. Il y avait celui qui marchait sur une corde, ceux qui jouaient à la pétanque, ou qui digéraient un bon pique-nique. D'autres qui préféraient pêcher ou lire.

 

AUTOMNE (10)

 

Ou encore donner à manger aux canards.

 

AUTOMNE (11)

 

Ceux qui jouaient, se faisaient bronzer, qui refaisaient le monde.

 

AUTOMNE (12)

 

Ceux qui dormaient, étaient venus en caravane, ou à cheval.

AUTOMNE (13)

 

Et ceux arrivés en 2CV ou qui militaient pour une planète sans pesticides et sans téléphone portable.

 

AUTOMNE (14)

AUTOMNE (15)

 

Et puis s'étonner d'une biche en plastique au beau mileu d'un jardin, retrouver la maison surveillée par Khanna Byss du haut de l'abris bois.

 

AUTOMNE (16)

 

Rester un peu en famille et profiter des derniers rayons du soleil qui jouaient à faire des ombres sur la petite cage du salon.

 

AUTOMNE (17)

 

Pofiter des temps de séchage pour profiter quand même un peu de la vie.

Car elle est bien courte. Garder en effet son esprit tournée vers Claudie qui a rejoint le paradis des artistes. Penser fort à elle.

 

Profiter tout simplement.

 

Bisous à tous.

 

Calinquette

 

AUTOMNE (18)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 septembre 2017

Premier dimanche de septembre

Lalouvesc (1)

 

Je ne raterais pour rien au monde ce rendez-cous du premier dimanche de septembre. C'est la grande brocante de Lalouvesc, en Ardèche, à une heure de la maison. Même si elle sonne la fin des brocantes dans notre région...

 

Lalouvesc (2)

Lalouvesc (3)

 

J'ai craqué pour cette petite boîte en bois avec un couvercle en zinc.

 

Lalouvesc (4)

 

Mais j'ai surtout ramené de la dentelle et de la broderie anglaise en grandes longueurs, que j'ai achetées à une dame qui expose souvent, finissant l'ancien stock de mercerie de sa maman. C'est principalement grâce à elle que j'ai pu faire mon dessus de lit et mes doubles rideaux. Si je vous dit que j'ai payé le tout (hormis le tampon, acheté ailleurs) seulement douze euros... Mais, bon, cette fois, je crois que j'ai malheureusement fini son stock de merveilles, snif !

 

Lalouvesc (5)

 

Et ce très grand tampon de brodeuse à mon initiale.

 

Lalouvesc (6)

 

En détail :

 

Lalouvesc (7)

Lalouvesc (8)

Lalouvesc (9)

Lalouvesc (10)

Lalouvesc (11)

Lalouvesc (12)

 

Enfin, quelque chose de rare : une boîte à chapeaux ardéchoise, en bois. On en trouve rarement et à des prix prohibitifs. J'ai payé la mienne un sixième de sa valeur ! Trop contente. Certes, elle est un peu abîmée, mais je sais déjà comment je vais régler le problème... Quand j'aurai le temps. En tout cas, ravie de cet achat, depuis le temps que j'en rêvais...

 

Lalouvesc (13)

 

Voilà, c'était un dimanche pause avec ma fille aînée et mon mari. Cela a reposé nos dos endoloris par les travaux de terrassement...

 

Je vous fais des bisouilles.

 

Calinquette

 

 

Lalouvesc (14)

28 juin 2017

Un week-end en Ardèche

1

 

Parfois, il ne faut pas partir loin pour se changer les idées.

A quelques kilomètres de la maison, la nature est belle sous le soleil brûlant.

 

2

3

 

Les vieux objets s'affichent.

 

4

 

Le bleu du ciel se dessine sur les maisons.

 

5

 

Les ânes se font une beauté.

 

6

7

8

9

10

 

De Champis la Bâtie à la Voulte sur Rhône, en passant par Saint Michel de Chabrianoux, nous nous sommes promenés et avons fait deux brocantes.

 

Pas grand chose d'exceptionnel mais j'ai eu le bonheur de trouver du linge ancien comme je l'aime.

 

Chez deux vendeuses différentes, deux caches sommiers en 140 parfaitement identiques.

 

11

 

Même chose pour ces housses d'édredons que j'aime à mettre en nappe sur ma table de salle à manger.

 

12

 

Une housse de traversin aux dentelles de crochet d'une finesse !

 

13

 

Une nappe ajourée, Elle est très grande et conviendra parfaitement lorsque je mettrai toutes mes rallonges.

 

14

15

 

Et enfin un tampon de brodeuse, complet.

 

16

 

Quelques kilomètres autour de la maison, et le bonheur est à portée de main... L'Ardèche a ses trésors !

 

A bientôt, gros bisous.

 

Calinquette

 

 

 

17

20 mars 2017

Près d'un pont & dans les champs

La Voulte 16 03 2017 (1)

 

Jeudi dernier, je devais retrouver un collègue à La Voulte sur Rhône, petite ville d'Ardèche, pour un co-voiturage vers le Sud du département.

Arrivée avant lui, je me suis fait un plaisir de prendre le pont qui mène en Drôme, sous le soleil levant. C'était un moment magique, le soleil se reflétant sur le fleuve.

 

La Voulte 16 03 2017 (2)

La Voulte 16 03 2017 (3)

4

La Voulte 16 03 2017 (4)

La Voulte 16 03 2017 (5)

 

Jouer avec les arbres en fleurs.

La Voulte 16 03 2017 (6)

La Voulte 16 03 2017 (7)

La Voulte 16 03 2017 (8)

La Voulte 16 03 2017 (9)

La Voulte 16 03 2017 (10)

La Voulte 16 03 2017 (11)

La Voulte 16 03 2017 (12)

La Voulte 16 03 2017 (13)

La Voulte 16 03 2017 (14)

 

Du côté opposé, la lune se couchait derrière le château...

La Voulte 16 03 2017 (15)

 

Si vous voulez en savoir plus sur la Voulte sur Rhône, cliquez sur le nom de la ville et vous saurez.

Pour les lundis ciels chez Arlette & Sylvie.

 

Et pour finir sur une note d'humour, vu à Joyeuse, dans le sud Ardèche, le même jour, une drôle de chose pendouillant le long d'une maison...

20170316_123921-horz

 

Comme quoi, il y en a des choses à voir dans mon département... Sous un beau soleil bleu et vingt deux degrés !

 

ardechica-sticker-a-cote-de-la-plaque-

 

De toute manière, elle est belle mon Ardèche ! Et c'est entre autres la raison qui m'a faite sortir dimanche après-midi pour profiter d'elle.

Mes montagnes s'embellissent avec le printemps, des petits bébés sont nés.

 

a

b

c

 

Et les jonquilles sont en fleurs, tout comme les anémones sauvages, les coucous et les pulmonaires. Des champs à perte de vue remplis de ces petites fleurs jaunes ! Elles sont en avance cette année. L'an dernier, elles ont même poussé sous la neige...

 

d

e

f

g

h

i

 

Je n'ai pas oublié de faire des bouquets pour parfumer ma maison..

 

j

k

l

 

Bon ! Si là, ce n'est pas le printemps, j'en perds mon latin ! D'ailleurs, on peut y croire, le calendrier nous le confirme...

 

ardechica-sticker-a-cote-de-la-plaque-

 

 

En attendant, samedi, les cadeaux sont enfin partis chez les copines qui ont eu la chance d'être tirées au sort pour mon anniblog.

Des photos pour les faire languir...

a

b

 

Et oui, il y a des petits plus comme toujours. Et un petit paquet en prime pour le fils de Fabienne, tellement adorable, et qui aime les douceurs.

 

Avant de vous quitte, Nathie fête elle aussi son anniblog. Sept ans ! Vous pouvez jouer chez elle. Pour cela, il suffit, comme chaque année de lui envoyer juste une photo titrée de votre choix. Voici la mienne, l'usure du temps :

 

 

DSCF8445

 

 

Voilà, la semaine dernière s'est bien finie. J'espère que celle-ci fera de même.

Je vous bisouille tout doux.

 

Calinquette

 

 

La Voulte 16 03 2017 (16)


09 septembre 2016

Au soleil ardéchois

1

 

Dimanche marquait la fin des brocantes de ma région. Je ne peux envisager de rater celle de Lalouvesc, d'ailleurs, la seule que j'aurais faite cet été.

D'ordinaire, il y fait froid, à tel point qu'il faut prendre le blouson. On est à plus de mille mètres d'altitude. Or cela fait deux ans que la chaleur est au rendez vous. J'ai même pris un coup de chaud ce dimanche ! Plus de trente degrés vers midi...

J'ai été un peu déçue. Moins de monde que d'habitude. Moins de stands. Mais encore de jolis trésors. Je n'ai pas retrouvé la dame chez qui j'achète mes broderies et dentelles et j'en suis désolée. Comme j'ai projet de faire des cantonnières dans la partie jour, je comptais sur elle. Tant pis, j'ai quand même trouvé quelques petites choses qui ont fait mon bonheur.

 

2

3

4

5

 

Il y avait aussi un vide maison.

6

7

8

9

 

J'ai déniché des petites verrines, douze au total. Un cadre, des pieds de lit.

10

 

Une vieille brosse, une roulette de brodeuse.

11

 

Et puis encore du Richelieu pour mon projet, ainsi que deux jolis bas de manches.

12

 

Et puis j'ai craqué sur cette vieille cage et cette dentelle. J'ai profité d'un petit pique nique sur l'herbe pour faire les photos de mes achats.

13

 

J'ai pris un bon bol d'air ardéchois sous un soleil bien chaud.

 

Un petit mot avant de vous quitter. Canalblog fait des siennes en ce moment. J'ai eu beau essayer de laisser des commentaires chez la plupart d'entre vous, impossible. Vous m'en voyez désolée.

Et puis, cela fait quinze jours maintenant que j'ai pris mes nouvelles fonctions au sndicat. Ce qui fait que je n'ai plus de journées de libres dans la semaine. Le lundi et un samedi sur deux, je suis au travail, et le reste du temps au syndicat ou à Saint Etinne (à deux heures de chez moi). Sans compter les déplacements dans les autres bureaux, les réunions et j'en passe. Vous l'aurez compris, je vais manquer de temps pour publier ici. Il ne faudra pas men vouloir. J'espère que vous comprendrez mon choix. J'essaierai quand même de vous faire un coucou par semaine.

Dans l'immédiat, je vous souhaite plein de bonnes choses et vous dis à bientôt !

 

Calinquette

 

 

 

14

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 juin 2016

Un dimanche bien agréable

12 06 2016 (1)

 

Un coup de fil : "Je peux venir ?"

"Oh oui !"

 

C'est ainsi que j'ai passé un beau dimanche après midi, alors que Monsieur était devant le match de foot.

Ma soeur est montée me voir. Entre papotages, balades et petits gâteaux, le temps a filé trop vite !

En sortant de la maison, rencontrer des vélos jaunes et violets. La semaine prochaine, c'est l'Ardéchoise cyclotouriste...

12 06 2016 (2)

12 06 2016 (3)

 

Lever les yeux au ciel pour admirer son beau bleu !

12 06 2016 (4)

 

Ramasser des fleurs.

12 06 2016 (5)

 

Rencontrer des animaux, dont un paon un peu cabot.

12 06 2016 (6)

12 06 2016 (7)

12 06 2016 (8)

Photographier un insecte.

12 06 2016 (9)

Se désaltérer sur la terrasse. Monsieur Guisou faisant son pacha.

12 06 2016 (10)

 

Tandis que Khanna Byss boude de ne pas avoir le canapé...

12 06 2016 (11)

Garder un peu de ces instants bonheur à la maison avec ce bouquet qui va me rappeler un temps cette belle journée.

12 06 2016 (12)

12 06 2016 (13)

 

Ces petits moments bonheur qui rendent la vie si belle !

 

Douce journée. BiZoux.

 

Calinquette

 

 

12 06 2016 (14)

12 mai 2016

Le vie au bord du Rhône...

1

 

Petite balade dominicale au bord du Rhône, côté Ardèche. Dimanche dernier, il faisait un temps idéal pour aller à la foire aux fleurs à Guilherand Granges, juste en face de Valence.

 

L’occasion pour moi de faire un bon dans le temps pour vous parler du pont qui relie la Drôme à l’Ardèche. A son commencement, côté Ardèche on trouve de jolies peintures qui rappellent celui qu’on appelait le pont Seguin, du nom de son constructeur.

 

2

 

Un pont suspendu, construit par la société Marc Seguin Frères,  et il reste connu sous le nom de pont Seguin, pont suspendu, ou encore pont en fil de fer, selon l'appellation de l'époque. Son originalité réside dans sa pile unique, décrite ainsi dans un rapport de 1863 : "le pont de Valence est un des trois premiers ponts construits en France de 1827 à 1830. Les matériaux tirés de la carrière de Crussole (Ardèche), en face de Valence, sont les plus beaux qu'on puisse trouver."

 

3

4

 f552bfdf-ea82-4b0c-b031-55fba43a3e05

Il sera le premier pont "en dur" depuis le Moyen-Age, et remplace le bac à traille (photo ci-dessous) qui seul permettait de traverser le Rhône à Valence jusqu'au 24 septembre 1830, où, par arrêté préfectoral, le sieur Gourmet, fermier du bac à traille est enjoint d'en suspendre la circulation et Jules Seguin autorisé à ouvrir le pont au public. Mais le bac reprendra du service à chaque réparation du pont suspendu, après les incendies de 1836 et 1855, en 1863 lors de travaux sur le tablier du pont, ou lors de cérémonies.

5

 

Le 31 janvier 1885 le rachat de la société concessionnaire par l’État permet la suppression du péage sur le pont. Non seulement le passage devient gratuit le 1er février 1885, mais la route est reclassée "route nationale" et devient la RN86.

  L'état du pont suspendu sera toujours surveillé par le service des Ponts et Chaussées de la Drôme et soumis à des "épreuves" régulières. Sa hauteur, limitant la navigation, le passage de lourdes charges restent problématiques. Et lorsqu'il a été question de l'arrivée du tramway son existence même a été menacée.

En 1940, en juin, alors que la Wehrmacht déferlait vers le sud de la France, pour ralentir son avance, l'état-major français décida de faire sauter les ponts sur le Rhône depuis Andancette jusqu'à Valence. Il fit de même sur l'Isère et la Drôme, considérant ces deux rivières comme des points d'appui pour une ligne de défense ultime.

En août 1944, pour ralentir la poussée de l'US Army et des soldats de de Lattre de Tassigny, la Wehrmacht pratiqua la même tactique tout le long du Rhône et sur les rivières drômoises. À ces destructions totales ou partielles, il faut ajouter celles occasionnées par les bombardements, plus ou moins précis, qui ont préludé au débarquement de Provence le 15 août 1944, pour « encager » les arrières de l'opération. La Résistance sabota également plusieurs ouvrages pour désorganiser les communications de la Wehrmacht. Les ponts drômois subirent donc de nombreuses attaques et très peu furent épargnés pendant le conflit.

 

796e427e-2522-4fd4-8db4-ec9629683cef

7

 Ce pont est frappé deux fois pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1946, une passerelle suspendue sur la pile centrale du premier pont Seguin est aménagée et fonctionne jusqu’en 1967, date à laquelle on construit, sur décision du Ministère, un pont de pierre, à quelques mettres de l'ancien.

  

 6

9

1

C'est le pont Mistral que j’emprunte tous les jours pour me rendre à mon travail.

10

11

Aujourd’hui, il ne reste que ces vestiges du pont suspendu.

 

12 (1)

12 (2)

 

Et quelques fresques, sous forme de cartes postales, sous le pont Mistral relatant cette époque. Le pont provisoire est représenté entre le pont suspendu et le pont Mistral, en haut. En bas le bac à traille qui avait repris du service le temps de rétablir la circulation, à la fin de la seconde guerre mondiale.

 

13

14

15

 

Le long du Rhône, en ce dimanche, nous avons oublié le passé pour acheter quelques fleurs à mettre sur les vieux vélos du jardin. Il y avait l'embarras du choix entre plantes et dérivés.

page

16

17

18

19

20

21

22

Je vous montrerai les vélos plus tard. Il pleut tellement depuis deux jours que je ne vais pas dans le jardin. J'ai même rallumé le feu !!!

J'espère que la balade au bord du Rhône vous aura plu.

 

Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

1

Posté par Calinquette à 06:02 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 novembre 2015

C'était dimanche dernier

Castagnades (1)

 

Dimanche dernier, nous sommes allés dans un petit village pas très loin de la maison. Il s'y déroulait les castagnades. Non pas que nous soyons fan de châtaigne, bien au contraire. Nous détestons ça. Mais parce qu'un groupe corse s'y produisait dans l'église. De la Corse et des chants polyphoniques nous sommes amoureux.

D'ailleurs, il se dit que la Corse et l'Ardèche se ressemblent. Personnellement, contrairement à ce que disent les ardéchois, je trouve la Corse bien plus belle. Là, je ne vais pas me faire des amis parmi mes congénaires...

 

Castagnades (2)

 

Et comme c'est la journée papotages chez Patricia, je vais papoter avec vous sur cette journée.

  

entree-libre22

Je vais en profiter pour vous faire découvrir Chalencon.

 

Castagnades (3)

 

Un beau village aux maisons accrochées au flanc de la montagne conique qui lui aurait donné son nom, d’origine celtique, désignant un « tas de pierres en forme de cône ».

Ce site gallo romain a connu au Moyen Âge, une notoriété incontestable : viguerie, puis baronnie dépendant de la famille de Poitiers, ce village fortifié domine la vallée de l’Eyrieux et le plateau de Vernoux.
Sa position stratégique en avait fait un site envié, sur la voie royale n°4 qui allait de la Vallée du Rhône au Puy en Velay. Les marchands trouvaient refuge à l’abri de ses remparts et la vie commerçante allait bon train.
Pendant la période troublée des guerres de religion entre catholiques et protestants, ce site a été pris et repris plusieurs fois.

Le Chalencon d’aujourd’hui a conservé tous ses atouts : un bâti remarquable, des ruelles, calades, échoppes… témoins de son passé ; un patrimoine paysager, belvédère sur les Boutières, un espace protégé situé dans le périmètre du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche.

 

Castagnades (4)

 

Depuis le temple, situé sur l'ancienne place du marché, les artisans et producteurs locaux nous ont proposé leurs produits.

 

Castagnades (5)

Castagnades (6)

Castagnades (7)

Castagnades (8)

Castagnades (9)

 

Retour dans la ville haute en franchissant le rempart intérieur à la porte de Besse, aux fondations datées du
XIIIe siècle, classée monument historique en 1927, qui arbore les écussons
mutilés des familles de Chervil et de Poitiers.

 

 

chalencon06

 

 

Elle fut rebaptisée porte des
Autrichiens en 1815, lorsque Chalencon fut occupé durant trois semaines par ces
derniers, après la défaite de Waterloo.

 

Castagnades (10)

Castagnades (11)

Castagnades (12)

Castagnades (13)

Castagnades (14)

Castagnades (15)

 

L'église Saint Pierre. Du bâtiment initial, érigé au XIIe siècle par les moines de Saint-Chaffre, ne subsistent en effet que les fondations. Destructions et reconstructions se sont succédé au long des siècles et sa physionomie actuelle date de l’agrandissement de 1826. Elle est surmontée d’un clocher-mur à trois cloches, dont la plus ancienne a 310 ans. Et surprise : elle possède un orgue !

 

Castagnades (16)

Castagnades (17)

 

Belle acoustique pour écouter pendant plus d'une heure le groupe corse ALBA.

 

Castagnades (18)

 

Un dernier petit tour en sortant.

 

Castagnades (19)

Castagnades (20)

Castagnades (21)

 

Sur la place du temple, au bout de la Place Royale, arrêtons nous un instant ici.

Nous voici devant les célèbres mesures à grain. Datant probablement du XVe siècle, elles sont remarquables tant par leur rareté que par leur parfait état de conservation. Ces trois auges circulaires en granite, dont le fond incliné vers  une petite ouverture permettait l’écoulement  du grain, étaient surmontées d’un boisseau  de bois, non conservé. Ainsi équipées, elles avaient respectivement les capacités suivantes : un sestier (83 litres), un éminé (41 litres) et une quarte (20 litres). Elles servaient par ailleurs à payer les redevances de  la baronnie, en avoine et seigle.

 

Castagnades (22)

Castagnades (23)

Castagnades (24)

 

Un groupe local.

 

Castagnades (25)

Castagnades (26)

 

La commune descend jusque dans la vallée de l'Eyrieux et l'ancienne voie de chemin de fer. Le Pont de Chervil passant sur la Via Romana. De cette époque, il ne reste que la voie ferrée un train, le Mastrou, que les touristes peuvent prendre en été. Il y a belle lurette que les trains ne passent plus en Ardèche.

 

Castagnades (27)

 

Voilà un résumé de l'histoire de Chalencon, petit village ardéchois, situé à sept cents mètres d'altitude.

 

Castagnades (28)

Castagnades (29)

 

Un instant ou Corse et Ardèche ont mêlé meurs cultures pour notre plus grand bonheur.

 

Castagnades (30)

 

Avant de rentrer à la maison.

 

Castagnades (31)

 

Ce fut une semaine billets touristiques. Ca change un peu des bricoles.

J'espère que cela vous aura quand même plu. Je vous souhaite un doux dimanche et vous fais plein de bisouilles. @ très vite.

 

Calinquette

 

 

Castagnades (32)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 septembre 2015

C'est la FIN

LALOUVESC (1)

 

L'été est fini.

Les blés sont ramassés, les tournesols fanés.

 

LALOUVESC (2)

 

La semaine dernière, nous avons rentré le bois pour l'hiver.

 

LALOUVESC (3)

 

Même dans la maison, tout est prêt pour se chauffer. Le bois, le petit bois...

 

LALOUVESC (4)

 

Et quand l'été est fini, il reste à en fermer la porte et pour cela aller à la dernière brocante de Haute Ardèche.

 

LALOUVESC (5 1)

 

A Lalouvesc. Après celle ci, il n'y en aura plus.

 

LALOUVESC (5 2)

 

C'est par un petit onze degrés que je suis arrivée. Heureusement, j'avais prévu manteau et écharpe, ainsi que des souliers fermés...

 

LALOUVESC (6)

LALOUVESC (7)

LALOUVESC (8)

LALOUVESC (9)

LALOUVESC (10)

LALOUVESC (11)

LALOUVESC (12)

LALOUVESC (13)

 

Moins d'exposants cette année, et moins de visiteurs aussi. Peut être le froid ?

 

LALOUVESC (14)

 

Et comme chaque année, je me suis fait mon plaisir aux myrtilles. Une tarte et la spécialité du village, le Pavé de Saint Régis... Tradition oblige !

 

LALOUVESC (15)

 

Mais j'ai aussi fait ma fourmi. J'ai emmagasiné pour l'hiver...

J'ai trouvé de quoi faire quelques créations de couture.

 

Une chemise en coton, une robe ancienne d'enfant.

 

LALOUVESC (16)

 

Un grand coupon de tissu. De la dentelle rose. Trois petits rideaux anciens.

 

LALOUVESC (17)

 

Des coupons de broderie anglaise, un entre deux.

 

LALOUVESC (18)

 

Des mouchoirs brodés.

 

LALOUVESC (19)

 

Des échantillons de broderie anglaise.

 

LALOUVESC (20)

LALOUVESC (21)

 

Deux grandes longueurs de dentelles. Une large et une plus petite.

 

LALOUVESC (22)

 

Un col de dentelle. Une grande longueur de fine dentelle transparente. Des petits cadeaux d'une vendeuse.

 

LALOUVESC (23)

 

Deux vieux cintres. J'ai déjà une idée de ce que je vais en faire.

 

LALOUVESC (24)

 

Et un petit cadre à relooker.

 

LALOUVESC (25)

 

L'été se termine. J'ai fait mes provisions pour les mauvais jours. Maintenant, l'automne peut arriver...

 

Doux bisous.

 

Calinquette

 

 

LALOUVESC (26)

Posté par Calinquette à 06:46 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , , ,