28 septembre 2018

La Garde Adhémar - Le Val des Nymphes

Le Val des Nymphes (1)

 

Le site du Val des Nymphes, îlot de fraîcheur, imprégné de mystère, n'a jamais cessé de fasciner. Depuis l'Antiquité, ce site de sources fut le lieu d'un culte gallo-romain aux déesses mères, puis un habitat médiéval. Il ne reste que la très belle chapelle romane (XIIème siècle) du prieuré dépendant de l'Abbaye de Tournus.

Cette chapelle du XIIème siècle constitue un des plus beaux exemples d'art roman provençal inspiré de l'antique.

Le site du Val des Nymphes, dont le nom viendrait du culte gallo-romain aux déesses nymphes installé près des quatre sources qui arrosent le site, est occupé dès le haut Moyen Âge. Il constitua le principal site de peuplement de la commune de La Garde Adhémar et fut christianisé entre le Vème et le XIIème siècle. Il subsiste encore des vestiges de l'église Saint-Martin et des nécropoles chrétiennes.  En ce site déjà densément peuplé, les Bénédictins de Tournus fondèrent un prieuré vers le XIème siècle. À partir du XIIIème siècle, la population se déplaça vers le bourg castral fortifié de La Garde Adhémar.

Le prieuré du Val des Nymphes semble également déserté dès le XIVème siècle par les moines qui se réfugient à l'intérieur des remparts. Parmi les quatre églises du Val des nymphes qui existaient au début du XIIème, seule l'église priorale Notre Dame survécut.

Donnée par une bulle du pape Paul III du 4 janvier 1540 à l’église collégiale de Grignan, elle est régulièrement entretenue par la communauté villageoise jusqu'à la révolution.

Au XIXème, elle fut abandonnée et tomba en ruines : sa voûte s’écroula.

 

Le Val des Nymphes (2)

Le Val des Nymphes (3)

Le Val des Nymphes (4)

Le Val des Nymphes (5)

Le Val des Nymphes (6)

Le Val des Nymphes (7)

Le Val des Nymphes (8)

 

La chapelle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1889.

L’édifice fut restauré en 1991 par les Monuments Historiques et retrouva une couverture.

J'ai donc connu la chapelle alors qu'elle était ainsi :

 

Le Val des Nymphes (9)

 

Et voici ce qu'elle est devenue :

 

Le Val des Nymphes (10)

Le Val des Nymphes (11)

Le Val des Nymphes (12)

Le Val des Nymphes (13)

Le Val des Nymphes (14)

Le Val des Nymphes (15)

 

Sur la pierre, de nombreuses marques des compagnons qui ont participé à sa restauration sont gravées.

 

Le Val des Nymphes (16)

Le Val des Nymphes (17)

Le Val des Nymphes (18)

Le Val des Nymphes (19)

Le Val des Nymphes (20)

 

Pas très loin de là, dans la garrigue si chère à mon coeur, nous avons fait une promenade digestive.

 

Balade centre aéré (1)

 

De beaux chardons bleus , des pistachiers sauvages. Vous pouvez voir sur les photos la galle du pistachier-térébinthe. C'est une feuille qui a subi une mutation pour contenir les oeufs de son parasite. Ici des baizongias pistaciae (punaises bleues), sur les photos suivantes..

 

Balade centre aéré (2)

Balade centre aéré (3)

Balade centre aéré (4)

Balade centre aéré (5)

 

Quel désastre que de voir les buis fichus, tous dévorés par la pyrale, ce satané papillon venu de Chine. Pas un seul n'a survécu !

 

Balade centre aéré (6)

Balade centre aéré (7)

Balade centre aéré (8)

Balade centre aéré (9)

 

Ainsi s'achève une semaine de pur bonheur, dans une région chère à mon coeur. Le rythme des visites a été soutenu, mais j'ai vu tout ce que je souhaitais. Cela a été une bouffée de plaisirs en famille. Seulement, toutes les bonnes choses ont une fin, et il m'a fallu dire au-revoir à la Drôme Provençale et à l'Ardèche du Sud. Je suis repartie le coeur chargé de bons souvenirs pour affronter la suite de ma vie.

 

J'espère que cette semaine passée en ma compagnie vous aura plu.

 

Bisous tout doux.

 

Calinquette

 

 

Balade centre aéré (10)

Posté par Calinquette à 06:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 septembre 2018

La Garde Adhémar

0

Durant ma semaine en Drôme Provençale, je ne pouvais pas faire autrement que d'aller à La Garde Adhémar.

Pendant cette période, j'ai aimé retrouver les endroits que j'avais côtoyés au début de ma vie, me rendant compte qu'au final, cette région m'avait beaucoup manquée. Cela m'a fait du bien de retrouver mes racines.

Fief des Adhémar (La maison Adhémar était une illustre et ancienne famille de la noblesse du Dauphiné ; elle fut au Moyen Age -12ème siècle - l'une des plus puissantes de sa province). La Garde-Adhémar a gardé presque intacte son atmosphère médiévale, et à ce titre, mérite bien son classement parmi les plus beaux villages de France.

Perché sur un éperon rocheux qui surplombe la vallée du Rhône et la protège du Mistral grâce à ces enceintes, la Garde-Adhémar enchantera l'amoureux des vieilles pierres, lui faisant parcourir à travers ses ruelles pavées, un passé encore bien présent : murets parcourus de lierre, fiers cyprès, oliviers argentés, ancestrales maisons restaurées avec amour, passages voûtés, petits restaurants, galeries d'art et d'artisanat, placette hors du temps dont vous pourrez goûter le charme en dégustant un verre à la terrasse du café.

Perché au-dessus de la route de vos vacances en Provence, La Garde Adhémar vous invite à la découverte de ses ruelles, de ses maisons et monuments de calcaire blanc, témoins de son passé médiéval.

 

La Garde Adhémar (2)

La Garde Adhémar (3)

La Garde Adhémar (4)

La Garde Adhémar (5)

La Garde Adhémar (6)

La Garde Adhémar (7)

La Garde Adhémar (8)

 

Depuis le parvis de l’église romane du XIIème  siècle on embrasse d’un seul regard la vallée du Rhône et les monts du Vivarais. En contrebas se niche le « Jardin des Herbes » (plantes aromatiques et médicinales) qui nous met aux parfums de la Provence

.

La Garde Adhémar (9)

 

Plaques en émail, souvenir d'un temps où un artisan faisait de magnifiques objets et bijoux en émaux. Depuis qu'il a pris sa retraite, personne n'a pris sa place. Quel dommage !

 

La Garde Adhémar (10)

La Garde Adhémar (11)

La Garde Adhémar (12)

La Garde Adhémar (13)

La Garde Adhémar (14)

La Garde Adhémar (15)

 

L'église Saint Michel, une merveille de l’art roman provençal, à clocher octogonal, imposante et majestueuse, construite en belvédère sur la plaine du Rhône. L'érudit remarquera - comme parait-il Prosper Mérimée en 1846, alors inspecteur des Monuments historiques - son abside occidentale, détail architectural particulièrement rare. Le plus souvent en effet, l'abside est située en direction de l'orient, afin que les fidèles fassent leurs prières vers l'est, face au soleil levant. Car dans la doctrine chrétienne, la lumière est le symbole du Christ: "Je suis la lumière du monde, qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres"...

L'autel de pierre provient de la chapelle du Val des Nymphes où je vous emmènerai dans un prochain billet.

 

La Garde Adhémar (16)

La Garde Adhémar (17)

La Garde Adhémar (18)

La Garde Adhémar (19)

20180908_082453

 

En face de l'église, la chapelle des pénitents avec ses fresques du 16ème et 17ème siècles. Hélas fermée pour que je puisse vous les montrer.

 

La Garde Adhémar (20)

La Garde Adhémar (21)

La Garde Adhémar (22)

La Garde Adhémar (23)

La Garde Adhémar (24)

 

Passer devant ce qui fut la Poste, où j'ai travaillé au début de ma carrière.

 

La Garde Adhémar (25)

La Garde Adhémar (26)

La Garde Adhémar (27)

La Garde Adhémar (28)

La Garde Adhémar (29)

La Garde Adhémar (30)

La Garde Adhémar (31)

 

Ici une cuve lapidaire. C'est un fouloir de l'époque romaine. Le jus de raisins ainsi pressé avec les pieds coulait dans un petit réservoir juste à côté afin de produire du vin.

 

La Garde Adhémar (32)

La Garde Adhémar (33)

La Garde Adhémar (34)

La Garde Adhémar (35)

La Garde Adhémar (36)

La Garde Adhémar (37)

La Garde Adhémar (38)

 

Se replonger dans ce passé m'a fait du bien au moral. Au soleil de Provence, on est si bien qu'on en oublie tous ses soucis.

Je sais que les amoureuses des vieilles pierres (n'est-ce pas Cathy) vont se régaler avec mon billet.

La suite la prochaine fois. On reste à La Garde Adhémar, à quelques kilomètres en-dessous du village.

 

A très vite. Bisous.

 

Calinquette

 

 

La Garde Adhémar (39)

Posté par Calinquette à 06:31 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2018

Tourne, tourne, petit moulin...

Moulin Pierrelatte (0)

 

Pierrelatte est la ville où j'ai passé la majorité de mon enfance, et où j'ai étudié au collège et au lycée.

De bons souvenirs me lient à cet endroit. Un regret : que mes halles qui figurent sur la première photo et que j'ai connues à mon arrivée, aient été détruites.

 

Moulin Pierrelatte (1)

Moulin Pierrelatte (2)

Moulin Pierrelatte (3)

Pierrelatte (1)

 

La chapelle des pénitents, le théâtre du Rocher.

Pierrelatte (2)

 

La porte du gouverneur, le musée.

Pierrelatte (3)

Pierrelatte (4)

Pierrelatte (6)

 

Gargantua et sa légende (il se serait assis sur la Dent de Rez pour enlever un caillou dans sa chaussure, le rocher de Pierrelatte). Un vestige des remparts avec sa porte Sud.

Pierrelatte (8)

 

J'ai vécu longtemps à Pierrelatte, mais je ne connaissais pas tout de son histoire. Alors cette semaine de "vacances" a été pour moi l'occasion d'en découvrir un peu plus.

Au retour de la Ferme aux Crocodiles, nous nous sommes arrêtés un instant pour visiter le petit moulin à vent de Pierrelatte.

 Ce moulin a été construit en 1839 par un dénommé Jean François Pellegrin, boulanger de son état. Sa période d’activité semble avoir été courte,  entre 1839 et 1880..
En 1880, il est porté au cadastre comme écurie. Ce moulin revêt un caractère assez singulier avec sa situation en plaine.
L’Association Les Ailes du Moulin de Pierrelatte ayant pour objectif de remettre le moulin en état, s’est entourée d’entreprises compétentes pour mener à bien le projet.

L’inauguration a eu lieu le 16 septembre 2011.

Avant, il était comme ceci :

 

Moulin Pierrelatte (4)

 

Le voici maintenant :

 

Moulin Pierrelatte (5)

Moulin Pierrelatte (6)

 

Son originalité : les roulements sont fait avec des boules de pétanque !

 

Moulin Pierrelatte (7)

Moulin Pierrelatte (8)

Moulin Pierrelatte (9)

Moulin Pierrelatte (10)

Moulin Pierrelatte (11)

Moulin Pierrelatte (12)

 

La visite n'est pas longue, car il est tout petit, mais elle est très intéressante. il aurait été dommage que ce moulin à vent de style et de fonctionnement provençal soit détruit.

Pierrelatte (7)

J'ai aussi visité le musée de la ville qui se trouve dans l'ancienne prison à courts séjours. Il retrace son histoire de la préhistoire à sa période contemporaine.

Entourée de palissades montagneuses, recouvertes d'immenses forêts verdoyantes et giboyeuses, la plaine tricastine débouche au sud du Robinet. À l'ouest, c'est une vaste étendue marécageuse, arrosée largement par le Rhône.

 Là est née PetraLatta (pierre large), Pierrelatte, pierre retirée de la chaussure de Gargantua, comme le dit si joliment la légende. Ligures, Celtes, apportent avec l'Empire romain la civilisation. Il faut attendre le Moyen Âge pour qu'enfin s'installe un régime féodal, avec seigneurs, coseigneurs et plus tard consuls. Une forteresse est construite sur le Rocher. Jusqu’en 1450, le château de Pierrelatte et les territoires avoisinants sont aux mains de plusieurs seigneurs ou coseigneurs. A partir de 1450, la seigneurie de Pierrelatte devient l’apanage d’un seul. A cette date, il s’agit de Louis, fils du roi, futur Louis XI, intéressé par cette place qu’il rattache ainsi à son Dauphiné. On lui doit l’agrandissement du château, la construction de chapelles en son sein et probablement la construction ou la reconstruction d’un  deuxième rempart protecteur pour la cité, qui a partiellement subsisté rue des Remparts de l’Ouest, rue des Remparts du Nord, rue des Remparts du Midi. A l’époque moderne se succèdent de grands personnages comme seigneur de Pierrelatte, rien moins qu’Henri IV à la fin du XVIe siècle, puis Louis XIII jusqu‘en 1637. C’est sur l’ordre de ce dernier, en 1633, que le château sur le Rocher est démantelé.

En 1816, le rocher devient la propriété du dénommé Jacques Xavier Pradelle, et devient une carrière, avec une exploitation dès lors intensive, au profit essentiellement des Ponts et Chaussées et de l’entretien des routes, et la construction des maisons alentour. Le Rocher va progressivement disparaître.

La chapelle des Pénitents située au pied du Rocher et à l’intérieur de ce premier rempart, est en partie datée du XIIe siècle.

 Il subsiste aussi un imposant portail rue du château, seul vestige d’un hôtel particulier appelé communément « maison des Gouverneurs ». Ce portail daterait de 1548.

 La sauvegarde du rocher ne prend vraiment corps qu’à partir de 1913. La première motivation est de perpétuer ce qui a donné son nom à la Commune. Mais l’acquisition par la celle-ci n’est effective qu’en 1919. En 1921, le Rocher est classé « site naturel de caractère artistique ». Il accueille cette même année ses premiers spectacles. 

Vers 1955, un château d’eau, aujourd’hui désaffecté, vient combler une grande échancrure au nord.

Pierrelatte (9)

Pierrelatte (10)

Pierrelatte (11)

Pierrelatte (12)

Pierrelatte (5)

Pierrelatte (13)

Pierrelatte (14)

Pierrelatte (15)

Pierrelatte (16)

Pierrelatte (17)

Pierrelatte (18)

Pierrelatte (19)

Pierrelatte (20)

Pierrelatte (21)

Pierrelatte (22)

Pierrelatte (23)

Pierrelatte (24)

Pierrelatte (25)

Pierrelatte (26)

Pierrelatte (27)

Pierrelatte (28)

Pierrelatte (29)

Pierrelatte (30)

Pierrelatte (31)

Pierrelatte (32)

 

J'aime en savoir un peu plus sur les endroits qui ont été importants pour moi. Et là, je dois dire que je me suis régalée à écouter cette guide vraiment passionnée de l'histoire de Pierrelatte. J'ai littéralement bu ses paroles, me laissant absorber par sa passion. J'espère que j'aurai bien restranscrit ses paroles...

Doux dimanche.

 

Bisous ! BiZoux !

 

Calinquette

 

 

Moulin Pierrelatte (14)

Posté par Calinquette à 05:51 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2018

Ah ! Les Crococos, les crococos, les crocodiles...

La ferme aux crocodiles (1)

 

Quand vous arrivez à Pierrelatte, le ton est donné dès l'entrée de la ville. Entre la statue de Gargantua (je vous en avais déjà parlé ICI), le crocodile et les tortues en plantes.

Eh oui, c'est ici que se trouve la Ferme aux Crocodiles. Je l'ai connue à ses débuts, en 1994, quand ce n'était qu'une petite serre, la Serre aux Crocodiles.

C'est une sorte de parc zoologique, constitué d'une serre de 8 000 m² et d'un parcours extérieur de 4 000 m².

Outre son aspect touristique, cette ferme participe activement à la conservation et à la protection des espèces en collaborant avec des scientifiques.

La jeunesse voulait y aller, alors on leur a fait plaisir.

 

La ferme aux crocodiles (2)

La ferme aux crocodiles (3)

 

Dans la Ferme aux crocos, il y a une végétation luxuriente et de bien jolies fleurs.

 

La ferme aux crocodiles (4)

La ferme aux crocodiles (5)

La ferme aux crocodiles (6)

La ferme aux crocodiles (7)

La ferme aux crocodiles (8)

La ferme aux crocodiles (9)

La ferme aux crocodiles (10)

La ferme aux crocodiles (11)

La ferme aux crocodiles (12)

La ferme aux crocodiles (13)

La ferme aux crocodiles (14)

 

Dans la ferme aux crocos, il y a des serpents.

 

La ferme aux crocodiles (15)

La ferme aux crocodiles (16)

La ferme aux crocodiles (17)

 

Dans la ferme aux crocos, il y a des poissons, des varans.

 

La ferme aux crocodiles (18)

 

Dans la serre aux crocos, il y a de beaux décors, les menus affichés, des jeux pour les enfants.

 

La ferme aux crocodiles (19)

 

Dans la ferme aux crocos, il y a un laboratoire et une écloserie où on peut voir les derniers nés..

 

La ferme aux crocodiles (20)

La ferme aux crocodiles (21)

La ferme aux crocodiles (22)

 

Dans la serre aux crocos, il y a plein de choses.

 

La ferme aux crocodiles (23)

La ferme aux crocodiles (24)

 

Dans la serre aux crocos, il y a des varans qui côtoient les tortues.

 

La ferme aux crocodiles (25)

La ferme aux crocodiles (26)

La ferme aux crocodiles (27)

La ferme aux crocodiles (28)

 

Dans la serre aux crocos, il y a une grotte aux fossiles.

 

La ferme aux crocodiles (29)

La ferme aux crocodiles (30)

La ferme aux crocodiles (31)

La ferme aux crocodiles (32)

 

Et dans la serre aux crocos, il y a des animaux qui sont arrivés dans ces petits casiers, à la naissance de l'endroit.

 

La ferme aux crocodiles (33)

 

Des animaux qui ont bien grandi depuis... J'ai nommé, les crocodiles et les caïmans !

 

La ferme aux crocodiles (34)

La ferme aux crocodiles (35)

 

Et chance, c'était le jour de nourriture ! Ils ne sont nourris que deux fois par semaine. Normalement, ils ne mangent qu'une fois par semaine, mais ceux qui n'ont pas mangé le dimanche, mangent le mercredi et inversement.

 

La ferme aux crocodiles (36)

La ferme aux crocodiles (37)

La ferme aux crocodiles (38)

La ferme aux crocodiles (39)

La ferme aux crocodiles (40)

 

A la ferme aux crocos, il y a aussi des oiseaux.

 

La ferme aux crocodiles (41)

 

Ces hérons sont hallucinants ! Ils viennent tout contre les crocodiles au moment du repas. Ils n'ont pas peur d'eux, mangent leurs restes et ils ne sont pas non plus effrayés par les humains, j'ai presque pu toucher l'un d'eux qui était juste devant moi.

 

La ferme aux crocodiles (42)

La ferme aux crocodiles (43)

 

Dans la ferme aux crocodiles, il y a des crocodiles du Nil, le caïman à lunettes (Guyane française), le gavial du Gange, le crocodile du Mexique, le caïman noir, le crocodile nain, l'alligator de Chine, l'alligator d'Amérique, le faux gavial de Malaisie, l'alligator albinos (unique en Europe), la tortue géante des Galapagos, le tortue géante des Seychelles, la tortue géante d'Aldabra (l plus grosse terrestre du monde), ma tortue sillonée, la cistude d'Europe, le dragon de Komodo, des tortues alligator, des lézards, des oiseaux, des serpents dans un joli cadre tropical.

Voilà, la visite est terminée, j'espère qu'elle vous a plu.

 

@ très vite. Bisettes du jour.

 

Calinquette

 

 

La ferme aux crocodiles (44)

Posté par Calinquette à 06:02 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 janvier 2017

Des échoppes comme on les aime

Nyons (1)

 

Mes activités professionnelles m’amènent souvent à me déplacer. Cette semaine, j’ai fait une visite de bureau à Nyons, en Drôme Provençale.

Nyons ou «la Nice des Alpes dauphinoises», en raison d'un ensoleillement comparable à celui de Nice. Ce climat méditerranéen qui profite si bien aux oliviers. Les olives de Nyons sont d'ailleurs très réputées...

 

Nyons (2)

 

En attendant l’heure de notre rendez-vous, nous avons arpenté, mon collègue et moi quelques rues de la ville et avons passé un moment sur la place du Docteur Bourdongle dite place des Arcades qui était une des places consacrée au marché ou aux foires de Nyons. Elle fut probablement créée au XIVe siècle. Sur cette place, se tenait d'ailleurs le marché aux cocons de soie.

 

Nyons (3)

 

Avec encore une légère ambiance de Noël, j'ai pu profiter, sous ces arcades d'un autre temps, de bien jolies échoppes. Je les ai prises en photos afin de les partager avec vous.

 

Nyons (4)

Nyons (5)

Nyons (6)

Nyons (7)

Nyons (8)

Nyons (9)

 

Un petit tour vers l'église, datant de la fin du Xe siècle et reconstruite au cours de la première moitié du XVIIe siècle, après les destructions liées aux guerres de religion. Une jolie crèche et un grand orgue à l'intérieur, ainsi que de bien beaux tableaux datant des récollets.

Nyons (10)

Nyons (11)

Nyons (12)

Nyons (13)

Nyons (14)

Nyons (15)

Nyons (16)

 

De loin, nous avons apperçu la Tour Randonne, appelée aussi la chapelle de Bon Secours située sur les hauteurs du quartier des Forts. Elle mesure 24 mètres de hauteur et domine toute la vallée. La tour Randonne fut jadis construite par Randonne de Montaubant en 1280.

 

Nyons (17)

 Nyons (18)

 

Si vous passez par Nyons, vous pourrez aussi visiter le pont roman, inauguré en 1409, reliant les deux rives de l'Eygues avec une seule arche de 43 m et qui domine la rivière de plus de 18 m. Il est classé second pont de France de qualité aussi pure. Le pont était bien gardé par une redoute élevée à chaque extrémité, et la tour du péage qui occupait le centre du pont. Le pont est classé monument hitorique depuis le 8 octobre 1925.

Le château féodal, dit château vieux.

Les vieux moulins, la savonnerie dantant des années 1730. Les oliveraies et le musée de l'olivier. Les vignes qui donnent le si bon vin des Côtes du Rhône.

Tout cela sous un climat particulier. Sauf que le jour où nous y sommes allés, il pleuvait et ne faisait pas si chaud que ça... Il n'empêche que la visite m'a bien enchantée et que j'ai eu l'envie de la partager avec vous.

J'espère que cette promenade vous aura plu. En attendant de le savoir par vos commentaires, plein de bisettes.

Calinquette

Nyons (19)

Posté par Calinquette à 16:08 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 juin 2016

Congrès

TERSANNE (1)

 

En fin de semaine dernière, j'ai passé deux jours dans le Nord Drôme, à Tersanne (à côté d'Hauterives où se trouve le palais du facteur cheval). S'y déroulait le congrès de mon syndicat. Dans un cadre tellement sympathique que je ne résiste pas à l'envie de vous montrer les photos que j'ai prises là-bas. Même si la pluie s'était invitée, cela ne m'a pas empêchée d'apprécier les vieille pierres de ce lieu très argéable.

 

TERSANNE (2)

TERSANNE (3)

TERSANNE (4)

TERSANNE (4)

TERSANNE (6)

TERSANNE (7)

TERSANNE (8)

Nous navons pas pu profiter de la piscine, trop froid !

TERSANNE (9)

TERSANNE (10)

TERSANNE (11)

TERSANNE (12)

TERSANNE (13)

TERSANNE (14)

TERSANNE (15)

TERSANNE (16)

TERSANNE (17)é.

 

Un bien beau gîte. Voici la chambre où j'ai dormi comme un bébé.

TERSANNE (18)

 

Et puis je me suis fait une super copine qui ne m'a pas quittée...

TERSANNE (19)

TERSANNE (20)

 

Deux jours bien agréables, même si studieux. Dans un beau décor où le soleil nous a manqué.

Par contre cela marque un changement d'importance en ce qui me concerne. Je pense que je n'aurais plus beaucoup de temps pour venir sur mon blog. En effet, le dernier jour, en plus d'être la comptable, j'ai été élue trésorière, membre du secrétariat et du conseil syndical. Ce qui fait que je vais êtres très occupée !!!

J'ai encore des choses à vous montrer, très en retard entre mes publications et mes créations. Mais après l'été, je crois que vous ne me verrez plus beaucoup. J'espère que vous comprendrez et ne m'en voudrez pas.

Dans ma boîte, les choses évoluent d'une manière trop difficile à avaler. Alors si je peux faire quelque chose pour faire reculer la bêtise managériale, c'est maintenant ou jamais...

Bannières anciennes (8)

Avant de vous quitter, une info : mon amie Patricia fête les six ans de son blog. Une petite visite s'impose ICI ! D'autant plus qu'il y a non pas un, mais deux cadeaux à gagner...

ob_5345b3_anniblog-6ans

 

Je vous souhaite une belle fin de semaine.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

TERSANNE (21)

Posté par Calinquette à 05:51 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , ,