20 janvier 2018

Si Paris m'était conté

Fauteuil Voltaire (1)

 

Après les petites chaises, je me suis attaquée au grand fauteuil que l'ex compagnon de ma plus jeune fille m'avait donné. Il était abandonné dans un grenier et il avait pensé à moi en le trouvant.

J'ai enlevé ce qui avait été un tissu de velours rouge, trouvant un crin parfait en dessous.

 

Fauteuil Voltaire (2)

Fauteuil Voltaire (3)

 

Les chats l'appréciaient bien tant qu'il était dans le garage, se le disputant.

Mais il a bien fallu qu'ils l'oublie.

Le plus long a été d'enlever tous les clous tapissiers qui étaient dans l'ensemble bien rouillés.

 

Fauteuil Voltaire (4)

 

Mais j'avais du soutien moral !!! Comme vous pouvez le constater, ce Voltaire a la particularité de pourvoir s'incliner pour qu'on puisse s'allonger.

Bref, après traitements d'usage, je l'ai peint en blanc. Puis j'ai mis de la ouate sur le crin, et j'ai recouvert le tout d'un tissu Paris légèrement rosé. Un galon noir pour finir le tout et ce fauteuil a retrouvé une nouvelle vie.

 

Fauteuil Voltaire (5)

Fauteuil Voltaire (6)

 

Il me restait un tout petit bout de tissu, avec lequel j'ai fait un coussin avec de la dentelle et du galon, pour parfaire le tout.

 

Fauteuil Voltaire (7)

Fauteuil Voltaire (8)

Fauteuil Voltaire (9)

Fauteuil Voltaire (10)

Fauteuil Voltaire (11)

Fauteuil Voltaire (12)

Fauteuil Voltaire (13)

Fauteuil Voltaire (14)

 

Et voilà. Il est parti dans l'Ain, avec les petites chaises Paris.

C'était aussi une surprise pour ma fille aînée, ce qui explique que j'ai tardé à vous le montrer...

Bon, c'est bien mieux que ce que c'était, mais je ne récidiverai pas. C'est un travail très difficile qui ne m'a pas totalement ravie. Mais heureusement ma fille en a été contente, alors je le suis aussi...

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Fauteuil Voltaire (15)