11 août 2017

Sainte-Enimie

0

 

Nous voilà repartis pour de nouvelles aventures. Mais cette fois, nous avons pris le "camion" afin de dormir là où les chemins nous emmèneraient.

 

01 22 JUILLET 2017 DE VERNOUX A t ENIMIE EN PASSANT PAR MENDES (7)

 

Nous avons commencé par descendre vers la Lozère, pour revoir le village de Sainte-Enimie, en région occitane.


01 22 JUILLET 2017 DE VERNOUX A t ENIMIE EN PASSANT PAR MENDES (1)

 

Il ne faisait pas super beau quand nous sommes partis, nous avons même eu quelques averses en route.

 

3

 

Nous sommes passés par le Puy en Velay que nous connaissions déjà.

 

4

 

Et par la ville de Mende que nous avons aussi déjà visitée...

 

5

6

 

...et surplomblé les Gorges du Tarn pour arriver à notre destination.

 

 

 

 

7

 

 

 

Sainte-Enimie est classé parmi les plus beaux villages de France, et une fois sur place, on ne s'y trompe pas !

La commune tire son nom d'Enimie, princesse mérovingienne et sainte du VII° siècle. Énimie aurait guéri de lalèpre dont elle était atteinte, grâce aux eaux de la source de la Burle. Nommée abbesse, elle aurait fondé un monastère, autour duquel le village s'est développé.


L'architecture du village dénote autant d'une forte histoire que d'une parfaite adaptation à son milieu calcaire.  L'origine du village tient d'un monastère construit au VIe siècle. On peut déambuler dans les vieilles rues pavées en galets du Tarn, croiser les maisons anciennes et les placettes restaurées qui ont permis au village de retrouver son aspect médiéval.

Dès le XVII ème siècle, un pont fut édifié afin de franchir le Tarn... Cet ouvrage sera emprunté par les transhumants et les pélerins sur le chemin de Saint Guilhem. Le pont est situé face au parking principal, au milieu du village.

 

00

 

Nous avons trouvé un camping au bord du Tarn. Après un repas frugal, nous avons (re)visité le village de Sainte-Enimie.

 

8

 

La soirée était douce, les glaces à la groseille, myrtille et violette étaient à tomber. La visite fut très agréable au milieu de ces vieilles pierres.

Comme d'habitude, je vous laisse visiter sans plus rien dire.

 

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

 

Nous avons fini la soirée par une promenade au bord du Tarn avant d'aller nous coucher.

Le lendemain, nous partions vers d'autre horizons. Au départ, Monsieur voulait rester en Lozère, mais vous verrez que les choix de Madame, ont été bien différents. Monsieur voulait se promener en des endroits déjà connus de nous deux, Madame voulait du changement...

 

Gros poutous.

 

Calinquette

 

 

35

Posté par Calinquette à 05:23 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 août 2017

Sisteron

1

 

A l'époque romaine et de la construction du pont sur la Durance, Sisteron était un point de passage stratégique. Un pont pouvait d'ailleurs exister dès l'époque gauloise à cet endroit où la Voie herculéenne rejoint le territoire des Voconces. Cette importance lui vaut des fortifications actualisées jusqu’au XVIIIe siècle. Siège d’un évêché, la ville a un certain rayonnement au Moyen Age. C’est actuellement une petite ville industrielle, avec une usine pétrochimique et des industries gravitant autour des abattoirs. Le secteur touristique est aussi présent.

Les photos ci-dessous remplaceront bien des écritures :

 

Sisteron (2)

Sisteron (3)

 

Nous sommes donc rentrés par la Porte Dauphine. Sisteron est enclavé dans la montagne.

Sisteron (4)

Sisteron (5)

Sisteron (6)

Sisteron (7)

Sisteron (8)

 

De nombreuses brocantes ont fait le bonheur de nos yeux. Nous avons été sages et n'avons rien ramené.

Sisteron (9)

Sisteron (10)

Sisteron (11)

 

Je suis montée seule à la citadelle (comme d'habitude, mon époux préférant faire du lèche vitrines...) Mais je ne l'ai pas visitée, pas le temps et l'entrée était chère. Cependant, la vue sur la ville est superbe !

Sisteron (12)

Sisteron (13)

Sisteron (14)

Sisteron (15)

Sisteron (16)

Sisteron (17)

Sisteron (18)

Sisteron (19)

Sisteron (20)

Sisteron (21)

Sisteron (22)

Sisteron (23)

Sisteron (24)

Sisteron (25)

 

Après avoir passé un agréable moment dans cette charmante petite ville, nous avons pris le chemin du retour, quittant les Alpes de Haute Provence pour les Hautes Alpes et leurs champs de pommiers à perte de vue, puis la Drôme et enfin, l'Ardèche.

J'ai pris très peu de photos durant le trajet, alors j'en ai récupéré sur le Net. Nous sommes passés par Laragne Monteglin, Montmorin, La Charce, La Motte Chalancon, Estable, Poyols, Luc en Diois, Saillans, Crest...

 

RETOUR (1)

RETOUR (2)

RETOUR (3)

RETOUR (4)

 

Voilà, le récapitulatif de la première partie des vacances est terminé. Après quelques petits jours à la maison, nous sommes repartis, mais, ça, c'est une autre histoire...

 

Plein de bisettes.

 

Calinquette

 

 

Sisteron (26)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 août 2017

Une nuit très particulière

SIGOYER (1)

 

Après notre séjour dans l'Ain, direction les Hautes Alpes, sous un magnifique soleil.

 

SIGOYER (2)

 

J'en avais rêvé ! C'est fait !

Souvenez-vous, à Noël, mon mari m'a offert une box pour que je puisse réaliser mon rêve : dormir dans une roulotte.

C'était cet été. Et j'ai passé une des plus agréables nuits de ma vie.

 

Dans les Hautes Alpes, à Sigoyer, se trouve les Ecuries de la Céüze, du nom du massif qui les surplombe.

 

SIGOYER (3)

SIGOYER (4)

SIGOYER (5)

SIGOYER (6)

SIGOYER (7)

SIGOYER (8)

SIGOYER (9)

 

A plus de mille mètres d'altitude, nous étions vraiment bien.

 

SIGOYER (10)

SIGOYER (11)

SIGOYER (12)

SIGOYER (13)

SIGOYER (14)

 

Les chevaux et poneys, en totale liberté nous entouraient, mais ils ont été très discrets. Pas comme Georges et Georgette (je les ai prénommés ainsi, je trouvais que ça leur allait bien), qui ne nous ont pas quittés un instant.

 

SIGOYER (15)

SIGOYER (16)

 

A l'intérieur, tout est savamment pensé. Une petite cuisine bien équipé avec son évier en bois, une salle de bains-toilettes et au fond un lit qui donne sur la nature environnante.

SIGOYER (17)

SIGOYER (18)

SIGOYER (19)

 

Se coucher et se réveiller en regardant les chevaux galoper...

SIGOYER (20)

SIGOYER (21)

SIGOYER (22)

 

Nous avons dégusté, en plein été, une première pour nous, une délicieuse raclette dont nous nous souviendrons. Le fromage venait de la fromagerie à côté, un pur délice, rien à voir avec ce qu'on trouve dans le commerce ! Vin et dessert étaient aussi au programme.

SIGOYER (23)

 

Une petite balade digestive par une douce nuit d'été.

SIGOYER (24)

SIGOYER (25)

 

Puis un gros dodo ! Je crois que je n'ai jamais aussi bien dormi que cette nuit-là. Le lendemain, j'ai ramassé quelques chardons bleus pour la maison, après un petit déjeuner copieux, réveillée par la "douce" voix de Georges, sous nos fenêtres. J'ai essayé de lui expliquer le sens des vacances et de la grasse matinée, mais je ne suis pas certaine qu'il ait tout compris...

SIGOYER (26)

 

Je garderai un merveilleux souvenir de ces instants passés dans la roulotte. Mon rêve est devenu réalité. La prochaine fois, je veux des vacances dans une qui roule... On peut toujours rêver.

Après Sigoyer, nous sommes descendus plus bas. Affaire à suivre...

 

Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

SIGOYER (27)

Posté par Calinquette à 05:56 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 août 2017

Châtillon sur Chalaronne (l'hôpital)

1

 

Les vacances sont synonymes de découvertes et de culture. Du moins en ce qui me concerne. Je vais donc durant l'été partager avec vous les lieux que j'ai visités, abandonnant quelques temps les créations. Aujourd'hui, retour à Châtillon sur Chalaronne, pour la fin de la visite. Attention, ce billet est un peu long, alors prenez le temps d'une pause pour le lire...

Au pied du château, à côté du musée vie et traditions, se trouve l'ancien hôpital de Châtillon sur Calaronne. Aujourd’hui Centre Culturel, cet édifice très ancien est classé Monument Historique en 1980.

En 1372, l’hôpital comptait 12 lits. Rénové en 1432. L’Ancien Hôpital de Châtillon, n’était qu’un simple refuge accueillant surtout les miséreux, qui y trouvaient un asile. La ville s’occupait des bâtiments, le fonctionnement était laissé à la charité publique. Cependant, pour y accéder, il ne fallait souffrir de la lèpre, il ne fallait pas être un enfant ou un vieillard (ces deux catégories étant vouée à être rappelés à Dieu) et non plus une femme enceinte (qui se devait d'accoucher dans le lit conjugal)...


Les bâtiments actuels de l’Ancien Hôpital furent construits en 1732 pour accueillir et soigner les pauvres, les indigents mais également les pèlerins, grâce à la générosité du Comte de Chatelard. En 1939, il fut transformé en maison de retraite, avant de fermer définitivement ses portes en 1979.

L’hôpital était dirigé par les Sœurs de Sainte Marthe, une communauté fondée pour diriger l’Hôtel Dieu de Beaune, en Bourgogne.

L’hôpital s’organisait autour d’une cour d’honneur, au centre de laquelle un jardin des plantes médicinales a été reconstitué. A l’origine, ce jardin dit « des Simples » se trouvait derrière le bâtiment, ainsi que le potager ou encore le lavoir. Le jardin des plantes se trouve maintenant à l'arrière du bâtiment.

 

2 (2)

3

4

5

6

7

8

9

10

11

 

Le petit bâtiment ci-dessous est plus récent. Il a abrité , au premier étage, les femmes qui pouvaient enfin venir y accoucher. Et, comble du malsain, en son rez-de-chaussée, la morgue...

 

12

13

14

15

16

Au premier étage du bâtiment sud se trouvait la loge d’un chirurgien-apothicaire, qui enseignait aux Soeurs la préparation et les vertus des plantes médicinales. Un aumônier célébrant les messes vivait également à ce niveau.

Le bâtiment nord se compose du dortoir des Sœurs, au premier étage, et de la cuisine, la salle à manger, l’ouvroir, la tisanerie et l’apothicairerie au rez-de-chaussée. Deux escaliers monumentaux en bois et rampe en fer forgé permettent d’accéder à l’étage aujourd’hui aménagé en centre d’hébergement. L’aile ouest se divise en trois parties : la chapelle au centre et les salles des malades de part et d’autre. En effet, hommes et femmes sont séparés dans l’hôpital et occupent chacun une salle. Les médicaments étaient fabriqués par les sœurs dans la tisanerie et l’apothicairerie, grâce en partie à la culture du jardin des simples. La façade arrière, rénovée, ouverte sur le Relevant abrite un parc paysager qui accueille des manifestations musicales.

 

La chapelle

Elle est classée Monument Historique pour ses boiseries et ses grilles en fer forgé. L’aumônier confessait les malades au moment de leur entrée à l’hôpital dans le confessionnal. La chapelle, est très sobre : les boiseries sont en chêne ; le confessionnal, à droite, et le meubles pour les objets du culte sont en noyer. De chaque côté, on trouve la salle des malades. Deux grilles en fer forgé la séparent des chambres des malades. Un aumônier dit la messe tous les jours, la chapelle est alors ouverte sur les deux salles de malades pour que les personnes alitées puissent assister à la messe. Les malades accordent une importance toute particulière aux messes : être sauvé par la religion prime sur la guérison.

La chapelle renferme des pièces très intéressantes : Les vitraux représentent la Résurrection de Lazare (frère de Marthe et de Marie) et la Rencontre de Marthe et Marie avec Jésus. Sur ce vitrail, Marthe se plaint de Marie à Jésus ; celui-ci lui répond que Marie a choisi la meilleure part. Le vitrail au-dessus de la porte représente le Sacré-Cœur. Une huile sur toile représentant Saint Vincent de Paul, une peinture sur bois, une vierge à l’enfant, sur bois, et un tableau de forme inhabituelle situé entre les vitraux.

Dans l’hôtel, les reliques sont celles de Sainte Claire née à Assise (elle a fondé la Congrégation des Clarisses) et de Saint Fortunat (né à Poitiers). Nous ignorons l’origine de ses reliques mais quelques hypothèses peuvent être avancées. Châtillon est un lieu de pèlerinage sur la route de Saint Jacques de Compostelle, Saint Vincent de Paul a séjourné à Châtillon et le village du Curé d’Ars est situé à une dizaine de kilomètres d’ici. Aussi, les pèlerins peuvent-ils donner des objets divers et variés.

 

17 (1)

 

Une photo représentant la salle des malades (ci-dessous). Ils étaient jusqu'à 3 dans les lits où ils ne dormaient pas couchés mais assis. La salle était haute sous plafond et seulement chauffée par un petit poêle.

17 (2)

18

 

L’apothicairerie

En 1814, un aumônier, l’abbé Robin, offre à l’hôpital les boiseries de style Directoire et les 120 pots en faïence de Meillonnas qui vont équiper l’apothicairerie. Les sœurs préparaient ici les remèdes pour les patients de l’hôpital, mais également pour les villageois qui, eux, les achetaient. Tout est marqué en français, ce qui est fort rare à l'époque où le latin était privilégié en matière de médecine.

Dans le bas du meuble sont rangés les ustensiles. Au dessus se trouvent des tiroirs sur lesquels apparaissent des codes, tels que « f » qui signifie « feuille », « d » pour « de » et les trois premières lettres de la plante. Mortiers en bronze, marbre ou albâtre, pilons et poids ont également été conservés. Les pots contiennent des plantes, mais également d’autres produits ou potions aux vertus surprenantes : le citron comme rafraîchissant, la réglisse contre le rhume, le chocolat de santé comme tonique, les cloportes comme diurétique, l’élixir de longue vie.

On entre dans l'apothicairerie après ce hall où se trouve l'ancien mécanisme de l'horloge de la ville, et le fameux poêle qui chauffait la salle des malades, autant dire rien.

 

19

 

Le magnifique escalier qui menait à l'étage où dormaient les religieuses. Aujourd'hui centre d'hébergement.

20

 

Sous ce superbe plafond, des herbes médicinales que l'on peut sentir.

21

 

Les fameux pots de faïence, tous préservés.

22

23

 

Les cachets azymes et la machine à pilules. La recette du vinaigre des 4 voleurs, qui était supposée empêcher la lèpre. Quatre voleurs qui se sont vus épargner la vie, d'avoir divulgué cette recette.

24

25

26

A l'époque,  on pensait que pour guérir les malades, il fallait un mélange de minéral, de végétal et d'animal. C'est pour cela qu'on leur donnait des cloportes en guise d'apéritif, et de la limaille de fer qui les tuait plus qu'autre chose ! Restait le végétal.

27

La Tisanerie

La tisanerie est la pièce où sont préparées les tisanes, grâce aux plantes contenues dans les tiroirs du grand meuble en chêne, le tisanier. Nous retrouvons le bureau de l’apothicaire, et les tableaux du Comte et la Comtesse du Châtelard, mais aussi de deux donatrices Mme et Mlle Legoube. 

 

28

29

30

 

Et enfin, le triptyque de la Lamentation, classé Monument Historique, a été achevé en 1527. Les peintres qui l’ont exécuté nous sont inconnus. Cependant, les influences flamandes et italiennes de l’œuvre laissent à penser qu’il s’agirait d’élèves de ces écoles. Il a été placé à l'endroit même où l'on pratiquait les amputations. Celles ci se faisaient à coup d'alcool en guise d'anthalgique, ni trop pour éviter le comas éthylique, ni trop peu pour limiter la souffrance. L'intervention ne devait pas durer plus de trois minutes, le patient ne pouvant supporter plus longtemps en douleur. Heureusement, le parquet maculé a été remplacé.

Le triptyque et ses deux arrières en monochrome.

31

 

La visite était fort intéressante, quoi que déroutante et dérangeante parfois pour une personne de notre époque. Cela fait du bien de respirer à nouveau l'air pur de l'extérieur...

 

32

 

Nous avons fini cette journée, bien remplie dans la ville de Châtillon sur Chalaronne, par la visite de l'Arboretum, un site de 8 hectares dédiés à la nature.

Le site de l’arboretum a été ouvert au public en 2010. Ancienne propriété d’un passionné, l’arboriculteur Henri Navel, cet espace de 12 hectares est à la fois un hommage aux arbres, à la nature et à la biodiversité. Vous pouvez en vous promenant lire les affichettes au pied des 353 arbres remarqués et remarquables, ou repérer le Quercus rysophylla, un chêne d’origine mexicaine aux feuilles persistances, ou admirer d’autres arbres rares, difficiles à voir ailleurs et dont certains sont aujourd’hui presque éteints dans leur milieu d’origine.

Se promener à l’Arboretum, c’est aussi découvrir l’importance des insectes, des abeilles, jouer à repérer les 20 nichoirs pour les mésanges et autre petits oiseaux ainsi que pour les hiboux et chouettes (le plus grand fait une longueur d’un mètre). La spirale à auxiliaire permet de connaître un système bien pratique pour faire pousser des plantes du sud, tout en accueillant lézards et autres auxiliaires, indispensables à l’équilibre naturel. L’arboretum, c’est aussi profiter du beau temps, à l’ombre des grands arbres ou pique-niquer au bord de l’étang, sous le regard attentif des canards ou autre oiseau des Dombes. L'arboretum, c'est 242 espèces d'arbres différents répertoriés par l'Office National des Forêts, un verger, des chemins fleuris, un étang, un hôtel à insectes, une spirale à auxiliaires, des nichoirs.

 

33

34

35

36

37

38

Notre déplacement dans l'Ain prend fin. Nous y avons passé de très bons moments et vu de bien beaux endroits. Mais nous avions rendez-vous dans les Hautes Alpes... Et ça, c'est une autre histoire...

 

Douce journée.

 

Gros bisous

 

Calinquette

 

 

z

Posté par Calinquette à 05:42 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 août 2017

Doré

31 07 2017 (1)

 

Pour une nouvelle semaine, et pour un lundi ciel chez Arlette & Sylvie.

Au coucher, le 31 juillet dernier.

31 07 2017 (2)

31 07 2017 (3)

 

Belle semaine, bonnes vacances aux aoûtiens, et bon courage à ceux qui reprennent le travail.

 

Bisous

 

 

Calinquette

 

 

31 07 2017 (4)

Posté par Calinquette à 05:32 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :


06 août 2017

Châtillons sur Chalaronne (Musée traditions et vie)

01

 

A Châtillon, se trouvent deux musées. Le premier, Traditions et vie, nous le devons à une dame, aujourd'hui âgée de 102 ans, encore en vie, qui, avec son mari, a rassemblé des centaines d'objets et costumes traditionnels, dans les années 1900.

 

On passe à proximité du couvent des ursulines pour y accéder. C'est là que nous est venue l'envie d'acheter les petits pains de Châtillon (voir billet précédent).

 

page

 

 CHATILLON 3 (2)

 

La visite se fait comme si on vivait la vie de ce couple, de l'école à la vie d'adulte, détaillant le quotidien d'une famille du début du vingtième siècle. Un cahier explicatif nous est remis à l'entrée. Chaque objet est numéroté permettant de savoir ce que c'est grâce aux explications. Tout est vraiment bien fait.

Nous commençons par l'école. La petite Marie-Jeanne suis les cours dans l'attente de réussir son brevet. De nombreux diplômes sont affichés, ainsi que des échantillons de cours de couture et de broderie de l'époque.

 

CHATILLON 3 (3)

CHATILLON 3 (4)

CHATILLON 3 (5)

 

En poursuivant notre chemin, nous tombons sur Cuba. Un chouca que notre guide a trouvé blessé en rentrant d'une soirée cubaine. D'où son nom. Et elle, d'ajouter, lorsque je le remettrai dans la nature, ce sera Cuba libre ! Belle image... En attendant de finir de se refaire une santé, il vit dans le musée.

 

CHATILLON 3 (6)

CHATILLON 3 (7)

 

Nous arrivons dans la maison de Marie-Jeanne. Elle y fait la vaisselle, pendant que le père est à table et que la mère vaque à ses occupations. La grand mère est près du lit à surveiller le petit dernier.

 

CHATILLON 3 (8)

CHATILLON 3 (9)

CHATILLON 3 (10)

CHATILLON 3 (11)

 

On sort dans la cours et on y trouve la cave. Tout y est pour l'entretien de la terre et de la vigne, la vinification.

 

CHATILLON 3 (12)

CHATILLON 3 (13)

CHATILLON 3 (14)

 

Nous montons à l'étage. Tous les outils de paysans se trouvent là, ainsi que des corps de métiers.

 

CHATILLON 3 (15)

CHATILLON 3 (16)

CHATILLON 3 (17)

 

Les chanvrières.

 

CHATILLON 3 (18)

 

Les semailles et autre travaux des champs. La lessive.

 

CHATILLON 3 (19)

 

La réparation des outils. La maison au moment de Noël.

 

CHATILLON 3 (20)

CHATILLON 3 (21)

 

Les plantes médicinales, la fabrication du pain et sa cuisson, la réalisation des fromages.

 

CHATILLON 3 (22)

CHATILLON 3 (23)

CHATILLON 3 (24)

 

Et puis on arrive devant la boutique de la repasseuse. Vous imaginez comme j'aurais aimé repartir avec tout ce beau linge !!!

 

CHATILLON 3 (25)

CHATILLON 3 (26)

 

On avance encore un peu et on arrive sous les halles, un jour de marché. La place est fort animée.

 

CHATILLON 3 (27)

CHATILLON 3 (28)

CHATILLON 3 (29)

CHATILLON 3 (30)

 

D'autres objets du quotidien se présentent à nos yeux. Une cardeuse, des bouillottes et chaufferettes, des lampes.

 

CHATILLON 3 (31)

CHATILLON 3 (32)

 

Et on tourne et se retourne pour regarder encore et encore ce bel endroit, rempli de trésors.

 

CHATILLON 3 (33)

CHATILLON 3 (34)

CHATILLON 3 (35)

 

On voit aussi que la guerre est passée par là, avec ses adieux du moment.

 

CHATILLON 3 (36)

 

Alors que nous descendons vers les jeux d'enfants, Cuba nous rejoint. Il se perche d'abord sur mon chapeau avant de voler sur l'épaule de ma fille pour lui picorer ses lunettes...

 

CHATILLON 3 (37)

CHATILLON 3 (38)

 

La visite se termine. Le livre de la vie de Marie-Jeanne et Honoré se referme.

Nous en avons pris plein les mirettes et avons été transportés dans un autre monde durant près d'une heure.

 

J'espère que cela vous aura plu. Il reste le second musée, mais il faudra attendre encore un peu.

 

Doux dimanche, gros bisous.

 

Calinquette

 

 

 

CHATILLON 3 (39)

Posté par Calinquette à 06:22 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 août 2017

Châtillons sur Chalaronne (deuxième partie)

CHATILLON 2 (1)

 

Contente que la première visite vous ait plu. Voici donc la suite de Châtillon sur Chalaronne.

Nous avançons et passons à proximité de l'ancien hôpital. Nous y reviendrons plus tard pour une visite approfondie.

 

CHATILLON 2 (2)

 

Un ancien grenier à sel.

 

CHATILLON 2 (3)

CHATILLON 2 (4)

CHATILLON 2 (5)

 

Une petite montée qui nous mène au château. Bien plus tranquille qu'à Trévoux !

 

CHATILLON 2 (6)

CHATILLON 2 (7)

 

L'accès au château était interdit, en raison de la préparation d'une fête médiévale. Mais cela ne nous a pas empêchés d'en faire le tour.

 

CHATILLON 2 (8)

CHATILLON 2 (9)

CHATILLON 2 (10)

CHATILLON 2 (11)

 

Puis, nous sommes redescendus pour aller pique niquer au bord de la Chalaronne.

 

CHATILLON 2 (12)

CHATILLON 2 (13)

CHATILLON 2 (14)

CHATILLON 2 (15)

CHATILLON 2 (16)

 

Retour en ville pour trouver un café à déguster.

 

CHATILLON 2 (17)

CHATILLON 2 (18)

CHATILLON 2 (19)

 

Et qui dit café, dit petites douceurs et spécialités. Vacances obligent ! Un régal !

 

CHATILLON 2 (20)

CHATILLON 2 (21)

CHATILLON 2 (22)

CHATILLON 2 (23)

 

Le café et les douceurs finis, nous sommes allés visiter les deux musées.

Vous l'aurez compris, ce sera pour une prochaine fois...

 

@ très vite pour la suite.

 

Bisous

 

Calinquette

 

 

CHATILLON 2 (24)

Posté par Calinquette à 05:54 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2017

Chatillon sur Chalaronne (première partie)

1

 

Lors de notre séjour dans l'Ain, nous avons visité une autre ville médiévale, Châtillon-sur-Chalaronne.

 

Située entre Dombes et Bresse, à proximité du Beaujolais et du Mâconnais, Châtillon-sur-Chalaronne est une cité médiévale au patrimoine riche avec ses maisons à colombages, l'église du XIIIème siècle, les Halles du XVème, la maison de Saint-Vincent de Paul labellisée "Maison des Illustres", les vestiges de l’enceinte fortifiée, les remparts du château féodal, l'ancien Hôpital de 1727 avec une très belle apothicairerie …

 

C'est un billet de Mireille qui m'a donné l'envie d'y aller, et je peux vous dire que je n'ai vraiment pas regretté !

Mais cessons là les parlottes, place aux photos. Dès notre arrivée, le ton est donné. De la vieille pierre et des colombages...

 

CHATILLON 1 (1)

CHATILLON 1 (2)

CHATILLON 1 (3)

 

La jolie passerelle au dessus de la Chalaronne était en travaux. Je vous ai tiré des images du net pour que vous la voyiez telle qu'elle est vraiment.

 

CHATILLON 1 (4)

CHATILLON 1 (5)

CHATILLON 1 (6)

 

Puis nous arrivons sur la place de l'église, et des halles qui sont impressionnantes et magnifiques.

 

CHATILLON 1 (7)

CHATILLON 1 (8)

CHATILLON 1 (9)

 

En face de la place, la porte de Villars (décidément, il y en a plus d'une dans l'Ain, Cf. Mes précédents billets)...

 

CHATILLON 1 (10)

CHATILLON 1 (11)

CHATILLON 1 (12)

CHATILLON 1 (13)

CHATILLON 1 (14)

CHATILLON 1 (15)

 

Nous traversons les halles, reconstruites grâce au soutien financier de la Duchesse de Montpensier après qu'elles ont brûlé lors d'un incendie.

 

CHATILLON 1 (16)

 

Nous arrivons sur une autre place où se trouve la facade de l'église et la maison où Saint Vincent de Paul a vécu.

 

CHATILLON 1 (17)

CHATILLON 1 (18)

CHATILLON 1 (19)

CHATILLON 1 (20)

CHATILLON 1 (21)

CHATILLON 1 (22)

CHATILLON 1 (23)

CHATILLON 1 (24)

CHATILLON 1 (25)

 

Puis nous avançons dans la ville, émerveillés de voir un passé si bien conservé.

 

CHATILLON 1 (26)

CHATILLON 1 (27)

CHATILLON 1 (28)

CHATILLON 1 (29)

 

C'est un village magnifique qui a su garder son authenticité moyenâgeuse.

Mais vous me connaissez, une véritable japonaise... La visite n'est pas finie. Il reste encore plein de photos à vous montrer. Mais ce sera pour une prochaine fois. Pas tout d'un seul coup, ce serait indigeste...

Donc à très vite pour la suite de la visite...

 

Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

CHATILLON 1 (30)

 

 

Posté par Calinquette à 05:37 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 juillet 2017

Quelques touche de ci, de là

28 07 2017 (1)

 

Pour un lundi ciel chez Arlette & Sylvie.

 

Celui du 28 juillet dernier. Je reprend le boulot aujourd'hui, donc impossible de mettre celui du jour.

 

28 07 2017 (2)

28 07 2017 (3)

28 07 2017 (4)

28 07 2017 (5)

28 07 2017 (9)

 

Belle semaine, bonnes vacances à ceux qui y sont.

 

Bisous

 

Calinquette

 

 

28 07 2017 (12)

Posté par Calinquette à 05:53 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2017

Trévoux

 Trévoux (1)

 

 

Coucou, me revoilou !

Je vous ai laissés quelques jours pour partir encore une fois à la découverte de beaux coins de France. Je n'ai pas encore eu le temps de visiter vos blogs, mais ça viendra.

Je reviens un peu en arrière, lors de ma première escapade dans l'Ain. Après Genay, nous avons visité Trévoux.

« Trévoux, qui en latin signifie trois voies (méandres) de la Saône. C'est un ancien péage fluvial avec pour centre d'activité le monnayage, le tirage d'or et d'argent, l'orfèvrerie.

Aujourd'hui, la cité touristique de Trévoux a trouvé son équilibre entre tradition et modernité. Son site fluvial aux rives verdoyantes et aménagées, son patrimoine riche et pittoresque et ses infrastructures récentes séduisent les plaisanciers, les compagnies de croisières et les promeneurs.

Nous nous sommes baladés au gré des rues, découvrant le patrimoine de cette petite ville. Je partage avec vous mes images.

Trévoux (2)

Trévoux (3)

Trévoux (4)

Trévoux (5)

Trévoux (6)

Trévoux (7)

Trévoux (8)

Trévoux (9)

Trévoux (10)

Trévoux (11)

Trévoux (12)

Trévoux (13)

Trévoux (14)

Trévoux (15)

Trévoux (16)

Trévoux (17)

Trévoux (18)

Trévoux (19)

 

Comme nous prenions en photo cette ancienne échoppe, un chat a soulevé le rideau et a posé pour nous...

 

Trévoux (20)

Trévoux (21)

 

Aller au château à pied est un véritable calvaire. Ca grimpe !!!!!!! Le pire, c'est qu'en haut, il y avait la fête médiévale et que nous n'avons pas pu rentrer. En effet, l'homme était resté en bas et nous n'avons pas voulu le laisser sécher trop longtemps au soleil ...

 

Trévoux (22)

 

On y accède par la porte de Villars.

 

Trévoux (23)

Trévoux (24)

 

Nous avons rencontré un beau guerrier qui a accepté de se laisser prendre en photo.

Trévoux (25)

 

Tout ce qui se monte se redescend.

 

Trévoux (27)

Trévoux (28)

Trévoux (29)

Trévoux (30)

Trévoux (31)

 

Vues sur la Saône.

 

Trévoux (32)

 

Quelques vitrines.

 

Trévoux (33)

 

Et le joli pont piéton de Trévoux.

 

Trévoux (34)

 

Finir la journée par une balade en bords de Saône, avant de s'offrir un petit apéro dont ma fille a le secret.

 

Trévoux (35)

Trévoux (36)

 

Une belle découverte par un beau soleil.

 

J'en aurai des choses à vous montrer. Je suis partie dans le Quercy (entre autres), mais ce sera pour plus tard. Pour l'heure, c'est lessive, rangement des affaires et préparation de la reprise du boulot.

Alors, ne m'en veuillez pas si je passe en silence chez vous, j'ai tellement de retard dans tout, et puis je suis encore en mode vacances...

Je vous souhaite un excellent week-end ou de bons congés pour ceux qui y sont ou vont l'être.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Trévoux (37)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,