03 août 2016

A la croisée de l'orient et de l'occident

1

 

Pas beaucoup de route à faire ce jour là. En se réveillant le matin, on a découvert un petit chat que le propriétaire venait de trouver abandonné, sans doute à cause de ses yeux qui coulaient. Petit animal tout plein d'affection. La journée commençait bien pour moi.

 

2

 

Puis nous avons pris la route direction Mostar.

 

3

 

Mostar 

Dès notre arrivée dans cette ville, les vestiges de la guerre nous assaillent. De nombreuses maisons détruites sont là pour nous rappeler l'horreur de ce qui s'y est passé.

 

4

5

 

Un des édifices originaux montrant des panneaux aux bas reliefs rappelant des hiéroglyphes est devenu un des symboles de la ville, avant sa destruction pendant la guerre. Étrangement, même si l'édifice est presque totalement détruit, la plupart des panneaux ornant l'extérieur de son étage supérieur ont survécu à l'hécatombe.

 

6 1

 

Sur la colline,une croix, seule présence catholique.

 

6 2

 

On entre à pied dans la vieille ville. Déjà de nombreux magasins proposent des objets artisanaux. Ce que je reproche à toutes ces villes qu'on a visité,  c'est qu'il y a trop de commerces qui cachent les bâtiments. Et là, c'est le cas.

 

7

8

9

 

On avance lentement sur des pavés très glissants, pour atteindre notre but : le pont de Mostar.

 

10

11

12

 

Le plus bel exemple de la “reconstruction” de la Bosnie-Herzégovine est sans conteste le pont de Mostar (Stari Most), chef d'oeuvre architectural unique, conçu par l'architecte ottoman Mimar Hayruddin, et achevé en 1566 après neuf ans de travaux, le pont s'élevait autrefois au-dessus des eaux émeraude de la Neretva. Il a suffi d'une petite demi-heure, le 9 novembre 1993, pour que l'artillerie croate en vienne à bout. Dès 1997, l'UNESCO démarre un programme pour sa reconstruction. Sous la direction de l'architecte français Gilles Pequeux, les travaux dureront de 1998 à 2004. Le nouvel édifice sera inauguré le 23 juillet 2004, il a été reconstruit avec les mêmes plans bien sûr, selon les mêmes techniques, avec les pierres issues de la même carrière, et - ironie de l'histoire - par une entreprise de bâtiment turque ! Le site (le pont ainsi que le quartier l'entourant) sera inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de L'Humanité de l'UNESCO en juillet 2005.

 

13

14

15

17

 

Ce pont est tout simplement splendide. Quand on le franchit, on se trouve à la croisée entre le monde occidental et le monde oriental. Parfait mélange des deux cultures. Les pavés sont très glissants, marques du temps. Heureusement il y a des sortes de buttoirs afin de retenir nos pas. Je n'ose imaginer par temps de pluie ! En début de matinée, il était encore accessible. Mais dans l'après midi, incroyable le monde qu'il y avait dessus. De ce pont, des gens n'hésitent pas à sauter, parfois en masse, pour plonger dans la rivière en contrebas. J'aurais trop peur étant donné la hauteur...

 

16

 

On avance pour découvrir ce centre ancien et faire les boutiques. On a l'embarras du choix !

 

18

19

 

Un style majoritairement oriental. Ca tombe bien, j'aime ça. J'ai d'ailleurs craqué pour une de ces jolies lampes sur pied, dans les ton violets pour mon salon. Je voulais aussi ramener un sercice à thé, mais l'homme n'aime pas. Alors je me suis rabattue sur les cadeaux pour la famille. Des écharpes en cachemire, et autres.

 

20

 

Tiens, une elfe !

 

21

 

Tes toitures sont impressionnantes. Des tuiles de pierres. Superbe.

 

22

23

 

Passé ce petit endroit très touristique, les rues deviennent comme partout ailleurs. Sauf que les traces de la guerre vous sautent aux yeux. Maisons détruites, impacts de balles ou de bombes dans les murs des maisons. En bordure de rue, des cimetières.

 

24

 

C'était jour de marché.

 

25

 

Que ce soit en Bosnie ou en Croatie, tous les marchands de rue utilisent ces vieilles balances.

 

26

27

28

29

30

31

32

 

Encore des traces de balles dans les murs de cette jolie maison, juste en face du restaurant où nous avons goûté aux spécialités de la région.

 

33

34 (1)

34 (2)

 

De partout on trouve des objets de guerre réalisés avec des balles. J'ai trouvé cela très choquant.

 

34 (3)

 

On a laissé Mostar en milieu d'après midi. Il n'y a pas tant à visiter. Mais on a passé un moment fort dépaysant. Ce travail de reconstruction valait vraiment le détour. C'est l'endroit que mon mari a préféré de tout notre voyage.

 

A bientôt pour la suite. Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

 

36

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 août 2016

Une belle soirée de vacances

Ciel du 8 juillet (1)

 

Voilà une nouvelle semaine qui commence. Je vous la souhaite bien bonne et vous remercie pour tous les commentaires que vous m'avez laissés sur mes derniers billets.

Hier, je vous ai laissés à Blagaj. Et bien ce matin, nous y sommes encore. Pour regarder de jolies fleurs.

 

Ciel du 8 juillet (2)

 

Pour une virée au restaurant, manger une spécialité bosniaque, des Ćevapi et des croquettes de pommes de terre.

Ciel du 8 juillet (3)

 

Pour lever les yeux au ciel et regarder les irondelles.

Ciel du 8 juillet (4)

Ciel du 8 juillet (6)

 

Mais surtout pour admirer le joli coucher de soleil sur la rivière. Pour Arlette & Sylvie et les rendez vous du lundi.

Ciel du 8 juillet (5)

Ciel du 8 juillet (7)

Ciel du 8 juillet (8)

Ciel du 8 juillet (9)

 

Et finir cette soirée en amoureux, à visiter la ville, aidés du plan que notre hôte nous avait réparé.

Ciel du 8 juillet (10)

Ciel du 8 juillet (11)

 

Voir le château, les anciennes maisons typiques bosniaques. Et la Tekija Blagaj, la maison des derviches au pied d’une très grande falaise.

Ce tekke profite d'un emplacement magnifique sous la falaise de la résurgence de la source de la Buna. Il se compose de plusieurs bâtiments, dont le principal est la musafirhana (maison d'accueil des voyageurs). En partie incrustée dans la roche, celle-ci a été érigée avant 1664, puis reconstruite en 1851. Elle abrite aujourd'hui à la fois une communauté alévi (lire " L'alévisme : l'islam des derviches ") et un musée. L'ensemble du complexe est géré depuis les années 2000, par l'agence de tourisme turque Fidan. Celle-ci a financé la reconstruction du site et ouvert sur place une boutique de souvenirs, un café, une pâtisserie et un restaurant.

La date de fondation du tekke n'est pas connue, mais on suppose qu'elle se situe entre 1446 (l'arrivée des Ottomans) et 1520. Il s'agit d'un monument religieux appartenant au mouvement musulman des alévis. Il ne subsiste aujourd'hui que cinq tekkes en Bosnie-Herzégovine. La musafirhana a été érigée avant 1664, puis reconstruite en 1851 avec l'ajout d'une véranda au premier étage qui surplombe la rivière et sert aujourd'hui encore de salle de prière. C'est un exemple unique d'architecture baroque ottomane (1757-1808) en Bosnie-Herzégovine, dont on trouve des exemples à Istanbul avec la mosquée des Tulipes ou à Jérusalem avec l'église du Saint-Sépulcre. Le tekke de Blagaj fut fondé par l'ordre bektashi, qui constitue aujourd'hui encore la principale branche du mouvement alévi. Il fut par la suite occupé par l'ordre halvati (sous-ordre du mouvement khalwati). Les alévis furent chassés de Blagaj en 1952 durant la période socialiste. Le tekke accueille de nouveau une communauté de derviches venant de Turquie et appartenant à la confrérie naqshbandiyya. Le bâtiment a subi de nombreux dégâts depuis sa création, pas tant à cause des guerres (durant le dernier conflit, il n'eut à subir qu'un tir de roquette et fut rapidement réparé) que des chutes de rochers et branches d'arbres provenant de la falaise. Ainsi, trente ans après la reconstruction du tekke en 1851 dans le style baroque, le bâtiment fut de nouveau détruit par un énorme rocher et fut reconstruit à l'identique en 1891. Le complexe religieux abrite également un tombeau (turbe) de 6 m de haut. Celui-ci contient les sarcophages des religieux Sari Saltuk et Achik Basha. Sari Saltuk fut un missionnaire turkmène du XIIIe siècle. La légende dit qu'il avait exigé que ses restes mortuaires soient mis dans huit cercueils et envoyés dans huit pays différents aux fins d'islamiser les populations. L'ensemble est richement ornementé avec un plafond en bois sculpté.

 

Ciel du 8 juillet (12)

Ciel du 8 juillet (13)

 

Une délicieuse soirée de vacances.

Très belle semaine. Gros bisous.

 

Calinquette

 

 

Ciel du 8 juillet (14)

Posté par Calinquette à 07:11 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2016

Traverser la Bosnie, de Bihac à Blagaj

0

 

Je continue à vous raconter notre séjour.

Nous avons dormi en Bosnie pendant la première moitié de notre séjour. Nous l'avons traversée du Nord au Sud. Mais avant de continuer le reportage photo, je vous propose un peu d'histoire, pur mieux comprendre certaines photos.

La Bosnie, tout comme la Croatie sont issus de la Yougloslavie, née au lendemain de la première guerre mondiale. La Yougoslavie a été démantelée en 1941 par l'Allemagne nazie pour renaître en 1945, sous la direction du communiste Tito, sur la base de l'égalité entre les différentes nationalités.

 

300px-Yugoslavia_2008_ethnic_map_fr

 

Après la mort de Tito, en 1980, chaque nation demandait plus d'autonomie et en 1990, la Serbie voulait transformer la Yougoslavie en une confédération. En 1991, la Croatie et la Slovénie proclament leur indépendance, ce qui inaugure le processus d'éclatement, bientôt suivies par la Macédoine et la Bosnie Herzégovine.

Les serbes de Croatie et de Bosnie souhaitaient constituer une grande Serbie. Cela déclancha une guerre en 1992 entre Croates et serbes. Serbes, qui perpétuèrent des massacres en masse de croates et de musulmans sous une politique de "purification ethnique".

L'Union Européenne reconnaît l'indépendance de la Slovénie et de la Croatie en 1992. L'OTAN reconnaît, en 1995, deux territoires à base ethnique en Bosnie. La Fédération de Bosnie Herzégovine et la République Serbe de Bosnie. L'indépendance serbe est proclamée en 2008. Celle du Monténégro en 2006.

Les guerres dans l'ex Yougoslavie aurait fait, officiellement, treize mille morts et près de quanrante mille blessés en Croatie, et deux cent mille morts en Bosnie !!! Il y a eu plus de deux millions quatre cents réfugiés et personnes déplacées durant le conflit.

La Bosnie est un pays composé de trois nationalités de tradition religieuse différente : musulmans ou bosniaques, serbes orthodoxes et croates catholiques.

Depuis le1995, elle est scindée en trois entités territoriales non indépendantes, qui ont chacune une sorte de "président" : 

 

  • La Fédération de Bosnie Herzégovine, capitale Sarajevo, constituée de deux sous collectivités, croate et bosniaque,
  • La République serbe de Bosnie, capitale Banja Luka, collectivité territoiriale autonome,
  • Le District de Brčko, situé entre les deux premières, dans le Nord du pays, territoire de statut neutre et autonome, géré en partie par un superviseur international mandaté par l'ONU.
  • bosnie-entites-3-map

 

 

Contrairement à une idée reçue, la Bosnie Herzégovine est d'une grand homogénéité ethnique. Ses habitants descendent des mêmes ancêtres et parlent la même langue couramment appelée serbe, croate ou bosniaque).Comme nous l'expliquait une de nos hôtesses, chaque région se targue de parler le bosniaque, mais c'est ridicule, puis que la Bosnie, tout comme la Croatie, le monténégro et la Serbie, parlent le même language, celui de l'ex Yougoslavie...

La Bosnie Herzégovine dispose de peu de ressources (un peu de fer et de charbon) et l'industrie n'est guère développée. Le pays est pratiquement enclavé et donc largement dépendant des pays voisins pour les échanges nécessaires et essentiels à la vie économique. Ce qui m'a le plus frappée, c'est le manque de fruits et légumes dans les magasins. Le peu qu'on y voit sont de ceux qu'on jète chez nous. Cela m'a beaucoup manqué durant notre séjour et m'a joué de mauvais tours au niveau de mes intestins.

 

1

 

Lors de mon dernier billet, je vous ai quitté à Lohovo, petit village à côté de la ville de Bihac (prononcer Biach), traversée la rivière Una (L'Unique). Nous y avons flané, et mangé de délicieuses glaces, à la myrtille pour moi).

 

2

3

4

5 1

5 2

6

7

8

 

De partout en Bosnie, de grands brabecue pour cuire l'agneau.

9

 

Les cimetières sont ouverts à la vue de tous, au bord des routes et réunissent par quartier, aussi bien les tombes orthodoxes que musulmanes ou chrétiennes. Il y a beaucoup de minarets.

10

 

De partout on trouve des maisons détruites par la guerre. Les bosniaques les laissent en mémoire de ce qui s'est passé. Ils reconstruisent à côté, pas dessus.

11

 

Beaucoup de nouvelles construction très modernent jaillissent.

12

13

14

 

Dans les campagnes, on a l'impression d'être revenus dans les années 1960. On y voit encore des meules de foin et des panneaux qu'on ignore chez nous.

15

16

17

18

 

Souvenir de la guerre ? A l'entrée des bureaux de poste, des autocollants interdisant les armes à feu...

19

20

21

La religion orthodoxe a aussi sa place. Même si on a surtout vu des minarets et des églises catholiques. Au bord des routes, on peut acheter des poteries, cuivres, plats et objets traditionnels ou même des CD.

22

23

 

Plus bas, le village de Jalce qui rappelle les Lacs de Plitvice, en mignature.

24

25

 

Les restaurants proposent des moutons ou agneaux cuits entiers dans de grands barbecue-sauna. Une roue avec des petits récipients tournent dans l'eau, ce qui amène de la vapeur dans la pièce fermée où les bêtes entières cuisent au dessus de la braise.

26

27

28

29

30

 

Les fontaines bosniaques. Des petits moulins sur la route. Le violet et rose a fait le voyage jusqu'en France...

31

32

 

La rivière Buna, la plus froide de Bosnie. Même en été on ne risque pas d'y tremper un pied !

33

34

35

 

Après une journée de voiture, nous voici arrivés à notre destination. Blagaj dire Blagaille). Nous avions réservé deux nuits dans le plus petit camping qu'il nous ait été donné de connaître. Maximum huit personnes. Un accueil formidable. Place réservée avec une pancarte à notre nom. Prêt immédiat d'une table et de deux chaises. On aurait vexé notre hôte si on avait sorti les nôtres. Il nous avait préparé les prospectus de ce qu'il y avait à visiter dans la région, les plans de la ville et de celle de Mostar, ainsi qu'un descriptif détaillé de toute l'histoire des environs village par village. Que demander de plus ??? En face, de l'autre côté de la rivière Una, le restaurant. Mon mari a assisté au match France Allemagne, soutenu par les bosniaques. Le patron lui a même payé à boire. Boisson sortie tout droit de la rivière. Je vous l'ai dit, elle est tellement froide qu'ils n'ont pas besoin de réfrigérateur...

 

36

 

Bon, je crois que cela suffira pour aujourd'hui. Je vous ai fait traverser tout un pays et montré ses paysages et particularités. En prime un cours d'histoire pendant les vacances. Je suis un peu dure avec vous... Je vais donc m'arrêter là.

Je vous donne rendez vous pour la suite.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

220px-Logo_of_the_Army_of_the_Republic_of_Bosnia_and_Herzegovina

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 juillet 2016

Digne d'un conte de fée !

Les lacs de Plitvice (1)

 

Je continue le résumé de mes vacances. Cette fois, départ de Lohovo en Bosnie pour une visite aux Lacs de Plitvice en Croatie.

 

Les lacs de Plitvice (2)

 

A l'intérieur des terres de l'Ouest de la Croatie,le Parc National des Lacs de Plitvice (ou Plitvička Jezera) est un site particulièrement intéressant. Ce grand Parc National, inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco, englobe une succession de 16 lacs dont la figuration est tout à fait particulière. En effet, chaque lac se déverse dans le lac suivant par une ou plusieurs cascades, ce qui représente un total de 92 cascades sur un dénivelé de 133 m ! La limpidité de l'eau est incroyable et fort heureusement la baignade est interdite dans le Parc National, afin de protéger ce magnifique site. 

 

Arrivés le matin, après un petit orage, qui a fait du bien, nous avons pris nos billets et sommes arrivés sur le site.

 

Les lacs de Plitvice (3)

 

Un peu de marche à travers les bois et on arrive au lac inférieur. On peut faire le tour à pied ou prendre le bateau pour traverser. Nous avons choisi la deuxième solution.

 

Les lacs de Plitvice (4)

 

A peine arrivés de l'autre côté, l'eau ruisselle de partout. Nous allons emprunter ces marches de bois qui suivent tout le parcours. J'aimerai bien en connaître le nombre... En tout cas, mon doigt de pied n'a pas apprécié...

 

Les lacs de Plitvice (5)

 

Au fur et à mesure qu'on avance, on se trouve transportés dans un autre monde. De petits oasis cottoient les flux d'eau claire et pure. Les lieux sont réellement magiques, qu'on vit un moment exceptionnel et privilégié. Un dépaysement total. On se croirait par moment dans une île paradisiaque.

 

Les lacs de Plitvice (6)

 

Plus on avance, plus le bord du chemin se fait houleux.

 

Les lacs de Plitvice (7)

 

Puis un nouveau lac, très calme et clair.

 

Les lacs de Plitvice (8)

 

Un bruit au loin, et voici les premières grandes chutes !

 

Les lacs de Plitvice (9)

Les lacs de Plitvice (10)

Les lacs de Plitvice (11)

Les lacs de Plitvice (12)

Les lacs de Plitvice (13)

 

 

De plus grandes chutes dont les gouttes qui volent nous rafraîchissent par cet après-midi bien chaud.

 

Les lacs de Plitvice (14)

Les lacs de Plitvice (15)

Les lacs de Plitvice (16)

Les lacs de Plitvice (17)

Les lacs de Plitvice (18)

Les lacs de Plitvice (19)

Les lacs de Plitvice (20)

 

De lacs en chuttes, nous finissons le parcours et reprenons le bateau pour quitter ce lieux enchanteur. Visiter Plitvice est un moment indescriptible, la transformation des lieux au fur et à mesure de notre avancée est tellement irréelle qu’on pourrait se croire dans un monde fantastique dont seuls les écrivains et réalisateurs ont le secret.

 

Les lacs de Plitvice (21)

La flore du parc compte 1267 espèces végétales dont 22 espèces menacées protégées par la Loi de la préservation de la nature de la République de Croatie.

La faune du parc se compose entre autre de 157 espèces d’oiseaux, de 50 espèces de mammifères dont le muscardin, la musaraigne, le campagnol des neiges, le hérisson, la marte, le marcassin, 20 espèces de chauve-souris. Mentionnons aussi la présence du loup, de la biche, du cerf, du chat sauvage, du lynx, de la loutre et surtout de l’ours brun qui est le symbole du parc de Plitvice. Hélas, aucun de ces animaux n'est visible pour les humbles visiteurs (environ 900 000 par an).

 

Les lacs de Plitvice (22)

Une journée dans un royaume de conte de fées. Retour en Bosnie des images plein la tête.

 

Les lacs de Plitvice (23 1)

Un rêve : les visiter une fois en hiver. Ces images donnent envie... L'endroit semble encore plus magique.

 

Les lacs de Plitvice (23 2)

Je suis certaine que la visite vous aura plu. Comment ne pas fondre devant une nature si belle et préservée ?  Le plus difficile a été de choisir parmi les cinq cents photos que j'ai faites ce jour là... Nous n'avons pas tout vu en une journée, mon pied a crié grâce, mais ces paysages resteront à jamais gravés en moi. Je vous invite à lire l'article du Figaro qui parle divinement de cet endroit.

Sur ces images, je vous fais des bisettes et vous dis à bientôt pour la suite.

 

Calinquette

 

 

Les lacs de Plitvice (24)

Posté par Calinquette à 06:03 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2016

Le l'Italie à la Bosnie

1

 

Continuons le voyage. Après une nuit au bord du Lac de Garde, nous avons passé trois frontières. Celle entre l'Italie et la Slovénie, puis celle entre la Slovénie et la Croatie, et enfin celle entre la Croatie et la Bosnie. Si nous n'avons pas vu l'italienne, aux autres, les douaniers sont toujours présents et vérifient tous les papiers d'identité et de véhicules. En revanche, les français ne sont presque pas contrôlés.

 

2

 

Entre l'Ilalie et la Slovénie, quelques photos.

3 De Trieste à la Slovénie (1)

3 De Trieste à la Slovénie (2)

 

Petit bout de Slovénie (même pas 20 kilomètres).

3 De Trieste à la Slovénie (3)

4

Pendant qu'on était arrêtés à la douane, quelques photos de la mer au loin et de fleurs.

Puis un peu de Croatie.

6 De la Croatie à la Bosnie (1)

6 De la Croatie à la Bosnie (2)

 

On découvre nos premiers vestiges de la guerre, pas si lointaine que ça.

6 De la Croatie à la Bosnie (3)

6 De la Croatie à la Bosnie (4)

6 De la Croatie à la Bosnie (5)

 

Et enfin la Bosnie.

7 Bosnie

8 Bosnie

 

Et nous voilà arrivés à Lohovo. Un petit village en bordure de rivière. Nous y avions réservé une chambre pour deux nuits. En Bosnie, comme en Croatie, vous trouverez de partout des chambres ou appartements à louer pour vos séjours. Par souci de tranquillité, nous avions anticipé grâce au site bien connu B......g.com.

Un superbe endroit à l'accueil vraiment chaleureux !!! L'hôtesse, joliment prénommée Mirsada, parle parfaitement le français et l'endroit a été décoré avec beaucoup de goût. Elle a passé beaucoup de temps avec nous, à nous parler de son pays, des endroits à découvrir, nous expliquer sa culture. C'était un enchantement de partager tout cela avec elle. Je vous laisse découvrir ce lieu si agréable et tranquille.

9 Lohovo

11 Lohovo

12 Lohovo

 

Notre chambre.

13 Lohovo

 

Dehors, on pouvait s'instaler sur la terrasse, dans ces jolies calèches ou au bord de la rivière. Nous préférions la troisième solution, au bord d'une eau si claire qu'on voyait tous les poissons.

Une déco comme nous sommes nombreuses à aimer. Beaucoup d'objets anciens de partout.

14 Lohovo

15 Lohovo

16 Lohovo

17 Lohovo

18 Lohovo

19 Lohovo

20 Lohovo

21 Lohovo

22 Lohovo

23 Lohovo

24 Lohovo

 

Les repas étaient succulents. Du poisson de rivière au goulash bosniaque qui était à tomber !

25 Lohovo

 

Les petits déjeuners salés sucrés étaient copieux.

26 Lohovo

 

Le matin, la brume se levait sur la rivière. Il avait plu dans la nuit. Mais cela n'a pas duré.

27 Lohovo

28 Lohovo

 

Nous étions bien entourés...

29 Lohovo

30 Lohovo

31 Lohovo

32 Lohovo

 

Je sais, je ne vous ai pas encore emmenés en visite. Mais il fallait bien que l'on se pose un peu avant d'attaquer les balades. Donc vous êtes obligés de faire une halte avec nous avant le dépaysement.

En attendant, plein de bisous et à très vite.

 

Calinquette

 

 

33

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


25 juillet 2016

Se réveiller face au lac de Garde

De Vernoux au La ce Garde (1)

 

La dernière semaine de congés est achevée. Ce matin, je reprends le chemin du travail. Comme ça va être dur !

J'ai commencé de trier mes photos et comme vous me l'avez si gentillement demandé, je vais vous emmener avec moi tout au long de notre périple.

Partis dans la nuit du dimanche au lundi, nous avons roulé jusqu'à peu près trois heures du matin, pour dormir dans le van sur la place d'un petit village. Nous avons ensuite repris la route au petit matin, traversant une partie de l'Italie du Nord.

 

De Vernoux au La ce Garde (2)

 

Quelques photos prises sur la route. Côté France.

 

De Vernoux au La ce Garde (3)

De Vernoux au La ce Garde (4)

De Vernoux au La ce Garde (5)

De Vernoux au La ce Garde (6)

De Vernoux au La ce Garde (7)

De Vernoux au La ce Garde (8)

De Vernoux au La ce Garde (9)

De Vernoux au La ce Garde (10)

De Vernoux au La ce Garde (11)

De Vernoux au La ce Garde (12)

Côté Italie. Beaucoup de grandes propriétés en briques rouges, à l'abandon. Et que de rizières !

 

De Vernoux au La ce Garde (13)

De Vernoux au La ce Garde (14)

De Vernoux au La ce Garde (15)

De Vernoux au La ce Garde (16)

 

Des abeilles, tout plein d'abeilles contre ce mur...

De Vernoux au La ce Garde (17)

De Vernoux au La ce Garde (18)

De Vernoux au La ce Garde (19)

De Vernoux au La ce Garde (20)

 

Puis le soir, arrêt non prévu au bord du lac de Garde. Nous avons trouvé un camping bien sympathique pour prendre une douche et y passer la nuit.

 

De Vernoux au La ce Garde (21)

De Vernoux au La ce Garde (22)

De Vernoux au La ce Garde (23)

De Vernoux au La ce Garde (24)

De Vernoux au La ce Garde (25)

 

Nous y avons merveilleusement bien dormi. Et la cerise sur le gâteau a été ce superbe lever de soleil à notre réveil. Notre véhicule était garé au bord du lac, c'est la première chose qu'on a vue en nous réveillant.

Comme c'est lundi, je l'offre et spécialement à Arlette & Sylvie) pour notre rendez vous hebdomadaire.

 

De Vernoux au La ce Garde (26)

De Vernoux au La ce Garde (27)

De Vernoux au La ce Garde (28)

De Vernoux au La ce Garde (29)

 

C'était juste la mise en bouche. Suite de nos aventures dans de prochains billets.

 

Belle semaine et plein de bisouilles.

 

Calinquette

 

 

De Vernoux au La ce Garde (30)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juillet 2016

Quatre mille cinq cent soixante seize kilomètres, seize jours

1

 

Kikou ! Je suis de retour, après 4576 kilomètres d'un superbe parcours de vacances.

La chute a été brutale en rentrant et en apprenant les événements survenus à Nice. Quelle horreur !!!

 

Pas facile de parler léger après tout ça, mais je vais quand même vous faire un parcours synthétique de notre voyage. Le plus long qu'on ait fait jusqu'à maintenant.

Nous avons quitté notre Ardèche pour l'Italie, un petit bout de Slovénie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro.

 

2 CARTE

 

Nous sommes partis dans la nuit du dimanche 3 juillet au lundi 4 juillet, juste après le match de football. Nous avons dormi dans le van un peu avant la frontière italienne. Le deuxième jour, nous avons traversé l'Italie et avons dormi dans un camping, au bord du Lac de Garde. Magnifique.

 

3 LAC DE GARDE

4 LAC DE GARDE

 

Puis, direction la Bosnie en passant par un bout de Slovénie et de Croatie. Nous avons dormi deux nuits à Lohovo, chez l'habitant, au bord de la rivière. Nous avons visité des Lacs de Plitvice en Croatie. Grandiose ! Quel dépaysement !!!

 

5 PLITVICE

 

Lacs de Plitvice

6 PLITVICE

Après cela, direction Blagaj (dire Bagaye), toujours en Bosnie. Deux nuits dans un camping, au bord de la rivière la plus froide du pays. En effet, elle est glacée même en été. Le cafetier et le restaurateur mettent leurs bouteilles dedans. Pas besoin de frigidaire. Le plus petit camping que j'ai jamais vu. Au maximum huit places !

Nous avons visité de Mostar. A la croisée de l'Orient et de l'Occident.

 

7 BLAGAJ MOSTAR

Blagaj

8 BLAGAJ

Mostar

9 MOSTAR

 

Puis, petit tour au Monténégro, à la découverte des Bouches du Kotor (le seul fjord de la Méditerranée) et de la ville de Kotor.

 

10 KOTOR

11 KOTOR

 

Après une nuit à Tivat, direction Trébinje.

 

12 DUBROVNIK

 

Visite de Dubrovnik la magnifique par 40°...

 

13 DUBROVNIK

 

Ensuite, nous avons remonté la côte croate, après une nuit à Neum (dire Néoum), la dernière en Bosnie.

Découverte de Split où 3000 ans d'histoire et de monuments se côtoient, Sibenik et Trogir.

 

14 NEUM SPLIT

 

Neum

15 NEUM

 

Split

16 SPLIT

 

Sibenik

17 TROGIR

 

Trogir

18 SIBENIK

 

Une nuit à Bibinje et nous repartons en suivant la côte Dalmate. Visite de Zadar et de Senj.

 

19 BIBINJE ROC

 

Bibinje

20 BIBINJE

 

Zadar

21 ZADAR

 

Senj

22 SENJ

 

Une nuit à la montagne à Rõc.

 

23 ROC

 

Nous voilà repartis pour l'Istrie avec la visite de Rovinj et Pula.

 

24 ISTRIE

 

Rovinj

25 ROVINJ

 

Pula

26 PULA

Une nuit dans un hôtel à Trieste, après une bonne pizza.

27 TRIESTE

Trieste, Venise.

28 VENISE

Enfin voir Venise la magnifique. Aucun mot ne peut la décrire ! Moi qui croyais que Paris était la plus belle ville du monde... Les photos ne lui rendent pas hommage. Il faut la voir cette ville pour entrevoir sa magnificence.

 

29 VENISE

Après une nuit à quelques kilomètres de Venise (sur l'autoroute, pas trouvé de camping), direction la Vallée d'Aoste, par le lac de Come et le lac Majeur. Une belle découverte ! La ville d'Aoste mérite, elle aussi, qu'on s'y arrête.

 

30 VENISE AOSTE

 

Nous avons passé une nuit dans un camping, en face du Mont Blanc. Repos total à 1500 m d'altitude.

 

Lac de Come

31 LAC DE COME

 

Lac de Garde

32 LAC MAJEUR

 

Vallée d'Aoste

33 VAL D'AOSTE

 

Aoste

34 AOSTE

 

Le lendemain, après une nuit à près de 2500 mètres d'altitude, retour en France en passant par Annecy que je ne connaissais pas. Avant de rentrer à la maison.

 

35 AOSTE MAISON

 

Annecy

36 ANNECY

 

Maison

37 VERNOUX EN VIVARAIS

 

Seize jours de dépaysement total. De nombreuses traversées de frontières, des rencontres inoubliables. Des paysages à couper le souffle. Trois bons mois à préparer le séjour, entre le trajet et les réservations chez l'habitant, à l'hôtel ou en camping. Au dernier moment, nous avons cru que nous ne pourrions pas partir. Ma voiture ma lâchée et j'en ai eu pour très cher en réparation. Heureusement, mon petit garagiste m'a fait des facilités de paiement ! Nous avons quand même annulé un passage en Slovénie vers le village typique de Vélika Planina. Un regrêt.

 

Vélika Planina

VELIKA PLANINA

 

Cela restera dans nos projets.

Ceci est un résumé de nos vacances. J'ai fait tellement de photos (plus de sept mille), alors avant que je trouve le temps de les classer... J'ai pris des images sur Internet. J'espère vous avoir donnée l'envie de visiter ces pays. Si cela vous dit, je vous ferai des billets sur les endroits qu'on a visités.

Avant de vous quitter, je tiens à vous remercier pour vos messages laissés sur mes billets parisiens. J'ai été heureuse de vos commentaires. Merci à celles qui se sont inquiétées de mon doigt de pied. Il est toujours bandé et son état ne s'est pas amélioré. Il est temps pour moi de prendre un rendez vous chez le spécialiste.

Je vous laisse pour aujourd'hui. J'ai pris beaucoup de retard sur vos blogs. J'ai lu ce que vous avez écrit, mais je n'ai pas laissé de commentaires. Je vous prie de m'en excuser, mais à l'impossible nul n'est tenu. A mon retour, entre le rangement, les lessives et tout ce qui suit un retour de vacances... Et lundi, la reprise du travail ! Comme ça passe vite !

 

Je vous souhaite une belle fin d'été. Bonnes vacances à celles qui y sont.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

 

38

19 juillet 2016

Paris - Fin

Paris fin (1)

 

Voilà la fin de mon séjour à Paris. Ville aux mille visages où je me suis promenée le soir, après mes cours, prenant des photos au hasard de mes pas. Comme les bains douche en face de mon hôtel, ces anciens garde manger accrochés aux murs.

Paris fin (2)

 

Des peintures et écrits.

Paris fin (3)

 

Des maisons

Paris fin (4)

 

Des objets abandonnés au bord d'une route. Si je vivais là, il est des choses que j'aurais pu récupérer pour les relooker...

Paris fin (5)

 

Des églises.

Paris fin (6)

 

Des rencontres au gré de mes pas.

Paris fin (7)

 

Des plantations dans d'anciens sacs de dépôt de courrier.

Paris fin (8)

 

Des fleurs.

Paris fin (9)

 

Paris fin (10)

 

Et puis jeudi soir, j'avais rendez vous avec ma petite fleur. Celles qui la connaissent sous le nom de Fleurdelin savent de qui je parle. Elle suit mon blog depuis le début ou presque. Et nous nous sommes enfin rencontrées. Nous avons mangé dans un petit bistrot très animé.

 

Paris fin (11)

Riton a mis l'ambiance toute la soirée avec son orgue de barbarie et sa forte voix, nous entraînant dans ses chansons.

Paris fin (12)

Paris fin (13)

Paris fin (14)

Paris fin (15)

Le temps a passé très vite, mais il a bien fallu nous quitter. J'ai passé un agréablement avec Ma fleur et son adorable fils. La semaine s'est terminée en beauté.

 

Paris fin (16)

Paris fin (17)

De retour à l'hôtel, j'ai déballé et apprécié les jolis chats qu'elle m'a offerts en début de soirée. Elle a ajouté un ange en cire tout juste moulé qui sent délicieusement bon. Encore merci ma belle pour ces doux moments de partage.

 

Paris fin (18)

Paris fin (19)

Et puis il a bien fallu rentrer. Le temps toujours aussi gris.

Paris fin (20)

Paris fin (21)

 

Chez moi, j'ai retrouvé le soleil et la chaleur. Enfin.

Et une enveloppe m'attendait. J'ai été tirée au sort chez Nadia et elle m'a envoyé mon cadeau. Une superbe plaquette d'aiguilles. Moi qui aime coudre !!! (Les photos sont de chez elle).

 

Paris fin (22)

aaa

Voilà. Une semaine studieuse et remplie d'échanges et de souvenirs. Deux jours ensuite pour faire la lessive et préparer les bagages... Direction les vacances. Vous l'aurez compris, ces billets sur Paris ont été enregistrés. Je suis partie vers d'autres endroits. Revenue avec plein de photos, mais cela ne vous surprendra pas. Affaire à suivre. Ce qui explique mon absence, mon silence sur vos blogs que j'ai quand même visités... Je vous en parlerai plus tard...

Je vous fais plein de bisouilles.

 

Calinquette

 

 

Paris fin (23)

Posté par Calinquette à 06:19 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juillet 2016

Paris - 3

Paris 3 (1)

 

Allez, je vous emmène avec moi dans mes balades parisienne, prémices aux vacances.

Le seul jour où le soleil a daigné nous réchauffer, ce fut mercredi. Avec une partie de mes collègues, nous avons pris un sandwich et sommes allés déjeuner au parc de Belleville. Ça nous a fait un bien fou.

 

Paris 3 (3)

Paris 3 (4)

Paris 3 (5)

Paris 3 (6)

 

Hélas, l'après midi, après les cours, les nuages étaient revenus.

Métro direction le Louvre. En passant par deux stations que j'aime beaucoup.

 

Paris 3 (8)

Paris 3 (9)

 

Paris 3 (7)

 

 

J'avais envie d'aller voir l'oeuvre du photographe JR qui a fait disparaître la pyramide du Louvre, grâce à un procédé artistique.

Il a immortalisé en noir et blanc la face Sully du musée (celle qui se trouve donc derrière la pyramide) et a collé ses clichés sur l'édifice de verrecréant ainsi une illusion d’optique. Sauf que c'était jusqu'au 27 juin et que j'y suis allée le 29 ! Trop déçue. En plus, le Louvre sous un ciel gris, ce n'est pas top... Je vous montre quand même une photo du Net...

 

vf_slider_louvre_1875

J'étais là, j'ai donc fait un petit tour dans le quartier.

 

Paris 3 (10)

Paris 3 (11)

Paris 3 (12)

Tout le monde a regardé cet homme habillé de sombre. Tous les pigeons s'attroupaient autour de lui où qu'il aille. Trop marrant.

Paris 3 (13)

Paris 3 (14)

Etant dans le centre de Paris, je ne pouvais faire autrement que d'aller voir l'opéra Garnier que j'aime tant.

 

1366535461-carte-postale-opera-paris

Paris 3 (15)

Puis je suis remontée vers la Place Vendôme.

 

029_001

 

Paris 3 (16)

Paris 3 (17)

Place où le créateur Gad Weil a fait venir la campagne à Paris. Un million d'épis de blés pour susciter une "interrogation collective sur le rapport de l'homme à la nature". Opération baptisée "Blés Vendôme". Cette ouvre a nécessité 120 m3 de sable, mobilisé 600 personnes. Les épis ont été enluminés avec une peinture spéciale afin d'assurer leur conservation.

Un clin d'oeil à Coco Chanel qui collectionnait les représentations d'épis de blé.

 

Paris 3 (18 1)

Paris 3 (18 2)

Paris 3 (19)

Poursuivre son chemin.

Paris 3 (20)

 

Reprendre le métro pour aller à Ménilmontant manger dans un restaurant chilien.

 

Paris 3 (21)

Paris 3 (26)

 

Peu de différence entre la carte postale ancienne et ma photo. On y vend encore ses affaires à la sortie du métro...

 

Paris 3 (23)

Paris 3 (24)

Paris 3 (25)

 

Ainsi sachève ce quatrième billet parisien. J'espère ne pas avoir été trop longue...

 

Tout plein de bisouillettes de Calinquette

 

 

Paris 3 (22)

Posté par Calinquette à 06:03 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 juillet 2016

Paris - 2

1

 

Paris regorge de rues secrètes, disséminées aux quatre coins de la capitale. Cachées au détour d’un boulevard ou dans un quartier dont on ne soupçonnerait pas les mystères dissimulés, souvent anciennement habitées par des ouvriers, elles sont un fabuleux témoignage de l’histoire, et une véritable bouffée d’air loin du désordre urbain.

J'ai tenu à découvrir certaines de ces petites rues ou impasses, nommées villas. J'appelerai cela des allées privées.

De leurs jardin émanent charme, intimité préservée au coeur de la grande ville de Paris. Il y prédomine une architecture d’imitation des villas anglo-normandes. Allées, porches, vérandas, verrières, lierre au mur, brique et meulières. C'est la campagne à Paris. Initialement construites pour les ouvriers au début du 19ème siècle, ces pavillons semi collectifs sont devenus résidentiels.

Je n'étais pas loin des rues de la Mouzaïa et de Bellevue, qui regorgent de petites "villas". C'est donc là que je me suis rendue. Très sportif, car très pentu, cet endroit est un pur bonheur.

 

2

4

 

J'avais aussi envisagé d'aller dans un bar à chats. Mais pas besoins, j'en ai rencontré tout plein et très câlins en prime !

 

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Un havre de paix au milieu de buildings...

 

26

27

 

Des villas, il y en a un peu de partout dans Paris. Je ne les ai pas toutes faites. Il me reste encore plein d'endroits à visiter...

A la perpendiculaire de la Rue des Pyrénées, on a aussi de beaux endroits comme celui-ci, ici, appelé "cité".

 

28

29

Je me suis régalée à visiter ces petits coins inconnus de Paris. Discuter avec les habitants, profiter des douces odeurs de chèvrefeuille, roses et autres fleurs.

J'espère que vous aussi vous aurez aimé ces endroits particuliers.

 

Gros bisous.

 

Calinquette

 

 

z

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , ,