31 août 2017

Dans une heure...

Barjac (1)

 

Kikou !

J'ai beaucoup de retard sur la blogo et dans mes mails, en ce moment, mais mon mari et moi sommes en train de démonter notre terrasse de 80 mètres carrés, en composite, pour la refaire en dur. C'est un gros chantier, croyez moi.

Je viens quand même aujourd'hui vous raconter mon week-end des douze et treize août. En rentrant du travail, le samedi, vers treize heures, mon époux m'a dit : "prépare ta valise, dans une heure on est partis". L'avantage d'avoir un van toujours prêt...

Nous sommes donc descendus dans le Gard, à Barjac. Un peu plus d'une heure après l'inviation, quand même...

La petite ville de Barjac se situe dans la Vallée de de Cèze, a mi-chemin entre les gorges de l'Ardèche et les Cévennes.

Outre le plaisir évident de flâner dans une ancienne ville avec ses ruelles pavées, ses placettes et ses vieilles maisons en pierre qui portent bien leur âge, Barjac se démarque des autres villages du coin par la forte influence Renaissance sur son architecture.


À Barjac les foires jouaient un grand rôle dans la cité, leurs origines remontant au règne de François 1er. Fidèle a cette tradition, une grande foire aux antiquités a lieu chaque année les week-ends de Pâques et du 15 août, réunissant 430 exposants venus de tous les coins de France et même de plus loin. Voilà la raison de notre escapade, où antiquités et brocantes sont exposées dans une ambiance agréable à l’ombre de platanes centenaires.

Barjac (7)

 

Barjac (1)

Barjac (2)

Barjac (3)

Barjac (4)

Barjac (5)

Barjac (6)

 

Allez, pour les fans de belles choses anciennes, place aux photos. Je suis certaine que je vais faire nombre d'envieux !

 

Barjac (8)

Barjac (9)

Barjac (10)

Barjac (11)

Barjac (12)

Barjac (13)

Barjac (14)

Barjac (15)

Barjac (16)

Barjac (17)

Barjac (18)

Barjac (19)

Barjac (21)

 

Une magnifique foire que je voulais partager avec vous. Et si je vous dis que j'ai été sage et que je n'ai rien acheté, vous me croyez ?

C'est pourtant la vérité. Les travaux de la maison sont passés avant la brocante. Toutefois, il y a eu le plaisir des yeux, l'ambiance. C'était un beau week-end, avec le soleil, la chaleur du midi.

Si un jour vous avez l'occasion de vous y rendre, vous ne serez pas déçus. Il y en a pour tous les goûts. Mais attention, ce n'est pas un vide grenier, les prix sont pulôt élévés..

 

Gros bisous.

 

Calinquette

 

 

Barjac (22)

Posté par Calinquette à 06:07 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 août 2017

Quand un nuage passe

Ciel 23 08 2017 (1)

Ciel 23 08 2017 (2)

 

Mercredi dernier, un gros nuage passait dans le ciel, sans nous porter de pluie, hélas, car c'est bien sec chez nous et les réserves d'eau sont taries...

Mais l'effet du soleil qu'il cachait était fort joli, alors j'ai pris le ciel pour le rendez-vous chez Arlette & Sylvie.

 

Ciel 23 08 2017 (3)

Ciel 23 08 2017 (4)

 

Belle semaine.

 

Bisouilles

 

Calinquette

 

 

Ciel 23 08 2017 (5)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

27 août 2017

Une demande particulière

Tapis d'éveil (1)

 

Comme je vous l'ai déjà dit, à notre retour de vacances, ma fille aînée nous a rejoints pour passer quelques jours à la maison.

 

Cette dernière a fait un choix de vie, préférant quitter le monde commercial et bancaire pour se diriger vers une toute autre carrière. Nous avons eu la joie d'apprendre qu'elle avait réussi son projet et qu'elle était acceptée comme assistante maternelle.

Donc, si vous habitez dans l'Ain, près de Civrieux, et que vous avez des petits à faire garder, vous avez une personne tip top à votre service, ma pépette d'amour ! Vous pourrez me contacter, je lui ferai suivre votre demande. A partager sans modération...

 

Elle s'est donc équipée pour recevoir ce petit monde, mais il lui manquait un tapis d'éveil. Et comme maman sait coudre, elle m'a demandé de lui en faire un sur mesure, en un mètre vingt par un mètre vingt. Nous avons passé une après-midi à couper des carrés, les assortir, les placer, choisir les couleurs pour que ce soit en harmonie avec son intérieur.

 

Tapis d'éveil (2)

Tapis d'éveil (3)

 

Après pas mal de mouvements, les carrés se sont assemblés comme ceci :

 

Tapis d'éveil (4)

Tapis d'éveil (5)

Tapis d'éveil (6)

Tapis d'éveil (7)

Tapis d'éveil (8)

Tapis d'éveil (9)

Tapis d'éveil (10)

Tapis d'éveil (11)

Tapis d'éveil (12)

 

Différentes matières, différentes couleurs, différents motifs aux tons tout doux.

 

Dès octobre, après son dernier stage, ma fille et son tapis pourront accueillir de jolis bambins.

 

Travail à quatre mains qui nous a fait passer de bons moments ensemble, même si ma machine à coudre a fait des siennes et m'a fait peur. J'ai cru que je l'avais cassée avec le rembourrage... Mais cela l'avait juste déréglée...

 

Je compte sur vous si vous connaissez des petits à faire garder ! Merci d'avance.

 

Gros bisous.

 

Calinquette

 

 

Tapis d'éveil (13)

Posté par Calinquette à 05:20 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 août 2017

Dix-neuf

19 août (1)

 

Dix-neuf, par ce que c'est un nombe particulier pour moi. C'est le jour où je prends un an de plus, snif !

Heureusement, pour me remonter le moral, il y a les jolies fleurs livrées à domicile, cadeau de mes filles.

 

19 août (2)

19 août (3)

19 août (4)

 

Et puis il y a les copinautes qui ont eu de si belles attentions envers moi.

 

Mireille et sa superbe carte de chats d'amour...

19 août (5)

 

Rachel, qui malgré ses soucis personnels et sa prise de recul envers la blogo, a pnsé à moi. Aattention qui m'a d'autant plus touchée. Une carte comme je les aime et qui résume bien mes goûts. Un coussin de porte tout diamanté, et des dentelles et broderies que j'affectionne tant !

19 août (6)

19 août (7)

19 août (8)

19 août (9)

19 août (10)

 

Monique et sa gentille carte aux doux mots, et son mignon tag chat !

19 août (11)

19 août (12)

 

Sans oublier la carte virtuelle d'Evelyne.

 

19 août (18)

 

Et puis il y a eu le colis de Coco. Du bonheur à l'état pur. Une magnifique carte chat, du parfum d'ambiance pour ma maison dont j'apprécie l'odeur et un trop mignon chat violoneux, le tout trop bien emballé !

 

 

19 août (14)

 

19 août (15)

 

19 août (16)

 

19 août (17)

 

 

Voilà, le dix-neuf, c'était mon anniversaire et je remercie toutes celles qui ont eu ces douces attentions envers moi.

 

19 août (13)

 

Mille mercis les filles !!!

 

Plein de bisous à tous.

 

Calinquette

 

 

19 août (14)

Posté par Calinquette à 06:00 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 août 2017

Plaisirs de vacances

Plaisirs de vacances (1)

 

Allez, on prolonge un peu les congés en se remémorant les bonnes choses que l'on a ramenées.

Mine de rien, nous avons traversé plusieures régions : Rhône-Alpes-Auvergne, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Auvergne-Limousin. Et plusieurs départements : Ardèche, Haute-Loire, Lozère, Aveyron, Lot, Corrèze, Cantal. De beaux endroits, riches en patrimoine et en cuisine.

 

 

TRAJET

 

 

A peine rentrés à la maison, j'ai fait une truffade, recette auvergnate, avec de la tome rapportée de là-bas et des pommes de terre, agrémentées avec du lard. Pour une première, je me suis plutôt pas mal débrouillée...

 

Plaisirs de vacances (2)

 

Puis avec les mytilles, j'ai fait une tarte. Moitié avec de la meringue, moitié sans. Il en fallait pour tous les goûts.

 

Plaisirs de vacances (3)

 

Dans la foulée, ma fille voulant une tarte aux mirabelles, je me suis exécutée...

 

Plaisirs de vacances (4)

 

Et puis un peu de brocantes. Trouvé à Massegros ce vase médicis qui va très bien avec les faïences de ma cuisine.

 

Plaisirs de vacances (5)

 

Du linge ancien à Aurillac.

 

Plaisirs de vacances (6)

Plaisirs de vacances (7)

 

Deux chemises anciennes. La violette pour Monsieur, la grise pour moi.

 

Plaisirs de vacances (8)

 

A Chaudes-Aigues, un corset ancien.

 

Plaisirs de vacances (9)

 

Et puis plein de bonnes choses au palais, mais pas pour la ligne... J'ai adoré la tapenade aux noix, un délice. Certaines gourmandises ne ressortiront qu'à Noël, j'ai été raisonnable, je n'ai pas tout mangé.

 

Plaisirs de vacances (10)

 

Et un bouquet de chardons bleu et d'immortelles me rappellera nos belles promenades.

 

 

Plaisirs de vacances (14)

 

 

Avant de partir, nous avons fait un vide maison. J'ai trouvé une bassine pour ma fille, une valise et des gants. Au passage, j'ai aussi ramené une tuile en ardoise de Corrèze...

 

Plaisirs de vacances (11)

Plaisirs de vacances (12)

Plaisirs de vacances (13)

 

Par la suite, nous avons fait quelques brocantes autour de la maison. J'ai trouvé des mouchoirs brodés, du fil pour ma machine à coudre à un euro la bobine ! Un joli col en dentelle, une mantille ancienne.

 

 

Plaisirs de vacances (15)

Plaisirs de vacances (16)

 

Plaisirs de vacances (17)

 

Trois clés que j'ai trouvées originales et jolies.

 

20170822_072327

 

Et puis un cadre à noeud, parti chez Monique qui en cherchait un.

 

 

Plaisirs de vacances (18)

 

Et enfin ce bac en fer.

 

 

Plaisirs de vacances (19

 

 

Petits plaisirs de vacances qui nous feront des souvenirs.

 

Voili, voilou !

 

Bisous !

 

Calinquette

 

 

Plaisirs de vacances (14)

Posté par Calinquette à 06:07 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 août 2017

Menaçant

CIEL 09 08 2017 (1)

 

Voilà une semaine qui débute. Et comme toujours, avec un ciel, à l'invitation d'Arlette & Sylvie.

Je vous propose celui du 9 août, menaçant. De Gros nuages en haut, du feu juste au dessous.

 

CIEL 09 08 2017 (2)

CIEL 09 08 2017 (3)

CIEL 09 08 2017 (4)

CIEL 09 08 2017 (5)

CIEL 09 08 2017 (6)

CIEL 09 08 2017 (7)

CIEL 09 08 2017 (8)

 

Belle semaine. BiZoux.

 

Calinquette

 

 

CIEL 09 08 2017 (9)

Posté par Calinquette à 05:05 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2017

Chaudes-Aigues

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (1)

 

Tout a une fin. Dernier jour de notre périple. Il nous fallait être à la maison le soir, ma fille arrivant pour passer quelques jours chez nous.

 

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (2)

Les paysages étaient bien agréables à regarder. Nous avons fait quelques achats de bons produits du pays.

 

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (3)

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (4)

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (5)

1 D'Aurillac à Chaudes-Aigues (6)

En poursuivant notre route, nous sommes tombés sur un village où nous avons fait une halte que nous n'avons pas regrettée. Une jolie découverte de hasard, Chaudes-Aigues.

 

Chaudes-Aigues, la plus méridionale des stations d'Auvergne, est placée sous le signe de la chaleur. Nichée entre les Monts du Cantal, de la Margeride et de l'Aubrac, dans le ravin du Remontalou, Chaudes-Aigues est surtout connue pour ses eaux thermales qui, avec 82° C à l'émergence, sont les plus chaudes d'Europe. Grâce à ses sources (une trentaine) chaudes qui en font une station thermale, Chaudes-Aigues est une ville où la distribution gratuite d'eau courante chaude dans les maisons est pratiquée depuis l'antiquité. 

Plusieurs sources étaient exploitées par les Romains, une trentaine d'entre elles le sont toujours et débitent une moyenne journalière de 15 000 hl. d'eau, dont la température va de 52 à 82°C. 

Véritable passoire, la ville est percée d'une trentaine de sources surgies du plus profond de la roche, par des failles, dont on se plaît à imaginer qu'elles ouvrent sur l'enfer. La plus prestigieuse, celle du Par, est la plus abondante et aussi la plus chaude. elle fournit à elle seule la moitié de la production d'eau de la ville. Le nom de cette source vient du fait que les cochons y était « parés », c’est-à-dire nettoyés, épilés grâce à l'eau chaude. L'eau servait aussi à parer les pieds et têtes de veaux, et à dégraisser la laine des moutons.

Elle alimente pas moins de sept fontaines publiques dans la ville, autour desquelles s'organisent huit quartiers. Sur chacun d'entre eux veille un saint, enfermé dans une niche de verre accrochée au mur d'une maison : ces statues, dorées, polychromes et dont l'origine remonte pour la plupart au XVIIIème siècle, font la fierté des Caldaguès, qui les honorent une fois l'an. Ainsi sacralisée, l'eau de Chaudes-Aigues, nonobstant son odeur de souffre et sa couleur rouille, concourt depuis toujours à la vie de la cité. Déjà, les romains goûtaient les bienfaits des " calidas aquae " (les eaux chaudes), au Moyen-âge, paralytiques et lépreux venaient s'y baigner.

Au Moyen-âge encore, on mit au point un système de chauffage central d’une simplicité biblique, qui perdure depuis : il consiste en un réseau de canaux qui distribuent l’eau chaude à plus de 300 maisons, lesquelles dissimulent, sous une dalle du rez-de-chaussée, un réservoir où l’eau s’accumule, réglée par une vanne.


Ce système fait ses preuves depuis plus de six cent ans, même si aujourd'hui, le PVC a remplacé les conduites en bois de pin et que certains habitants, heureux possesseurs de sources privées, disposent d'échangeurs thermiques qui alimentent les robinets en eau chaude. En sorte que, du 24 octobre au 31 avril, les Caldaguès se chauffent à peu de frais, tandis que le reste de l'année, l'eau chaude est réservée au lavoir, à la piscine et à l'établissement thermal...

 

2 Chaudes-Aigues (1)

2 Chaudes-Aigues (2)

2 Chaudes-Aigues (3)

 

La source du Par. Vous mettez un oeuf dans une casserole sous le jet d'eau, treize minutes après, il est cuit. Un oeuf dur !

 

2 Chaudes-Aigues (4)

2 Chaudes-Aigues (5)

2 Chaudes-Aigues (6)

Une belle brocante avec plein de choses qu'on ne trouve pas chez nous ! Monsieur y a trouvé une veste ancienne de paysan et moi un bien beau corset.

 

2 Chaudes-Aigues (7)

Après cette visite qui n'était pas prévue, nous avons quitté le Cantal pour rejoindre notre Ardèche où les paysages sont bien beaux, eux aussi.

Nous avons fait encore une petite halte pour ramasser quelques myrtilles à 1400 mètres d'altitude, juste histoire de prolonger encore un peu le bon temps des vacances...

 

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (1)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (2)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (3)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (4)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (5)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (6)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (7)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (8)

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (9)

 

Le récit de nos vacances s'achève ici. J'espère que tous ces beaux endroits que nous avons traversés vous auront plu.

Je vous retrouve une prochaine fois pour d'autres histoires. En attendant, je vous fais plein de bisous et vos dit à bientôt.

 

Calinquette

 

 

3 De Chaudes Aigues à Vernoux (10)

Posté par Calinquette à 08:06 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2017

Aurillac

0

 

Après la Corrèze, nous voici de retour dans le Cantal, au coeur du Massif Central.

1

3

4

Nous arrivons à Aurillac, petite ville située à une moyenne de 680 mètres d'altitude, au pied des Monts du Cantal,  dans un petit bassin sédimentaire. 

Capitale historique du parapluie, Aurillac est à l'origine de plus de la moitié de la production française, ce qui représentait 250000 unités en 1999, et fournissait 100 emplois. Cette industrie a subi plusieurs décennies de déclin à la fin du XXe siècle. Pour se renforcer, les fabricants de parapluie aurillacois se sont regroupés en 1997 au sein d'un GIE et d'un label, L'Aurillac Parapluie.

 

parapluies

 

La légende du parapluie à Aurillac

La légende veut que la Jordanne, rivière qui traverse notre ville millénaire, charrie des paillettes d’or. Cet or était échangé sur place contre du cuivre que rapportaient d’Espagne les pèlerins du nord de l’Europe revenant de St Jacques de Compostelle. Ainsi naquit dès le Moyen Age à Aurillac une tradition de batteurs de cuivre. A partir de ce cuivre, les artisans locaux réalisaient les pièces métalliques telles que le coulant, la noix, les aiguillettes, entrant dans la fabrication du parapluie. De leur côté, les éleveurs cantaliens qui allaient en Espagne vendre leur bétail, ramenaient de la toile de coton à partir de laquelle furent faites les premières couvertures. Tout était donc réuni pour faire d’Aurillac le berceau du parapluie.

 Tout a commencé avec Alexandre Périer issu du pays de Marmanhac. Alexandre part sur les routes dès l’âge de 15 ans. Colporteur, marchand, rétameur, il devient ambulant de parapluies grâce à son cousin des Deux-Sèvres. De retour dans le Cantal en 1844, après avoir épousé Elisa Combadière de Saint Simon, il met à profit son idée de fabriquer des parapluies en terre aurillacoise. Il crée son atelier place de l’Hôtel de Ville avant de s’associer à Durand Lafon.

Dès 1862 l’entreprise emploie 130 ouvriers et 90 travailleurs à domicile. En 1877 il change d’adresse et s’installe derrière le Palais de Justice. En 1884 son associé le quitte et il crée une nouvelle société dénommée "Alexandre Perier et compagnie".

 1898 : la construction de la fabrique de parapluies

 Une quinzaine d'année après avoir créé son entreprise et pour assurer son développement, Durand Lafon et son épouse Thérèse Bois construisent en 1898 les deux bâtiments de La Manufacture qui vont devenir un des fleurons de l'industrie aurillacoise du début du siècle.

 Quelques messages gravés à la main sur les murs de la fabrique témoignent de la rudesse des conditions de travail. Avec autant d'espaces vitrés, il y faisait trés froid. Pourtant les concepteurs avaient installé un impressionnant système de chauffage à air pulsé découvert lors du chantier de reconstruction intérieure en 2007 et 2008. Chauffé dans des conduits en fonte de larges diamètres au coeur d'un four alimenté au charbon, l'air circulait dans des conduits carrés fait de briques et de platres, desservant tout le bâtiment sous le parquet. Un canal traversant le bâtiment principal de part en part dans le sous-sol assurait l'alimentation en eau.

 Le "pépin" vit son âge d’or et en 1900 le Cantal présente ses parapluies à l’Exposition universelle de Paris. Cette réussite s’accompagne de l’éveil de la conscience ouvrière pour les femmes qui travaillent à domicile pour un salaire de misère.

En 1928, Aurillac comptait 250 ouvriers, 500 ouvrières à domicile pour une fabrication de 1.500.000 parapluies

La ville possède de beaux monuments, tels que le château de Saint-Etienne et l'Eglise Saint Géraud d'Aurillac. Un de ses évènements culturels phares est le Festival d'Aurillac, manifestation internationale de théâtre de rue.

 

parapluies2

 

Après ce petit moment d'histoire, passons aux photos...

 

5 Aurillac (1)

5 Aurillac (2)

5 Aurillac (3)

5 Aurillac (4)

5 Aurillac (5)

5 Aurillac (6)

5 Aurillac (7)

5 Aurillac (8)

5 Aurillac (9)

5 Aurillac (10)

5 Aurillac (11)

5 Aurillac (12)

5 Aurillac (13)

5 Aurillac (14)

5 Aurillac (15)

5 Aurillac (16)

 

Il y a beaucoup d'anciennes échoppes abandonnées dans cette ville. Quel dommage !

 

5 Aurillac (17)

5 Aurillac (18)

5 Aurillac (19)

5 Aurillac (20)

 

Au détour d'une rue, une petite brocante à tomber. Plein de belles choses à chiner, de jolies céations de la dame qui tient le magasin, le tout à des prix fort raisonnables. Nous y sommes restés un bon moment. Je ne vous dis pas si j'étais sur place... La carte bleue chaufferait. J'ai quand même été raisonnable, mais cela n'a pas été facile avec tout les beau linge ancien qu'elle avait ! Mais j'ai pris sa carte et je peux aller quand je veux sur son site, que je partage volontiers avec vous :

Les heures perdues de Jeanne.

5 Aurillac (21)

5 Aurillac (22)

5 Aurillac (23)

 

En arrivant dans cette rue, nous avons été éblouis par toutes ces belles couleurs. Un nombre incalculable de parapluies au-dessus de nos têtes. C'était superbe !

 

5 Aurillac (24)

5 Aurillac (25)

5 Aurillac (26)

5 Aurillac (27)

 

Là, je n'ai pas testé, même si un Monsieur m'a dit que j'avais tort... Pas du tout inspirée par ces testicules de coqs...

5 Aurillac (28)

5 Aurillac (29)

 

Je garderais un bon souvenir de cette jolie petite ville du Cantal. Ses rues étroites, ses maisons à colombage, ses échoppes anciennes et sa belle brocante. Mais il a bien fallu partir. Nous devions rentrer le soir à la maison et il restait quand même pas mal de route à faire.

 

Août est déjà bien avancé. Il me reste encore au moins un billet à partager avec vous sur les beaux endroits que nous avons vus au mois de juillet. Alors, je vous dis à bientôt pour un nouveau dépaysement.

 

BiZoux

 

Calinquette

 

z

Posté par Calinquette à 05:33 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2017

Argentat

0

 

Après avoir quitté Tulle, nous avons continué sur Argentat, toujours en Corrèze. La ville est traversée par la rivière Dordogne.

Située dans le Massif Central, la cité d'Argentat se situe aux confins de trois régions, le Limousin, l'Auvergne et le Quercy, sur la Dordogne après que celle-ci ait traversé des gorges profondes de façon impétueuse. Argentat se trouve dans la partie ouest de la Xaintrie, petit pays du Bas-Limousin, où se trouve les fermes médiévales à Saint Juline aux Bois, que nous n'avons hélas pas eu le temps d'aller voir. Ce sera pour une prochaine fois.

De cette situation géographique découle l'intérêt de la ville : passage de la Dordogne d'une part, et port de trafic fluvial important vers Bergerac er Libourne.

Agentat, la capatiale des gabariers, une jolie cité aux toits de lauzes, à l'entrée de la Vallée de la Dordogne. Lovée au bord de la Dordogne, Argentat sur Dordogne a été durant des siècles un grand port de commerce. Du quai Lestourgie partaient les gabares chargées de bois, de cuir et d'huile. Ses quais toujours pavés à l'ancienne et bordés de vieilles maisons à tourelles et poivrières couvertes de lauzes affichent fièrement leur visage d'autrefois.

Aux confins de trois régions, Limousin, Auvergne et Midi-Pyrénées, Argentat a su tirer parti très tôt de cette position pour se développer au gré des différents échanges commerciaux. Les premières traces d’habitats à Argentat datent de l’époque gallo-romaine mais un oppidum gaulois avait préalablement été construit à Monceaux-sur-Dordogne (5km en aval d’Argentat).

Plus tard, un fort se développa autour de l’église, dont le noyau constituait le « fortalicium ». Argentat fut marqué par les guerres de religions. A la contre-réforme, trois couvents catholiques furent construits. Le plus beau témoignage est celui des Récollets, construit tout près de la rivière et aujourd’hui occupé par une école privée.

Mais l’âme d’Argentat remonte à l’époque du commerce des gabares. Ces embarcations à fond plat appelées localement « courpets », construites en amont d’Argentat, étaient chargées de carassonnes (piquets de vigne) et de merrains (planches de bois) et partaient du port d’Argentat direction le bordelais.

 

Nous voici donc dans cette jolie ville, en fin d'après-midi.

 

2 Argentat (1)

 

Dès qu'on arrive, on a plus les yeux au ciel, à regarder les magnifiques toits en lauze, qu'autre chose.

 

2 Argentat (2)

2 Argentat (3)

2 Argentat (4)

2 Argentat (5)

2 Argentat (6)

2 Argentat (7)

 

La rivière Corrèze, bien verte à cette saison. Ma photo me fait penser à une carte postale.

 

2 Argentat (8)

2 Argentat (9)

2 Argentat (10)

2 Argentat (11)

2 Argentat (12)

2 Argentat (13)

2 Argentat (14)

2 Argentat (15)

 

Il était temps pour nous de rejoindre un nouveau camping à la ferme (nous en sommes devenus fans). Direction Hautefage, à la Bouriote, à quelques minutes d'Argentat. Nous étions parmi les vaches, comme dans notre Ardèche. Il y avait même une piscine. Ici encore, beaucoup de place et peu de monde. Parfait pour nous.

 

3 Hautefage (1)

 

Et une vue !!! Depuis notre van...

 

3 Hautefage (2)

3 Hautefage (3)

3 Hautefage (4)

 

Avant que la pluie ne vienne, nous avons fait une longue balade à pied. L'endroit nous a enchantés.

 

3 Hautefage (5)

3 Hautefage (6)

3 Hautefage (7)

3 Hautefage (8)

3 Hautefage (9)

3 Hautefage (10)

3 Hautefage (11)

3 Hautefage (12)

 

A notre retour, les vaches arrivaient en camion pour la traite, avant de repartir à pattes dans les champs. Je peux vous dire que ça meuglait fort ! Après la traite, l'écurie est nettoyée et le chien inspecte chaque recoin...

3 Hautefage (13)

 

Il a plu une bonne partie de la nuit. Le matin, au réveil nous avions vue sur les champs et la brume matinale. Une vraie carte postale. Alors qu'on se levait, nos hôtes étaient déjà au travail depuis un bon bout de temps.

3 Hautefage (14)

3 Hautefage (15)

 

Nous avons repris notre route vers la maison, après un café accompagné de gâteaux à la myrtille.

3 Hautefage (16)

 

Nous quittons la Corrèze, direction le Cantal. A suivre.

 

Douce journée. BiZoux.

 

Calinquette

 

 

Z

Posté par Calinquette à 06:17 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 août 2017

Tulle

Tulle (1)

 

Canalblog continue de faire des siennes. Je ne reçois plus du tout vos commentaires ! J'espère vraiment que tout va rentrer dans l'ordre, parce que ça m'énerve !!!!

 

 

Tulle (1)

 

Après avoir déjeuné au bord de la rivière Corrèze, nous avons repris la route direction Tulle.

 

Tulle (2)

 

Arrêt à Tulle.

Surnommée « La ville aux sept collines », la cité a construit sa renommée sur le développement de son industrie et de son artisanat : elle est devenue un des centres de fabrication de la dentelle (avec son festival international), des armes (Manufacture d'armes) et de l'accordéon.

Étirée sur plus de trois kilomètres dans l'étroite et tortueuse vallée de la Corrèze, Tulle étage ses vieux quartiers au flanc des collines dominant la rivière, tandis qu'émerge, du cœur de la cité, l'élégant clocher de pierre de la cathédrale Notre Dame.

 Nous avons posé la voiture à l'entrée de la ville, et avons longuement marché pour visiter cette ville qui longe les deux côtés de la rivière Corrèze. Je n'avais jamais vu une ville construite de cette manière. Les maisons au bord de l'eau et de suite la colline avec d'autres maisons au-dessus.

 

Tulle (3)

Tulle (4)

Tulle (5)

Tulle (6)

Tulle (7)

 

Le théâtre, au nom des "Sep colines" est fort coloré.

Tulle (8)

Tulle (9)

Tulle (10)

Tulle (11)

Tulle (12)

 

La cathédrale Notre Dame de Tulle et la maison Loyac.

 

Tulle (13)

 

La maison de Loyac, que Prospère Mérimée décrivait comme "maison de l'abbé", est la plus belle construction de l'enclos, située place Gambetta près de la Cathédrale.

 

Elle est du début du XVlème siècle puisque le porc-épic, emblème de Louis XII mort en 1515, décore un des linteaux de fenêtre. Deux tourelles écourtées l'encadrent. La porte d'entrée avec imposte, encadrée par une série de colonnettes prismatiques en retraits successifs, est couronnée par un fronton en accolade surmonté d'un gros fleuron.  Le rez-de-chaussée a deux ouvertures en arc surbaissé. Les dix fenêtres ont des linteaux en cintre surbaissé relevé en accolade. Les frontons sont ornés de végétaux : feuillages, choux frisés et de toute une faune  fantaisiste: porc-épic, lion, lévrier, cerfs, sangliers, sirène.  Au troisième étage, à droite, deux figures: Un homme nu et une femme court vêtue.

 

Propriété d'une personne privée, elle fut classée aux monuments historiques en 1925.

 

Tulle (14)

Tulle (15)

 

La Tour de Maïsse, a donné son nom à la rue qu'elle domine familièrement, appelée aussi "quatre vingt", en référence au norchesmbre de marches de l'escalier qi la dessert. Avant le XII° siècle, elle était au coeur de la muraille de la ville haute. En 1791, elle fut vendue aux enchères comme bien national.

 

Tulle (16)

Tulle (17)

Tulle (18)

Tulle (19)

Tulle (20)

Tulle (21)

Tulle (22)

Tulle (23)

 

Après Brive qui ne m'a pas enchantée, Tulle a eu mon coeur. J'ai bien apprécié cette ville tout en longueur et bien vivante, et surtout sa maison Loyac. Même s'il faut beaucoup marcher pour la mériter...

Voilà, encore un petit bout de Corrèze visité.

On a repris la route, pour une autre ville de ce département. Alors... A bientôt !

 

Gros poutous.

 

Calinquette

 

 

Tulle (24)