10 août 2019

Moulin à huile

1

 

Bonjour à toutes et à tous.

Aujourd’hui, nous restons à Nyons, pour une autre visite qui a suivi celle de la distillerie.

« La seule différence entre Nyons et le Paradis c’est qu’à Nyons, on est bien vivant »

disait René Barjavel. Enfant du pays, il a grandi sur ces terres entourées d’oliviers au pied des Baronnies Provençales.

La petite ville touristique de Nyons est classée parmi « Les Plus Beaux Détours de France ». C’est un village drômois situé dans le Parc naturel régional des Baronnies.

Sa topographie, son relief et sa situation géographique lui confèrent un microclimat exceptionnel puisqu'elle est nichée au cœur d'une cuvette naturelle et entourée de moyennes montagnes.

Une situation géographique idéale alliée à un climat des plus privilégié lui permettent de profiter et d'exploiter pleinement la qualité de son environnement.

Sa célèbre oliveraie classée aux sites remarquables du goût en témoigne. L'exceptionnel taux d'ensoleillement, les hivers doux, les chaudes journées d'été, l'absence du mistral, le caractère méditerranéen de la cité, … toutes ces conditions réunies ont valu à Nyons d'obtenir la première AOC pour les olives et pour l'huile d'olive en France.

(Sa production de vins est rattachée à l'appellation Côtes du Rhône)

Surnommée depuis longtemps « Le Petit Nice » Nyons a beaucoup d'attraits et a su en tirer parti. Un site de villégiature reconnu et apprécié depuis le XIXè siècle et qui ne cesse d'accroitre.

 

La ville possède également un patrimoine monumental, des bâtiments classés ou inscrits aux monuments historiques. Je vous ai déjà parlé de la Place des Arcades créée au XIVème siècle et consacrée aux marchés et aux foires de Nyons. Le quartier fort à l'allure médiévale dominée par la Tour randonne et la tour dite Dauphine (ICI).

 

 2

 

Un autre de ces édifices est le pont Roman inauguré en 1409 par l'évêque de Vaison la Romaine, sur la rivière de l’Eygues. Il est au bout de la promenade de la Digue, là où se trouve la distillerie Bleu Provence que je vous ai montrée il y a peu.

Les vieux moulins datant du XVIIIème et XIXème siècles peuvent être visités. C’est ici que nous avons appris les opérations nécessaires à l'élaboration de l'huile d'olive.

Unique et insolite : La Scourtinerie, dernière fabrique en France de scourtins, petits paniers plats tressés en en fibre de coco utilisés comme filtre pour l’extraction de l’huile d’olive. Nous n’avons hélas pas eu le temps de la visiter. L’après-midi était trop courte pour tout faire. Ce n'est que partie remise.

 

En attendant, on va donc visiter ce moulin à huile qui date de 1870.

 

3

4

5

 

On entre d'abord par la boutique joliment mise en scène, où se trouvent huile d'olive et savons. Parce qu'ici se trouve à la fois un musée de l'huile d'olive, mais aussi une ancienne savonnerie.

 

6

7

8

9

 

Puis, on descend au sous-sol pour une visite guidée par trois films qui retracent la vie de cet endroit, et expliquent l'utilisation de l'olive sous toutes ses formes. Rien ne se perd avec ce produit. Je vous fais une explication rapide, et laisse ensuite place aux photos de toutes mes machines de l'époque.

 

On utilise l’olive noire aux arômes d’artichaut et de noisette pour la fabrication de l’huile.

Une fois les olives cueillies, elles sont transitées au Moulin, là le Moulinier peut entamer la première étape de fabrication de l’huile d’olive. Les olives ont effeuillées et lavées.

Puis, elles passent sous des meules en granit pour être broyées. L’olive n’est pas dénoyautée, cela permet une meilleure conservation de l’huile, grâce aux propriétés de l’amande qui se trouve à l’intérieur. Le broyage doit se faire à une température inférieure à 27° C. Dans l’ancien moulin, la température est fraîche, très fraîche !

La pulpe est récupérée, et mise dans des scourtins qui passent ensuite sous presse afin de récupérer le liquide doré. C’est ce qu’on appelle la première pression à froid.

Les scourtin est une sorte de panier, ou béret en fibre de coco, fabriqués eux aussi à Nyons.

Je vous invite d’ailleurs à cliquer sur l’image ci-dessous pour en apprendre plus.

 

SCOURTINS

 

(On y apprend qu’après le gel de 1956, ils ont d’ailleurs lancé une nouvelle mode : celle des tapis provençaux, la production de scourtins ne pouvant se poursuivre, faute d’oliviers).

 

La pâte sèche qui reste s’appelle les grignons. Ils peuvent être utilisés en tant que compost pour les champs d’oliviers. Certains boulangers pâtissiers s’en servent depuis peu comme chapelure. Ils peuvent aussi être employés comme combustible pour le chauffage ou employés dans l’alimentation du bétail (ovins).

 Autrefois, les grignons avaient un débouché important dans l'industrie agroalimentaire, par l'extraction de l'huile résiduelle à l'aide de solvants. Elle était ensuite raffinée pour conduire à la catégorie huile de grignons d'olive raffinée et assemblée avec de l'huile d'olive vierge afin de produire de l'huile de grignon d'olive, huile alimentaire bon marché. Cette huile de grignon d'olive est toujours utilisée dans la fabrication du savon de Marseille

L’entreposage de l’huile d’olive se faisait dans de grandes jarres en terre cuite dont le haut était vernis afin que les souris n'y entrent pas..

 Avant de voir mes photos, je vous invite à cliquer sur l'image ci-dessous pour une petite présentation du lieu par son actuel propriétaire :

 

PRESENTATION

10

11

12

13

14

15

16

17

19

20

21

22

 

Dans la seconde salle se trouvent de nombreuses lampes anciennes qui servaient à éclairer les moulins, ainsi que divers objets du quotidien ou souvenirs de ceux qui ont construit ce lieu (Cf. lien de la première vidéo).

 

23

24

25

26

27

28

29

 

Puis nous avons pris un couloir qui nous a amenées directement au pied souterrain du pont roman. Parce ce que là, se trouvait la savonnerie.

Ce sera pour un prochain billet...

 

A bientôt donc pour la suite, gros poutous.

 

Calinquette

 

 

68

Posté par Calinquette à 07:30 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


07 août 2019

Couronnes de lavande

Couronnes de lavande (1)

 

Vous n'êtes pas sans savoir que j'aime particulièrement la lavande et son odeur.

Je me suis donc lancée dans un petit bricolage que ne sollicitait pas mes épaules : la confection de deux couronnes.

Pour la première, j'ai pris comme support un coeur en bois que j'avais. En finition, j'ai mis un petit ruban de satin violet et la broche que ma soeur m'avait faite pour le mariage de ma nièce, elle aussi en ruban de satin.

 

Couronnes de lavande (2)

Couronnes de lavande (3)

Couronnes de lavande (4)

Couronnes de lavande (5)

Couronnes de lavande (6)

Couronnes de lavande (10)

 

Je l'ai accrochée au-dessus de la petite fenêtre de mon entrée.

 

Couronnes de lavande (11)

 

Comme il me restait de la lavande, j'ai pris un cintre que j'ai plus ou moins mis en forme de coeur. En finition, juste de la ficelle de lin.

 

Couronnes de lavande (10)

Couronnes de lavande (8)

Couronnes de lavande (9)

Couronnes de lavande (10)

 

Celle-ci, je l'ai placée directement sur ma porte d'entrée, en couronne de bienvenue.

 

Couronnes de lavande (7)

 

Deux petits bricolages sympas qui fleurent bon la lavande.

Alors, laquelle préférez-vous ?

 

Dans l'attente de vos réponse, je vous fais de gros poutous.

 

Calinquette

 

 

Couronnes de lavande (12)

Posté par Calinquette à 07:47 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 août 2019

Des traits dans le ciel

04 08 2019 (1)

 

Hello,

 

Comme tous les lundis, on commence la semaine avec le ciel pour Arlette.

Voici celui d'hier matin, où plusieurs avions se sont rencontrés dans le ciel et ont laissé des traces blanches qui se sont estompées au fil du temps, pour ressembler à des nuages.

 

04 08 2019 (2)

04 08 2019 (3)

04 08 2019 (4)

04 08 2019 (5)

04 08 2019 (6)

04 08 2019 (7)

04 08 2019 (8)

 

Douce semaine à tout(e)s.

 

BiZoux ! BiSoux !

 

Calinquette

 

 

04 08 2019 (9)

Posté par Calinquette à 07:25 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :