23 novembre 2017

Figée

Brouillard givrant (1)

 

Vendredi dernier, je suis partie comme tous les jours au travail.

Le temps était très froid et il avait beaucoup gélé.

 

Mais lorsque je suis arrivée à sept cents mètres d'altitude, le paysage a complètement changé. J'ai traversé des brouillards givrants.

Je me suis arrêtée pour faire quelques photos, et même si elles ne sont pas très nettes à cause de la burle qui s'en donnait à coeur joie, j'ai tenu à vous les montrer.

Dans la nuit la nature s'est figée sous son manteau de givre.

 

Brouillard givrant (2)

Brouillard givrant (3)

Brouillard givrant (4)

Brouillard givrant (5)

Brouillard givrant (6)

Brouillard givrant (7)

Brouillard givrant (8)

Brouillard givrant (9)

Brouillard givrant (10)

Brouillard givrant (11)

 

Sur quelques kilomètres le paysage est devenu féerique.

Je ne suis quand même pas restée dehors bien longtemps, la burle me tétanisait de froid.

J'ai continué ma descente admirant d'autres paysages plus cléments bien que frisquets.

Dire qu'il y a peu c'était l'été indien...

 

Belle journée à tous.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Brouillard givrant (12)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 novembre 2017

Drôle de saison

1

 

Samedi dernier, le temps n'était pas au beau, mais il ne faisait pas si froid.

Cela m'a donné envie de faire un tour au jardin, puisqu'en semaine, je pars il fait nuit, idem à mon retour.

 

2

 

J'ai pu constater que malgré la saison avancée, il reste quelques fleurs au jardin. C'est quand même fou !

 

3

4

5

6

7

8

9

10

11

 

Il reste encore quelques tomates, les baies sont quand même là pour nourrir les oiseaux cet hiver, (qui ne devrait pas être rigoureux car il y en a peu) .

 

12

 

Des fleurs se sont transformées en graines pour revenir l'an prochain nous enchanter.

 

13

 

Il reste des feuilles aux belles couleurs.

 

14

15

16

17

18

 

Guisou était de la balade. Il a constaté qu'il reste encore les dernières pommes à ramasser, tout comme les feuilles et que le plein de bois a été fait.

 

19

 

Et puis rentrer à la maison, se placer près du poêle. parce que lorsque le soir tombe, c'est là où on est le mieux...

 

20

 

Drôle de saison qui mélange automne et été, avec des températures de trois degrés le matin en partant au boulot.

La nature est perdue, elle ne comprend plus rien, et je dois dire que mon corps a aussi du mal à s'y faire.

Ce réchauffement climatique devient quand même fort inquiétant.

 

Allez, je vous laisse. Je vous fais des bisous et vous dis à très vite.

 

Calinquette

 

 

Z

Posté par Calinquette à 06:03 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 novembre 2017

Balade ardéchoise

Balade ardechoise (1)

 

Dimanche dernier, mon mari avait envie de brocanter. L'endroit le plus proche où se rendre restait quand même à une heure un quart de la maison. Cela fut donc prétexte à une belle balade en Ardèche, sous un beau soleil.

Tout au long du trajet, j'avais en tête la chanson de Jean Ferrat, la Montagne...

Par contre, excusez la qualité des photos, je n'avais que mon téléphone portable...

Balade ardechoise (2)

Balade ardechoise (3)

Balade ardechoise (4)

 

Notre destination : Aubenas.

Balade ardechoise (5)

 

Perchée sur son éperon rocheux, la ville d'Aubenas domine la vallée de l'Ardèche. Entre l'Auvergne et la Provence, le Lyonnais et le Languedoc, elle est un véritable carrefour touristique. Sa position géographique en fait la capitale de l'Ardèche du Sud. Au débouché de l'Ardèche, elle est située au croisement de deux principales routes du temps jadis : du Puy au Rhône par le col de la Chavade, et de Priavas à Alès par le col de l'Escrinet.

On trouve dans ses environs de nombreux sites touristiques : les gorges de l'Ardèche, la montagne ardéchoise avec le Mont Gerbier de Jonc et les Cévennes, la cité médiévale de Largentière, les magnifiques villages de pierres de Vogüé, de Balazuc, de Ruoms, la station thermale de Vals les Bains.

 

Un peu d'histoire :

Au Vème siècle de notre ère, on trouve dans la plaine de l’Ardèche deux grandes exploitations agricoles, les « Villae romaines ». Avec la chute de l’empire romain d’occident en 476, va s’agréger autour de ces fermes un nouvel habitat rural.

A cette même époque, les seigneurs évêques du Puy en Velay et les comtes évêques de Viviers dans la vallée du Rhône, vont prendre conscience du potentiel stratégique du promontoire rocheux qui domine la vallée. Ils se livreront une lutte d’influence pour sa possession.

En effet, le rocher d’Aubenas offre trois avantages indéniables:

  • sa hauteur qui permet de surveiller les alentours
  • la route qui passe à ses pieds est la seule depuis l’antiquité à relier la vallée du Rhône au massif central. Elle est également la seule accessible aux chariots en convoi. On peut donc y placer un péage. C'est cette même route qu'emprunte Jules César lors de son périple vers le pays Arverne.
  • sa situation à la convergence de deux terroirs très différents : au nord et à l’ouest les Cévennes dont la terre volcanique est propice à la culture des arbres fruitiers et notamment du châtaigner et au sud un plateau calcaire dont la terre est plus propice à la culture de la vigne et de l'olivier.

Au XIème, ce sont les évêques du Puy qui l'emportent et décident d'inféoder les terres d'Aubenas à leur vassal, le seigneur de Montlaur, originaire du plateau ardéchois. Il épouse la fille du comte d'Ucel ancien seigneur des lieux. Dans un premier temps, il s'installe au pont d'Aubenas dans un logis situé au bord de la rivière pour surveiller le passage du pont à péage présent depuis au moins l'an mil. Puis, voyant deux familles nobles, les Taulignan seigneurs de la Barre en Lozère et les Géorand, originaires du plateau, s'installer sur la colline, le seigneur de Montlaur va faire édifier une tour de pierre de 25 m de haut, symbole de son pouvoir féodal : le donjon.

Durant les XIIème et XIIIème siècles, ils vont édifier autour de ce donjon le rempart du château. Les tours rondes sont elles construites à la fin du XIIIe.

Ce bâtiment apparaît alors comme un château fort médiéval typique austère et défensif. L'entrée se fait à cette époque par un pont-levis à l'ouest.

La ville va grandement se développer au cours du moyen-âge grâce à son dynamisme économique. Elle gagnera aussi une importance politique puisqu'elle est choisi en 1209 pour recevoir une importante réunion entre le légat du pape innocent III, Arnaud Amaury et le comte de Toulouse Raymond VI. Cette conférence a pour but de pacifier le Languedoc en proie aux révoltes cathares. L'échec de cette réunion, dit-on, incitera le pape à déclencher la croisade contre les Albigeois.

Un siècle plus tard, la province du Vivarais est rattachée au royaume de France par le roi Philippe IV le bel.

Au XVIIème, un nouveau seigneur arrive : Jean-Baptiste D'ornano qui va décider de transformer la forteresse en un manoir d'habitation et d'apparat. Pour cela il va s'inspirer de ses séjours en Bourgogne, où il a pu observer les toits aux tuiles vernissées des hospices de Beaune. Il va faire percer les premières fenêtres à meneaux et dotées de grilles de fer sur la façade sud et la porte à bossage de la tour ouest dans le style Louis XIII .

Il y a longtemps eu une dichotomie entre la ville basse, arrosée par la rivière et de nombreuses sources et la ville haute qui pendant 700 ans sera appelée la ville sans eau.

Au XIIIème siècle, les moines de l'abbaye de Mazan ont ainsi creusé un canal qui sera à l'origine du développement économique de la ville (moulin, foulon pour le drap).

 

 Balade ardechoise (6)

 

Quelques belles brocantes au milieu des vides greniers.

Balade ardechoise (7)

Balade ardechoise (8)

Balade ardechoise (9)

Balade ardechoise (10)

Balade ardechoise (11)

Balade ardechoise (12)

 

Après avoir déjeuné, nous avons pris la direction de Vals les Bains, à cinq kilomètres d'Aubenas.

 

Balade ardechoise (13)

 

Situé au sud-est du département de l'Ardèche, Vals-les-Bains qui fait partie du Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche est connue pour son thermalisme.

C'est une station thermale spécialisée dans le traitement du diabète, les affections du foie, de l’estomac, des intestins et les problèmes d’obésité. Depuis quelques années, on peut aussi y venir pour du bien-être et de la remise en forme. La commune, en plus de ces 145 sources d’eaux minérales différentes est aussi traversée par le Voltour, la Volane, et est bordée par l’Ardèche et la Besorgues, ce qui en fait une ville d’eau dans tous les sens du terme.

Station touristique, elle est également terre de contrastes, avec une altitude variant de 328 à 985 mètres.

Vals était aussi une cité industrielle avec ses moulinages et sa société d’embouteillage des eaux minérales.

Les eaux de Vals ont été découvertes en 1602 par un pêcheur, nommé  Pierre Brun, qui grâce à l’absorption de l’eau venue d’une nouvelle source, après une crue, s’est trouvé guéri de la maladie de la pierre. Ce fut ensuite au tour de Claude Expilly (conseiller au parlement de Grenoble), d’être guéri de cette maladie. Il vécut longtemps, et attribua sa longévité aux eaux de Vals.

Les férus d’architecture apprécieront l’église de style néo-gothique et ses magnifiques vitraux. On y trouve aussi de remarquables orgues en noyer, et un original chemin de croix émaillé en noir et blanc. On peut aussi  admirer le calvaire, construit en 1732 par le docteur Malmazet, dominant la ville, et depuis peu, le chemin de croix en mosaïque réalisé par Bernadette Soufflet, une artiste du nord Ardèche.

Avec la Maison Champanhet petits et grands feront un voyage dans le temps, ludique et interactif, à la découverte des savoir-faire et traditions des paysans cévenols d’antan. De retour à notre époque, vous pourrez découvrir les différents visages de Vals-les-Bains à travers trois parcours disponibles à l’office de tourisme : le parcours des eaux, le parcours des sources et le parcours des arts.

Au terme de votre balade, ombre et fraîcheur vous accueilleront dans un agréable parc arboré. La source intermittente y jaillit naturellement toutes les six heures. Toujours au cœur du parc, le casino, le théâtre et le cinéma animent vos soirées, n’hésitez pas à nous demander le programme ! A Vals-Les-Bains, les produits régionaux sont aussi mis à l’honneur : les bières à la châtaigne, au nougat ou à la myrtille de la Brasserie Bourganel et les pastilles à l’eau de Vals de la Pastillerie des thermes. Des plaisirs gustatifs inédits à découvrir…

 

Balade ardechoise (14)

Balade ardechoise (15)

page

page1

Balade ardechoise (16)

 

La brocante est couverte, dans une ancienne usine de plus de 5 000 m². C'était la première fois que nous y allions et nous n'avons pas été déçus. Pas de vide grenier, que du beau !

Balade ardechoise (17)

Balade ardechoise (18)

Balade ardechoise (19)

 

Heureusement pour mon porte monnaie, la dame (ou le monsieur) aux dentelles était absent(e) de son stand...

Balade ardechoise (20)

Balade ardechoise (21)

Balade ardechoise (22)

Balade ardechoise (23)

Balade ardechoise (24)

Balade ardechoise (25)

Balade ardechoise (26)

 

Tranquillement nous avons repris le chemin du retour, bien contents de notre petite sortie. Autre route pour rentrer à la maison, mais toujours la présence de la montagne ardéchoise, que j'aime tant, autour de nous, parée de ses couleurs automnales.

 

Balade ardechoise (27)

Balade ardechoise (28)

Balade ardechoise (29)

Balade ardechoise (30)

Balade ardechoise (31)

Balade ardechoise (32)

Balade ardechoise (33)

Balade ardechoise (34)

Balade ardechoise (35)

Balade ardechoise (36)

 

Au final, j'ai été très sage. Je n'ai ramené qu'une sacoche de plombier en métal, pour y mettre des plantes.

DSCF7286

DSCF7287

Et voilà, la promenade se termine avec une vue plongeante sur mon village. Toujours la chanson de Ferrat dans la tête...

 

Je vous souhaite un beau jour férié en cette Toussaint et vous fait de gros bisous.

Et si vous ne faites rien de spécial, une petite visite chez Catherine sera la bienvenue pour elle qui reprend son blog et ses jolies créations... Elle espère beaucoup de clics pour ses beaux vêtements. Merci pour elle.

 

Calinquette

 

 

Balade ardechoise (37)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2017

Petite escapade

WE chez G (1)

 

Le week-end dernier, un petit séjour dans l'Ain, chez ma fille aînée, a été organisé au dernier moment. Nous y sommes montés avec ma deuxième pépette.

Dimanche matin a été l'occasion de faire une brocante à Miribel.

 

WE chez G (2)

 

Plus de cent exposants placés sous le regard de la Madone. J'ai adoré ce chien qui se promenait avec son doudou... Comme de partout, beaucoup de vêtements et jouets pour enfants, mais quand même de beaux stands de vraie brocante.

 

WE chez G (3)

WE chez G (4)

WE chez G (5)

 

Nous avons pu déjeuner dehors près du grand érable qui s'est paré de ses couleurs d'automne. Et même déguster un super barbecue...

 

WE chez G (6)

 

Petits gâteaux faits par l'équipe de pâtissiers de mon gendre pour finir ce bon repas et quelques bulles en prime, que du bonheur !

 

WE chez G (7)

 

J'ai pu profiter de mes loulous à quatre pattes.

 

WE chez G (8)

 

Et photographier de jolies fleurs.

 

WE chez G (10)

 

Travaillant le samedi matin, le week-end a été bien court mais intense. Ca fait du bien de profiter de ses deux filles en même temps.

 

Je ne suis pas revenue les mains vides. Une carte ancienne, une plaque Bibendum (très cher chez nous, deux euros là-bas), Des toupies de meubles et de la dentelle.

Je vais vous faire rire, mais le Monsieur à qui j'ai acheté la dentelle a commencé par me faire cadeau d'un mètre sur la grosse, puis m'a dit de choisir un carton cadeau pour l'achat d'un premier et ne m'a pas fait payer la blanche. Et vu le prix qu'il m'a fait pour le tout, je me demande comment il y trouve on compte. J'en ai eu pour 3 euros l'ensemble !!! Trop contente la Cal' !!!

 

WE chez G (11)

WE chez G (12)

 

Et Zhomme et moi avons craqué sur ce petit meuble en fer tout rouillé. Il va être transformé en pharmacie.

Par contre, je dois bien l'avouer, je maîtise le bois, mais pas du tout le métal. Alors, si vous avez des conseils, je suis preneuse. Dois-je le laisser dans son jus et juste le vernir ? Je me verrais plutôt le poncer un peu, mais pas trop de manière à garder un peu de rouille. Dans ce cas avec quoi ponce-t-on le fer ? Bref, vous l'aurez compris, je suis un peu perdue, alors si vous pouvez m'aider. Milouna, tu ferais quoi ???

 

WE chez G (13)

 

Voilà, je referme la parenthèse du week-end dernier.

Comme quoi, il ne faut pas forcément programmer les choses pour que ça se passe bien.

L'improviste a parfois du bon aussi...

 

A bientôt, excellente fin de semaine à tous. Dans l'attente de vos conseils...

 

Bisous ! Bisous !

 

Calinquette

 

 

WE chez G (14)

14 octobre 2017

Des petites bricoles

Petits bricolages (1)

 

En préambule à ce billet, je tiens à vous remercier du fond du coeur pour vos commentaires sur mon dernier message. Merci pour votre soutien. Je n'ai malheureusement que pu constater que je ne suis pas la seule à souffrir de la société actuelle. C'est tellement triste ! En tout cas vos mots m'ont fait chaud au coeur. J'espère avoir répondu à tout le monde. Hélas, je ne reçois plus tous les commentaires sur ma boîte mail, alors cela explique, le cas échéant,  pourquoi je ne vous aurai pas répondu. Restons donc dans nos cocons afin de se préserver de la méchanceté et de la bêtise humaine...

www

Ces derniers temps, je n'ai pas beaucoup bricolé. Les travaux de la terrasse m'ont laissée pleine de douleurs au dos et aux épaules. Vivement que ça passe, je vous le dis !

Alors repos de la bricoleuse.

 

C'est pourquoi je vous propose des bricoles que vous n'avez pas encore vues.

 

Des toupies retrouvées dans le garage et peintes.

 

Petits bricolages (2)

Petits bricolages (3)

Petits bricolages (4)

Petits bricolages (5)

Petits bricolages (6)

Petits bricolages (7)

 

Des petits plâtres.

 

Petits bricolages (8)

Petits bricolages (9)

Petits bricolages (10)

 

Les toupies et les plâtres ont en vente dans la boutique.

 

Et puis faire des cadeaux en réalisant de jolis noeuds en satin.

Petits bricolages (11)

 

Ou d'autres avec du tulle.

Petits bricolages (12)

 

Offrir un petit ange en pince à linge ancienne.

Petits bricolages (13)

 

Des petites bricoles de styles différents, mais qui sont plaisantes à réaliser.

 

Bon, je retourne à ma pause...

 

Tout plein de bisettes.

 

Calinquette

 

 

Petits bricolages (14)


11 octobre 2017

Une grande tristesse a envahi mon coeur

Tristesse (1)

 

D'ordinaire, mon blog est consacré à la déco et au bricolage.

Cependant, j'ai le coeur si lourd depuis un certain temps que je peux m'empêcher de m'épancher un instant.

 

La vie actuelle devient si difficile. Tout n'est que critique de la part des autres. Plus de politesse, de gentillesse. On tue comme on respire, au nom de la religion ou de la passion. Il n'y a plus d'entraide, plus d'humanité. Mais que devenons-nous ? Où allons nous ?

La semaine dernière, j'ai vécu des moments professionnels où les choses m'ont dépassée. Délation mensongère de certaines de mes collègues de travail pour une faute que je n'ai pas commise. Pourquoi ? Qu'est-ce qui leur a pris ? Dans quel but ? J'ai heureusement pu prouver que c'était faux auprès de mes supérieurs hiérarchiques, mais ça fait mal au coeur, ça marque. Convoquée à la première heure dans leur bureau, comme au Tribunal... C'est difficile à digérer et tellement injuste !

Toute la semaine, il aurait fallu que j'ai des journées de soixante douze heures pour tout faire, et je n'ai subi que critiques. On a seulement vu le peu que je navais pas eu le temps de faire, mais pas tout le travail que j'avais réussi à abattre. Un peu ça va, mais trop c'est trop ! Jamais de reconnaissance.

Puis vendredi est arrivé. Et là, l'appel tant redouté. A Metz, le cimetière de l'Est a été vandalisé. Cinquante quatre tombes vandalisées, dont celles où repose mon grand-père. Un bel ange veillait sur lui, comme celui ci-dessous. Ils ont scié sa tête et ses ailes... Ça fait mal ça aussi. Des morceaux à terre, plus rien à faire. Mais pourquoi ? Dans quel but ? Mais que le monde est méchant, cruel, injuste !!!

 

Tristesse (2)

 

Et ce n'était pas fini. Samedi matin, j'ai appris le suicide d'une amie, partie bien trop tôt à cause de cette vie devenue si difficile. Elle, si belle et douce, qui a fait ce geste irréparable !

 

Alors, il m'a fallu m'occuper la tête et l'esprit... J'ai profité des dernières fleurs du jardin, où les abeilles faisaient leur dernier repas avant l'hiver.

Tristesse (3)

Tristesse (4)

Tristesse (5)

Tristesse (7)Tristesse (9)

 

Constaté que les baies étaient là pour nourrir les oiseaux cet hiver.

Tristesse (8)

 

Fait des tas des premières feuilles mortes, attendant que les autres tombent aussi.

Tristesse (6)

 

Surveillé les dernières tomates, mis à sécher les hortensias.

Tristesse (10)

 

Fait un essai. De la gelée des fruit de mon cognassier du japon. Cela ressemble au coing, mais en plus citronné. Bien bon.

Tristesse (11)

 

Ramassé les pommes tombées à terre. Très petites cette année, mais qui feront bien quelques bonnes compotes. Ramassé les noix tout en attendant que celles qui sont en haut de l'arbre finissent de tomber.

Tristesse (12)

 

Regardé les fleurs de la maison.

Tristesse (13)

 

Fait de la compote et de la gelée de vrais coings.

Tristesse (14)

 

Ramassé un bouquet que j'ai dédié à Véronique, un ange parti trop tôt au ciel. Je serai trop loin pour l'accompagner dans sa dernière demeure, en Pas de Calais. C'est ma façon à moi de lui rendre hommage.

 

Tristesse (15)

 

J'ai fait tout ça, pour me rapprocher de la nature qui, elle, ne nous déçoit pas comme les humains. J'avais besoin de communier avec elle, pour que mon petit coeur malade trouve un peu de sérénité dans ce monde de fous et de brutes où les âmes sensibles n'ont plus leur place. Tout ça aussi, pour éviter de penser, de ruminer. Il fallait que j'occupe mon esprit.

 

Je n'ai pas usage de pleurer sur mon sort, mais, là, je pleure sur notre société qui perd ses marques, qui débloque à plein tube et qui fait au passage des victimes. Une société dans laquelle je ne me reconnais plus. Où chaque jour un nouvel attentat, un nouveau meurtre a lieu. Où chaque jour on nous montre la souffrance de l'autre d'une manière tellement banalisée que cela ne touche plus personne. Une société qui me fait vomir. Et que je ne sais comment changer.

J'arrête là mes épanchements. Trop de larmes envahissent mes yeux. Je voulais juste crier ma peine, un moment, pour qu'on n'oublie pas les victimes de cette satanée société individualiste et cruelle. Pour ne pas oublier les anges, pour ne pas oublier Véronique.

 

Pardonnez moi si je vous ai choqué(e)s, mais je ne pouvais pas garder tout ça au fond de mon petit coeur qui n'arrive plus à contenir sa peine, tellement il est traumatisé.

 

Que cela ne vous empêche pas de passer une bonne journée.

 

Calinquette

 

 

Tristesse (16)

Posté par Calinquette à 05:13 - - Commentaires [90] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27 septembre 2017

Respecter les temps de séchage

AUTOMNE (1)

 

Le week-end dernier, nous avons eu de l'aide pour continuer la terrasse. Notre gendre est venu nous donner un coup de main. Petit mari et moi-même avons fini de déplacer le trois dernières tonnes de gravier pour le comblement. Mathias s'est occupé de la maçonnerie.

 

AUTOMNE (2)

AUTOMNE (3)

 

Cependant, vient un moment où il faut laisser sécher le béton. Alors que faire pendant ce temps ? Prendre la voiture ?

(Photos de la voiture de notre voisin, avec plein de petits véhicules de collection sur son tableau de bord).

 

AUTOMNE (4)

 

Nous somme partis à pied par ce bel après-midi de dimanche, admirant les fleurs et les baies sur notre chemin. Constatant que l'automne commence à imposer ses couleurs.

 

AUTOMNE (5)

AUTOMNE (6)

AUTOMNE (7)

AUTOMNE (8)

 

Petite virée vers le lac.

 

AUTOMNE (9)

 

Nous n'étions pas seuls. Il y avait celui qui marchait sur une corde, ceux qui jouaient à la pétanque, ou qui digéraient un bon pique-nique. D'autres qui préféraient pêcher ou lire.

 

AUTOMNE (10)

 

Ou encore donner à manger aux canards.

 

AUTOMNE (11)

 

Ceux qui jouaient, se faisaient bronzer, qui refaisaient le monde.

 

AUTOMNE (12)

 

Ceux qui dormaient, étaient venus en caravane, ou à cheval.

AUTOMNE (13)

 

Et ceux arrivés en 2CV ou qui militaient pour une planète sans pesticides et sans téléphone portable.

 

AUTOMNE (14)

AUTOMNE (15)

 

Et puis s'étonner d'une biche en plastique au beau mileu d'un jardin, retrouver la maison surveillée par Khanna Byss du haut de l'abris bois.

 

AUTOMNE (16)

 

Rester un peu en famille et profiter des derniers rayons du soleil qui jouaient à faire des ombres sur la petite cage du salon.

 

AUTOMNE (17)

 

Pofiter des temps de séchage pour profiter quand même un peu de la vie.

Car elle est bien courte. Garder en effet son esprit tournée vers Claudie qui a rejoint le paradis des artistes. Penser fort à elle.

 

Profiter tout simplement.

 

Bisous à tous.

 

Calinquette

 

AUTOMNE (18)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 septembre 2017

Il faut que je vous explique...

Terrasse 1 (1)

 

Il faut que je vous explique pourquoi je ne suis pas très présente en ce moment...

 

L'homme et moi sommes très occupés après notre travail et les week-end.

Il y a cinq ans, nous avons fait une jolie terrasse en lames de composite. J'étais toute contente.

 

Terrasse 1 (2)

Terrasse 1 (3)

 

Hélas, entre les fortes chaleurs de l'été et le froid et la neige de l'hiver, elle n'a pas tenu. Les lames se désolidarisaient, cassaient. Je suis même passée au travers, là où c'est le plus haut, bien évidemment ! Fatigués de la réparer par petit bouts, n'y faisant plus confiance, nous avons décidé de la refaire en béton, cette fois-ci. Mais avant, il a fallu tout démonter et porter les déchets à la décharge. Puis exploser les plots en béton... Un travail de titan.

Terrasse 1 (4)

Terrasse 1 (5)

Terrasse 1 (6)

Terrasse 1 (7)

 

Arpès, nous avons fait rentrer du gravier pour combler le fond. Il a fallu étaler les six tonnes, et six autres sont encore arrivées ce matin...

 

Terrasse 1 (8)

Terrasse 1 (9)

 

 

Ils nous reste donc à reprendre la brouette pour finir le gravier, les fondations du tour sont presque finies, les réhausseurs des regards vont être posés.

Après, ce sera la toupie pour finir le tout... Semaine prochaine ! Donc, pas trop de temps pour la blogo et encore moins pour bricoler...

 

Terrasse 1 (10)

 

Voilà, il ne faudra pas m'en vouloir si je passe en coup de vent chez vous...

 

Allez, ce n'est pas le tout, mais j'ai du pain sur la planche ! Remarquez, si vous ne savez pas quoi faire les jours à venir, on embauche...

 

Bisous en coup de vent !

 

Calinquette

 

 

Terrasse 1 (11)

Posté par Calinquette à 15:48 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2017

Le temps...

Le temps

 

"Le soleil qui se lève chaque matin à l’est
et plonge tous les soirs à l’ouest
sous le drap bien tiré de l’horizon
poursuit son destin circulaire
cadre doré enchâssant le miroir où tremblent les reflets
d’hommes et de femmes jetés sur une ombre de terre
par l’ombre d’une main qui singe la puissance..." (Michel LEIRIS, (né en 1901), La néréide de la mer rouge
).

 

Le temps qui passe, le temps qu'il fait.

 

Le temps a passé sur un bel été ensoleillé et très chaud. Juillet et les vacances (dont je vous ai dressé le parcours tout au long du mois d'août).

 

images

 

Le temps

 

Puis août fut venu avec la reprise du travail.

 

Le temps

 

Mais aussi son cortège de visites à la maison. Mettre les petits plats dans les grands pour satisfaire au mieux nos visiteurs.

Le temps

Le temps

 

Ramasser des mûres en famille pour faire des confitures. Faire de même avec les mirabelles.

Le temps

Le temps

 

Se dépêcher de faire de la gelée de groseilles pour son filleul qui l'adore et qui repartira avec après son séjour à la maison.

Le temps

Recevoir encore des cadeaux pour mon anniversaire. Un joli chat de Moustier Sainte Marie venant de ma soeur, qui a trouvé place avec certains de ses congénaires dans ma cage à oiseaux. Et un magnifique aloès de la part de mes filles qui savent combien j'aime cette plante !

Le temps

 

Puis septembre est arrivé.

 

Le temps

 

Amenant avec lui un froid précoce et diffiicile à supporter après les grandes chaleurs de l'été.

 

Le temps

 

Hésiter à faire du feu pour se réchauffer, se dire que quand même, l'hiver n'est pas encore arrivé...

Le temps

 

Tester la gelée de sureau. Un première.

Le temps

 

Et penser aux copinettes qui fêtent leur anniversaire, leur envoyer des petits présents d'amitié.

Le temps

Le temps

 

Prendre aussi cinq minutes pour participer à l'anniblog de Chris et lui envoyer une photo de mes vacances. Choisir la roulotte à Sigoyer, instants magiques de cet été...

 

02 SIGOYER 17 JUILLET 2017 (69)

 

"L’heure qu’il est

L’horloge marche. Mais sans aiguilles. Elle
n’avance ni ne retarde.
Temps fractionné mais à l’insu. Découpé mais
dans l’inconnu.
Dépisté mais insaisissable. Juste mais injustifié.
Les battements si réguliers du balancier font dire
:
« C’est l’heure ». C’est toujours l’heure. Mais
l’heure de quoi.

Ainsi mon corps, ma mécanique, mon ressort,
mon remontoir, mon cadran blanc, mes chiffres
noirs n’ont pas d’aiguilles. Et je ne sais, fabriquant
l’heure, quelle heure il est."
(Robert MALET, Les signes de l’addition).

 

Voilà, le temps a passé, le temps a changé.

Nous glissons tout doucement vers l'automne, ce qui m'attriste, sachant à quel point j'aime l'été et la chaleur du soleil.

 

Il est temps pour moi de vous laisser et de vous souhaiter un doux dimanche.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Le temps

Posté par Calinquette à 06:05 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 juin 2017

Saint Jean de Valériscle

Saint Jean de Valerisc (1)

 

Le week-end dernier, nous étions dans le Gard. Pas pour nous reposer, mais pour le mariage de ma belle fille. Cela se passait dans un joli village médiéval.

Situé aux portes des Cévennes, le village de Saint Jean de Valériscle est encore imprégné de son récent passé minier. Ce village est remarquable par ses maisons moyenâgeuses préservées. Elles forment les remparts par leur enchevêtrement et leurs caves communicantes. Les étroites ruelles et les passages voûtés conduisent à une petite place sur laquelle se trouve l'église romane et le château du 13ème siècle. Le quartier du Barry conserve une atmosphère médiévale saisissante et témoigne d’un urbanisme originel circulaire appelé "circulade".

Le village longtemps essentiellement agricole, était reconnu pour la qualité de ses oignons, et était indifféremment appelé Saint Jean-de-Valériscle ou Saint-Jean-de-Cèbes (oignons en occitan).

Les murs du village abritent le musée des blasons. Plus de 600 blasons harmonieusement présentés avec costumes et armes (Association Les Chevaliers du Monos). Mais nous n'avons pas eu le temps de le visiter...

 

Saint Jean de Valerisc (1)

page

Saint Jean de Valerisc (2)

Saint Jean de Valerisc (3)

Saint Jean de Valerisc (4)

Saint Jean de Valerisc (5)

Saint Jean de Valerisc (6)

Saint Jean de Valerisc (7)

Saint Jean de Valerisc (8)

Saint Jean de Valerisc (9)

Saint Jean de Valerisc (10)

Saint Jean de Valerisc (11)

Saint Jean de Valerisc (12)

Saint Jean de Valerisc (13)

Saint Jean de Valerisc (14)

Saint Jean de Valerisc (15)

Saint Jean de Valerisc (16)

Saint Jean de Valerisc (17)

 

Quittons Saint Jean de Valériscle pour nous rendre à Alès, dans une bien jolie boulangerie.

Saint Jean de Valerisc (18)

Saint Jean de Valerisc (19)

Saint Jean de Valerisc (20)

Saint Jean de Valerisc (21)

 

Bien que j'ai pris plusieurs photos, je peux vous dire que je n'ai pas eu le temps de tout visiter. En fait, j'ai passé deux jours en cuisine avec la mère de la mariée pour l'aider à préparer le repas pour cent vingt personnes... J'ai participé à la décoration de la salle et à plein d'autres choses.

Le mariage fut bien réussi. J'ai donné tout mon jus et j'ai repris le travail lundi matin complètement "explosée", selon les dires de mes collègues. Mardi clôture comptable de mon syndicat (je suis trésorière-comptable). Bref, pas bien eu le temps de me ressourcer... C'est pourquoi je suis passée en coup de vent chez vous en ce début de semaine et me suis couchée tous les soirs à vingt et une heures....

Je trie mes photos et je vais essayer de vous faire un résumé de cette belle fête à la déco zen.

En attendant, je vous fais des bisous.

 

Calinquette

 

 

Saint Jean de Valerisc (22)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : ,