17 août 2017

Tulle

Tulle (1)

 

Canalblog continue de faire des siennes. Je ne reçois plus du tout vos commentaires ! J'espère vraiment que tout va rentrer dans l'ordre, parce que ça m'énerve !!!!

 

 

Tulle (1)

 

Après avoir déjeuné au bord de la rivière Corrèze, nous avons repris la route direction Tulle.

 

Tulle (2)

 

Arrêt à Tulle.

Surnommée « La ville aux sept collines », la cité a construit sa renommée sur le développement de son industrie et de son artisanat : elle est devenue un des centres de fabrication de la dentelle (avec son festival international), des armes (Manufacture d'armes) et de l'accordéon.

Étirée sur plus de trois kilomètres dans l'étroite et tortueuse vallée de la Corrèze, Tulle étage ses vieux quartiers au flanc des collines dominant la rivière, tandis qu'émerge, du cœur de la cité, l'élégant clocher de pierre de la cathédrale Notre Dame.

 Nous avons posé la voiture à l'entrée de la ville, et avons longuement marché pour visiter cette ville qui longe les deux côtés de la rivière Corrèze. Je n'avais jamais vu une ville construite de cette manière. Les maisons au bord de l'eau et de suite la colline avec d'autres maisons au-dessus.

 

Tulle (3)

Tulle (4)

Tulle (5)

Tulle (6)

Tulle (7)

 

Le théâtre, au nom des "Sep colines" est fort coloré.

Tulle (8)

Tulle (9)

Tulle (10)

Tulle (11)

Tulle (12)

 

La cathédrale Notre Dame de Tulle et la maison Loyac.

 

Tulle (13)

 

La maison de Loyac, que Prospère Mérimée décrivait comme "maison de l'abbé", est la plus belle construction de l'enclos, située place Gambetta près de la Cathédrale.

 

Elle est du début du XVlème siècle puisque le porc-épic, emblème de Louis XII mort en 1515, décore un des linteaux de fenêtre. Deux tourelles écourtées l'encadrent. La porte d'entrée avec imposte, encadrée par une série de colonnettes prismatiques en retraits successifs, est couronnée par un fronton en accolade surmonté d'un gros fleuron.  Le rez-de-chaussée a deux ouvertures en arc surbaissé. Les dix fenêtres ont des linteaux en cintre surbaissé relevé en accolade. Les frontons sont ornés de végétaux : feuillages, choux frisés et de toute une faune  fantaisiste: porc-épic, lion, lévrier, cerfs, sangliers, sirène.  Au troisième étage, à droite, deux figures: Un homme nu et une femme court vêtue.

 

Propriété d'une personne privée, elle fut classée aux monuments historiques en 1925.

 

Tulle (14)

Tulle (15)

 

La Tour de Maïsse, a donné son nom à la rue qu'elle domine familièrement, appelée aussi "quatre vingt", en référence au norchesmbre de marches de l'escalier qi la dessert. Avant le XII° siècle, elle était au coeur de la muraille de la ville haute. En 1791, elle fut vendue aux enchères comme bien national.

 

Tulle (16)

Tulle (17)

Tulle (18)

Tulle (19)

Tulle (20)

Tulle (21)

Tulle (22)

Tulle (23)

 

Après Brive qui ne m'a pas enchantée, Tulle a eu mon coeur. J'ai bien apprécié cette ville tout en longueur et bien vivante, et surtout sa maison Loyac. Même s'il faut beaucoup marcher pour la mériter...

Voilà, encore un petit bout de Corrèze visité.

On a repris la route, pour une autre ville de ce département. Alors... A bientôt !

 

Gros poutous.

 

Calinquette

 

 

Tulle (24)